Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Cours de Sortilèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Mads Mikkelsen
Messages : 97
Points rp : 2028
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 48
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Sortilèges et Directeur de Serpentard

MessageSujet: Cours de Sortilèges    Sam 28 Juin - 21:03

Bravo, vous m'avez trouvé ♫
Que faire de moi ?

Indice :
"Fientes et plumes ici trônent, miamhibou pour la faune.
Cours de Sortilèges N°1
Élèves de 5ème - 6ème - 7ème année



Le professeur de Sortilèges observa sa montre à gousset.

Tic tac tic tac tic tac…
C’était l’heure. Il quitta son pupitre pour se placer à côté de la porte pour accueillir ses élèves. Il répondit à chaque « bonjour professeur » par le nom de chacun d’entre eux, agrémentant parfois ses sentences d’une remarque pour les plus mal fagotés, du genre « Cravate monsieur Strugatsky. »
Le professeur attendit encore une minute après que le flux d’élèves ne se tarisse véritablement et referma la porte. Il y avait un retardataire. Le cours ne l’attendrait certainement pas.

Stigandr traversa sa classe lorsque, sur le côté droit, il surprit le sixième année de la maison Serpentard, monsieur Marlow en train de fourrer un caramel dans sa bouche. Celui-là n’avait donc pas bien saisi qu’il était interdis de manger en cours… « Waddiwasi ! » Qu’il gronda en donnant une impulsion à son poignet. Le bonbon du petit gros s’extirpa à une vitesse folle de sa bouche pas encore tout-à-fait close (sinon cela lui aurait sans le moindre doute arraché une ou deux dents et un morceau de lèvre) pour aller s’exploser contre le mur derrière le bureau. Il y était d’ailleurs si franchement bien collé qu’il semblait avoir toujours fait partie de la paroi en pierre !

L’autre resta sous le choc, gardant sa bouche béante ouverte –ce qui lui donnait tout sauf l’air intelligent, il fallait le dire sous le regard perçant de son Directeur de Maison. Une fois ce petit litige réglé, ce dernier reposa ses reins contre son bureau, faisant face à sa classe.

« Bonjour à tous. Le cours d’aujourd’hui traitera du sortilège Waddiwasi. Monsieur Marlow, j’entends bien qu’à la fin de ce chapitre vous le maitriserez sur le bout des doigts... et de la langue. » Le jeune Serpentard acquiesça en rougissant, sans demander son reste.  

« Nous commencerons donc par la théorie puis nous passerons à la pratique. Un chapitre est dédié à ce sort page 124. »

Birgerjarl n’était pas adepte du « lisez votre chapitre et revenez me voir après », pensant que leur raconter les choses créait une interaction et parvenait davantage à garder leur attention. Bien entendu, cela ne fonctionnait pas à chaque cours et sur tous les individus, mais il jugeait que c’était le système le plus efficace de façon globale.

« Le sort Waddiwasi fut inventé à la fin du Moyen-Âge par un jeune noble anglais, plus féru de science que d’action, -et accessoirement sorcier- avait été enrôlé de force dans l’armée. La garnison de sa cité, affaiblie par les attaques récurrentes de ses voisins, peinait à trouver une solution pour faire face aux ennemis.
Ce soldat découvrit alors une nouvelle arme moldue : l’artillerie à poudre ou les premières armes à feu. C’est alors que notre soldat eut l’idée de reproduire ce genre d’arme de façon plus discrète et par la magie. Alors il s’exerça en secret avec d’autres sorciers pendant 6 mois et parvint enfin à ses fins. Un exploit pour un délai aussi court…

Un temps après, la cité fut de nouveau attaquée mais les sorciers parvinrent à mettre leurs ennemis en déroute. Ils lançaient n’importe quels petits objets à une vitesse prodigieuse et ceux-là traversaient tout sur leur passage faisant un nombre impressionnant de morts et plus encore de blessés. L’armée fut donc balayée et la cité sauvée.
»

Le professeur de Sortilèges quitta sa position pour passer d’un pas calme entre les allées. « Comme vous l’aurez compris, ce sort permet de faire voler un objet à la vitesse d’une balle de fusil moldu. Les applications théoriques de ce sortilège sont multiples. Donnez-moi des exemples d’utilisation. Ayez juste à l’esprit qu’il est utilisable de façon directe comme indirecte. »


HRP:
 


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ministère
avatar
Ministère
Feat : Anne Hathaway
Messages : 306
Points rp : 1954
Localisation : Dans la forêt interdite

Identité du Sorcier
Age: 27 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Aurore

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Lun 30 Juin - 19:51

Munie d’une coiffure des plus hétéroclites et d’une prestance tout aussi étrange, mais qui ne laissait pas sa place quant à sa distinction, l’enfant unique –dans tous les sens du terme- déambulait comme à son habitude dans les corridors de son école. Lyra avait soigné sa tenue sachant qu’elle allait à son cours de sorcellerie. Professeur Birgerjarl –C’était bien l’un des moments où les formules de politesses étaient appréciées par les élèves vu le prénom qu’il avait- était un formidable professeur, toutefois, il tenait à ce que ses élèves aient un comportement digne de leur présence à Poudlard et que leur allure soit irréprochable.

Puisqu’elle adorait sa matière presque autant que les cours de métamorphose, Lyra tenait à répondre aux critères de son professeur. Elle était loin d’être frotte-manche pour autant, mais dire bonjour dans les corridors en accompagnant le tout d’un sourire n’était pas une chose rare.

La jeune sorcière entra en classe juste après son fiancé et retint un rire lorsque le professeur le commenta sur sa cravate. Bien sûr, elle fut contente de voir que l’enseignant répondit à son bonjour, et ce, même en l’appelant par son prénom. Cet homme avoir une mémoire phénoménale, se souvenir de tous les noms de ses élèves sans se tromper… quoi qu’elle le faisait bien pour ses camarades de classe.

C’est ainsi qu’elle partit dans l’une de ses réflexions en allant s’asseoir. Sa conclusion fut bref pourtant le cheminement fut long et complexe. Pourquoi faire simple lorsqu’on pouvait faire compliquer? Les professeurs, enfin, les autres, pas le professeur Birgerjarl, n’avaient pas beaucoup de mémoire ou ne trouvait pas important de savoir le prénom de leurs étudiants. Pourtant, cela pouvait s’avérer très utile…

C’est alors que la métamorphomage chassa ses pensées pour se concentrer sur le début du cours. Celle-ci eut un sourire lorsque son professeur employa le sortilège «Waddiwasi» pour enlever son caramel à un Serpentard un an plus vieux qu’elle. Cela l’avait surpris, mais positivement. L’élève afficha un autre sourire en coin suite à la blague bien placée de l’enseignant. Puis, elle ouvrit son livre à la page 124 pour y lire les informations nécessaires tout en écoutant l’homme parler.

Six mois pour inventer un sortilège était un court laps de temps. Ce sorcier devait être vraiment doué ou encore énormément motivé. Après réflexion, la survie de sa cité et de ceux qu’il aimait était un très bon motif pour faire le plus rapidement possible.

Alors que le professeur posait sa question, la première pensée qui vint à l’esprit de Lyra fut : *Faire une blague à McGregor*. Toutefois, elle se doutait bien que c’était loin d’être une application acceptable à donner en guise de réponse. Lyra se tordit les méninges quelques instant et leva la main, elle avait une autre idée en tête. C’était un moyen direct et des plus simplistes, mais cela ferait bien l’affaire comme réponse. Parfois, l’évidence était la réponse qu’il fallait donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Freya Mavor
Messages : 500
Points rp : 1306
Localisation : Pérou

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Commentatrice de Quidditch délurée et géniale

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Lun 30 Juin - 20:47


Le repas de ce jeudi midi avait été particulièrement délicieux ; Shae en avait apprécié chaque bouchée, confortablement installée en tailleur sur le banc, en plein milieu de la table des Poufsouffles. Par chance, personne ne l'avait interrompue dans son bonheur culinaire, et elle avait testé des assemblages d'aliments étonnants et amusants à la fois. Puis, une fois repue, notre petite blonde avait décidé qu'elle méritait une petite sieste dans un coin confortable du chateau. Surtout après l'éprouvant cours de Botanique qu'elle avait subit le matin même.

Sérieusement, se faire attaquer par un Tentacula Vénéneux, c'est loin d'être le pied ! Notre blonde nationale avait donc aménagé un coin confortable, à l'angle d'un couloir, sortit son coussin de sa besace, son petit plaid écossais, et elle avait dénoué sa cravate et déboutonné les premiers boutons du chemisier blanc inhérent à l'uniforme de Poudlard. Un peu de confort n'a jamais tué personne que diable ! Notre génie se sentait bien, repue et à moitié endormie, le cerveau engourdi par tout le gras qu'elle avait englouti. Et c'est ainsi que la bienheureuse blonde de Serdaigle s'était assoupie, le filet de bave au menton, les cheveux formant une touffe destinée à repousser toute agression extérieure... Et qu'elle avait rêvé.

Elle se trouvait en haut de la tour d'Astronomie, son lieu préféré dans Poudlard, il faisait un froid horrible, intense, et un noir effrayant... Comme vous vous en doutez, notre petite Serdaigle avait fait un rêve merveilleux, celui où elle lançait tout un tas de sortilèges de son propre crû, et qu'elle terrorisait les petits premières années en riant d'un air élégant. Oui, cela arriverait. En attendant, et comme à son habitude, lorsque la blondasse se réveilla, elle était une fois de plus en retard en cours. Et quel cours !

La blonde remballa ses affaires le plus vite possible, sentant déjà s'abattre la sentence du professeur de Sortilèges. Ce type, en sus d'être flippant au possible, avait un nom imprononçable et impossible à retenir, mais également la fâcheuse manie de se montrer intolérant envers les génies tels que Shae. Elle se rassurait toute seule avec ses excellentes notes dans la matière, mais le professeur était intransigeant, sévère, et carrément pas rigolo. La petite miss Viridian avait intérêt à faire fissa avant de se faire manger toute crue par ce psychopathe. Quand on vous dit que Poudlard est un repère à tarés !

La blondinette arriva devant la salle de classe, essouflée et dépitée en trouvant la porte fermée. Que pouvait-elle bien faire ? Frapper ? Entrer en faisant comme si de rien n'était ? Elle se mordit la lèvre et colla son oreille au battant de ladite porte, tâchant de définir si son professeur était de bonne humeur ou non... Sur la pointe des pieds, la face droite de son visage collé à la porte, on peut vous dire qu'elle avait l'air fine, la crème des Serdaigles.

En attendant, elle perçut des bribes de phrases, le professeur était visiblement en train d'expliquer l'origine du sort qu'ils allaient étudier ce jour même...

« Comme vous l’aurez compris, ce sort permet de faire voler un objet à la vitesse d’une balle de fusil moldu. Les applications théoriques de ce sortilège sont multiples. Donnez-moi des exemples d’utilisation. Ayez juste à l’esprit qu’il est utilisable de façon directe comme indirecte. »

Shae fronça les sourcils. De quel sort pouvait-il bien parler ? Un sort faisant voler des objets à la vitesse d'une balle de fusil moldu.. ça avait l'air vachement dangereux comme machin ! Elle adorait déjà ! La blonde poussa lentement le battant, oubliant de remettre en place son chemisier, sa cravate, et sa folle chevelure. Elle leva un doigt timide tout en observant le professeur qui se trouvait entre les allées, bien trop proche à son goût au cas ou son courroux tomberait sur elle.

- Et si on l'utilisait comme sortilège de défense dans un labyrinthe, ou genre pour protéger un trésor hein ? Imaginez juste le truc, comme dans Indiana Jones, vous savez, le film moldu ! Le méchant marche sur la mauvaise dalle, HOP le sortilège s'active... Et il se retrouve troué comme une passoire ! On parle de quel sort sinon ?

Elle battit innocemment des paupières en rejoignant sa table, comme si de rien n'était, bien qu'elle sache déjà que cette technique, testée et approuvée en étude des runes, serait incapable de la préserver de la sanction cette fois ci. Elle se contenta donc de sourire d'un air affable, priant pour ne pas écoper de trop d'heures de retenues. C'était ennuyeux au possible et une vraie perte de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moodyshae.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Sam 12 Juil - 21:18

Anthea sortait paisiblement et le ventre plein de la Grande Salle de sa démarche gracieuse, de bonne humeur. Elle venait de terminer son repas, qui avait été succulent, et se dirigeait maintenant vers un coin tranquille du troisième étage, ayant pour dessein de digérer un peu le plat de pommes de terre sautées accompagné d'une tranche de steak et la part de tarte au citron qu'elle avait mangé. Elle avait aussi envie de terminer sa lecture de La Défense magique appliquée et son usage contre les forces du Mal qu'elle avait emprunté quelques jours auparavant dans l'espoir de trouver des sortilèges intéressants à apprendre. Elle en avait déjà repéré quelques-uns et avait soigneusement placé des marques-page à leur emplacement. Elle était presque à la fin du livre et comptait entamer l'apprentissage du premier sort dès le lendemain pendant la pause qui reliait ses cours de métamorphose et d'astronomie. Anthea avait très hâte d'y être.

Lorsqu'elle retourna son poignet pour consulter l'heure, elle avait terminé le dernier paragraphe de la dernière page du livre et il lui restait cinq minutes pour se rendre en cours. Rangeant le grimoire dans son sac, elle se releva, épousseta sa jupe et partit vers la salle de Sortilèges. Le professeur Birgerjarl, qui avait un nom imprononçable soit dit en passant, saluait ses élèves près de la porte de la salle. La brune entra à son tour, glissant un petit bonjour auquel le professeur répondit. Elle prit place à côté d'un garçon de Serdaigle et déballa ses affaires. Elle était encore en train d'organiser ses parchemins lorsqu'elle entendit un « Waddiwasi ! » toner dans la salle. C'était le professeur qui venait de réprimander un Serpentard. Et il venait de gagner toute sa concentartion et son attention pour le cours qui suivait. La brune ne connaissait pas ce sortilège et avait vraiment hâte d'avoir l'opportunité de l'apprendre.

Elle suivit le discours du professeur avec attention, ouvrit son livre à la bonne page lorsqu'il le demanda, la parcourut avidement, à la recherche des moindes informations concernant ce sortilège –elle adorait les sortilèges– puis se reconcentra sur le professeur qui marchait maintenant entre les allées. La jeune fille eut la pensée que l'homme qui avait inventé ce sortilège était un pur génie. Et pour cause, il n'avait mis que six mois pour le mettre au point. C'était un délai de temps très court. Et le sort avait l'air d'être plutôt puissant.

« ...Donnez-moi des exemples d’utilisation. Ayez juste à l’esprit qu’il est utilisable de façon directe comme indirecte. »

Le professeur eut à peine fini sa requête que la jeune fille fit remuer ses méninges. Dans quelles situation, à part une guerre, pourrait-on utiliser un sort qui permet d'envoyer des objets à la vitesse d'une balle de fusil moldu sur quelque chose ? Elle fut coupée dans le cheminement de ses pensées par une voix de fille.

« Et si on l'utilisait comme sortilège de défense dans un labyrinthe, ou genre pour protéger un trésor hein ? Imaginez juste le truc, comme dans Indiana Jones, vous savez, le film moldu ! Le méchant marche sur la mauvaise dalle, HOP le sortilège s'active... Et il se retrouve troué comme une passoire ! On parle de quel sort sinon ? »

Shae. Elle avait dû arriver en retard. Anthea eut un sourire en entendant son amie parler. Elle la vit ensuite rejoindre sa place d'un air tout à fait innocent en battant des paupières et se tordait de rire mentalement. Shae avait toujours le don de se faire remarquer. Elle essaya de se reconcentrer, non sans écouter la réaction du professeur, et trouva peut être un autre usage à ce sort. La jeune fille faillit lever la main mais attendit que le professeur réponde à Shae.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Mads Mikkelsen
Messages : 97
Points rp : 2028
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 48
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Sortilèges et Directeur de Serpentard

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Dim 19 Oct - 14:24

Cours de Sortilèges N°1
Élèves de 5ème - 6ème - 7ème année



Stigandr eut le plaisir de constater que plusieurs mains se levèrent pour répondre à la question qu’il avait posé, dont celle de mademoiselle Adams, une excellente élève au comportement irréprochable. Bien qu’elle se montrait désireuse de répondre, il n’avait pourtant pas l’intention de l’interroger. Même si la jeune fille n’avait toujours les bonnes réponses, elle faisait l’effort de participer et d’être pertinente. Or, monsieur Birgerjarl souhaitait aussi entendre les idées des élèves ayant un peu plus de difficulté ou bien se cachant derrière leur livre pour éviter d’avoir à ouvrir la bouche. Il en est en revanche qui n’ont pas ce problème et qui l’ouvre en permanence…

Si la grande majorité des élèves à Poudlard est bien disciplinée, dans une classe quelle qu’elle soit subsiste toujours un éternel élément perturbateur. Dans le cas présent, cet élément était blond, échevelé, un tantinet débraillé, doué et pourtant particulièrement tire-au-flanc. Un défaut qui ne passait pas du tout aux yeux du professeur.

Lorsqu’il entendit dans son dos la voix de l’oisive Viridian, il ne se retourna pas tout de suite, demeurant véritablement placide et muet jusqu’à ce que la donzelle décide de s’asseoir à sa place et de faire montre de sa parfaite méconnaissance du sujet duquel il était présentement question.

On parle de quel sort sinon ?

Certains ne purent se retenir de pouffer de rire dans leurs mains jointes à cette question. Stigandr se retourna à cet instant pour faire face à la retardataire, conservant un calme olympien derrière son ineffable froideur, étranglant dans le même instant les derniers gloussements. Malgré tout, un léger sourire ourla ses lèvres, chose plutôt rare et accessoirement… inattendue. « Miss Viridian… Nous parlons actuellement du sortilège Waddiwasi. » Il sembla se désintéresser de son cas, poursuivant son parcours entre les tables jusqu’à la dernière rangée, passant près de Shae. « C’est un sort puissant et utile mais hélas non praticable sur les êtres vivants. Ce qui est fort regrettable étant donné que cela permettrait, non sans risquer de les tuer, de munir certain d’entre vous d’une caractéristique ésotérique nommée ponctualité. » Passé derrière elle, il releva le menton en fixant la jeune fille, d’une voix sinistre qui frôla le murmure, toute marque d’un éventuel sourire ayant dès lors déserté son visage. « Quoi que ce cas mérite que certaines règles se voient abrogées... »

Il laissa un silence pesant s’installer sans quitter Shae du regard avant de finalement enchaîner. « Mais votre réflexion est juste Miss Viridian. Waddiwasi est tout-à-fait utilisable dans le cas où vous souhaiteriez ensorceler un lieu ou un objet dans le but de le protéger, si toutefois vous avez conscience que vous déchiquèterez très certainement le profanateur imprudent. J’octroie 5 points à Serdaigle pour votre bonne réponse… et en enlève 10 pour votre retard. »

Il n’eut pas la moindre réaction lorsque certains oisillons poussèrent un soupire ou un râle d’écœurement à cette annonce où ils n’eurent pas même le temps de se réjouir.  Dans le même temps, sur le tableau noir, une craie blanche ensorcelée écrivait avec soin les propriétés de ce sort dans un mouvement gracieux et doux. Le professeur traversa de nouveau la classe pour se reposer contre son bureau, baguette toujours en main. « En résumé, le sortilège Waddiwasi peut vous permettre de vous débarrasser d’un nombre élevé d’ennemis en lançant de façon extrêmement efficace une suite d’objets de taille réduite, voire des potions, de faire diversion, de protéger une tierce personne d’un sort, de protéger un lieu… Bref, il peut être d’un grand secours si tant est qu’on en maîtrise la vitesse et la direction, ce qui peut se révéler extrêmement dangereux voire mortel dans le cas contraire. Certains l’ont par le passé utilisé dans le cadre de jeux de façon légalement contestable. Des batteurs ont été surpris, lors de compétitions de Quidditch, à ensorceler le cognard. » Surprenant quelques regards soudain rieurs, voire carrément illuminés par des idées farfelues, il afficha une mine funèbre en observant les trublions. « Autant vous dire qu’une visite à Azkaban leur a passé cette envie de tricher. » Au même instant, la craie tira brusquement des traits sur l’ardoise, faisant crier la pierre d’une façon parfaitement intolérable à l’oreille, soulignant comme une forcenée le mot « AZKABAN » en lettres majuscules. Les plaintes des bambins qui se bouchèrent les oreilles en serrant les dents manquèrent de lui arracher un sourire et après un léger temps de battement, il se redressa, la craie reprenant sa danse élégante sur le tableau.

« Bien. La théorie est terminée. Si vous avez des questions je suis tout ouï et en attendant, place à la pratique. Sortez vos baguettes, alignez-vous en rang un par un et faites-le en silence je vous prie. » Le professeur posa sur son bureau une balle en cuir brun puis se dirigea vers ses élèves, les faisant reculer de quelques pas. Ils étaient dès lors à environ 3 mètres du bureau et de leur cible : la fameuse balle. Personne ne semblait vouloir se battre pour passer en premier et Birgerjarl mis fin à ce problème de façon expéditive. « Monsieur Marlow, approchez s’il vous plait. » Le pauvre Serpentard se para d’un fard rouge vif tout en obéissant. Il avait certainement espéré que Shae eut cet honneur, mais même après cela il ne l’avait pas oublié, lui. « Tendez votre baguette. Le mouvement de votre poignet doit être sec et bref. » Stig se plaça face au bureau et usa du sortilège sur la balle qui vola jusqu’au bout de la pièce à une vitesse telle que le mouvement s’apparentait plus à une disparition. Le geste en lui-même ressemblait à celui du lancer de galet pour faire des ricochets. Un simple Accio et la balle repris sa place initiale sur le bureau. « A vous. » Dit-il simplement en croisant les mains devant lui. L’autre, terrorisé par son Directeur de Maison, semblait perdre tous ses moyens. « Vaddwazi… » Marmonna-t-il en tournant son poignet tremblant. Rien ne se passa. « Parlez un peu plus fort monsieur Marlow et plus distinctement. Il s’agit de montrer à votre baguette que vous avez la volonté de lancer ce sortilège. » « Waddiwasi ! » Obtempéra-t-il. Seulement, le sort n’eut pas l’effet escompté. Le tableau d’ardoise qui se trouvait sur le côté vola en éclat dans un vacarme assourdissant. Des éclats de bois et de pierre furent éjectés sur le groupe que le professeur protégea d’un Protego informulé, sans bouger d’un iota. Le jeune Serpentard était livide et figé. Le sorcier quant à lui, haussa un sourcil en posant sa main sur l’épaule du jeune homme, l’invitant à céder la place à l’élève suivant. « Ce n’est pas le résultat souhaité mais c’est un résultat… Suivant. »



Citation :
Chaque élève passe auprès du professeur pour tester le sort sur la balle de cuir. L’utilisation du Dé de 6 est obligatoire :

1 : Bravo ! Votre personnage réussi du premier coup. La balle quitte le bureau pour filer à une vitesse raisonnable vers le fond de la pièce ou sur le côté. Rien à redire ou presque…
2 : Vous parvenez à faire bouger la balle mais le déplacement est chaotique. L’intervention du professeur est nécessaire pour sauver la vie de l’un de vos compagnons de classe.
3 : Bravo ! Vous parvenez à faire bouger… le mobilier… qui s’explose contre le mur. Qui va rester à la fin du cours pour nettoyer ?
4 : : A quoi pouviez-vous bien penser ? Votre sort répand une poudre rose collante au gout barba papa dans toute la pièce. Votre professeur de sortilège vous jette un regard… noir.  
5 : : Aie aie aie… Le sort se retourne contre vous et vous êtes projeté en arrière sur vos camarades qui tombent tous à la renverse telle un jeu de quilles. Désespérant.
6 : : Rien. Rien ne se passe. Vous avez beau agiter votre baguette en beuglant WADDIWASSSSSSSIIIII, la seule chose que l’assemblée perçoit est… un grand vide.





HRP:
 



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Dim 19 Oct - 15:25

Morgan déposa ses affaires à côté de lui et s'installa sur le banc de la table de Poufsouffle. Il était 12h05. Le Jaune et Noir sortait tout juste de Botanique, matière dans laquelle il n'excellait pas réellement. Il avait traité des Mandragores, sujet pas très passionnant. Des plantes qui ressemblent à de gros bébés laids et qui hurle jusqu'à vous tuer, non mais vraiment hein, y'a de drôles de trucs dans le monde des Sorciers. Il prit un morceau de poulet et un peu de purée et finit rapidement son assiette. D'une main il mangeait, et de l'autre il révisait ses lois pour les cours de métamorphose. Il décida ensuite de manger un morceau de gâteau au chocolat avant de remonter dans sa Salle Commune.

Il vérifia son emploi du temps : Quatre heures de sortilège. Il aimait bien les sortilèges, mais pas en si grande quantité. Il trouva néanmoins un point positif : Il aurait moins d'affaire à mettre dans son sac. Il regarda sa montre et vit qu'il était grandement temps qu'il se rende devant la salle. Il fit la queue devant la porte jusqu'à que leur professeur daigne leur ouvrir. Il le salua poliment et alla s'installer au deuxième rang. Il sortit alors un parchemin neuf, de l'encre et une plume et y inscrivit son nom en haut à gauche, la date à droite, et en titre "SORTILÈGE :". Il attendit que son professeur commence son cours pour le compléter. De son écriture grossière il rajouta "Waddiwasi" après les deux-points. Il avait déjà entendu parlé de ce sort, mais il prit tout de même des notes de tout ce que racontait Mr.Birgerjarl. Quel drôle de nom d'ailleurs, on dirait les premiers mots d'un enfant, ou alors un petit vieux qui s'étouffe. Morgan rit discrètement en imaginant Mme.Pince s'étrangler avec un morceau de pomme et hurlant "BIRGERJARL...".

Il reprit son sérieux lorsque le Professeur d'enchantement posa une question. Une fille y répondit mais Morgan n'écoutait pas réellement. Il attendait que le cours se passe, car tout ce qui se disait maintenant n'avait plus beaucoup d'utilité. Vint alors le moment de la pratique. Il rangea ses affaires dans son sac et attrapa sa baguette -Bois de Houx, Crin de Licorne, 25.8 cm, Très peu Flexible-. C'était une bonne baguette qui réagissait bien aux sortilèges, surtout ceux de métamorphose ou de protection. Il alla s'installer à côté du Prof qui leur fit une démonstration du Waddiwasi. Il demanda alors à un élève de faire la même chose, mais il se rata totalement : Au premier essaie, il n'arriva à rien, au deuxième essaie, il fit exploser le tableau. Birgerjarl les protégea avec le charme du bouclier. Voulant se rendre serviable, Morgan informula un "Reparo" pour remettre en place ce pauvre tableau qui n'avait rien demandé.

Puis, vint le tour de Morgan. Il attrapa la balle rouge et la déposa devant lui. Il la fixa intensément, vidant son esprit de toute chose et respirant doucement. Il inspirait par le nez, et expirait par la bouche. Le Né-Moldu était très concentré. Il imagina alors ce qu'il se voulait qu'il se passe lors de l'utilisation du sortilège. Il tendit son bras devant lui, fixant toujours la parle, et lâche un "Waddiwasi" plein de conviction, avant de faire comme s'il lançait des galets avec sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Dim 19 Oct - 15:25

Le membre 'Morgan A. Clowford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Préfet de Serpentard
avatar
Préfet de Serpentard
Feat : Allie Gonino
Messages : 307
Points rp : 2349
Localisation : Derrière une bonne farce

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Petit serpent

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Sam 25 Oct - 19:42

Cours de Sortilèges n°1
Maeja V. Branwen | Élèves de 5ème - 6ème - 7ème année

"T'as bien consciences que ça, ça ne va pas bien passer ?" Demandais-je alors que je me dirigeais vers la salle de classe de sortilège aux côtés de Marlow qui déballait consciencieusement un gros caramel, celui ci haussa les épaules en me gratifiant d'un "Occupes-toi de tes oignons Branwen." Tant pis pour lui, je n'avais pas le moindre doute quant au fait que cette petite dérogations aux règles des cours n'échapperait pas à notre professeur. Et non des moindres, il ne serait pas une telle légende si un adolescent aussi crétin pouvait manger un bonbon sous son nez en toute impunité. De toute façon, c'était son problème et je lui ferait payer cher s'il faisait perdre le moindre point à Serpentard.

J'entrais dans la salle en notant que Shae n'était pas dans les élèves du couloir ni déjà présents dans la pièce, j'avais eu raison de ne pas plus attendre devant les escaliers menant à la salle des Serdaigle, nul doute qu'elle risquait d'arriver à la bourre. Je m'installais à ma place habituelle au second rang avec flegme et pris soins de m'attacher mes mèches blondes indisciplinées. Je détestais les avoir attachés mais en cours c'était bien plus pratique et, bien souvent, plus prudent. Sans oublier ce petit détail de mes cheveux les plus en avant qui avaient constamment parfaitement la bonne taille pour aller me chatouiller le nez et provoquaient sur ma personne des éternuement intempestifs et pour le moins retentissants.

C'est avec un sourire satisfait que je vis la sentence tomber sur Marlow-l'idiot et son caramel voler pour aller finir son existence sucrée sur le mur de pierre. Je me tournais vers lui pour lancer un regard typique du "je te l'avais dit" avant de fouiller dans mon sac à la recherche de ma plume. Cet incident semblait prémédité pour introduire le cours étant donné que nous allions étudier le sort dont le prof avait fait usage pour expulser le bonbon. Intéressant. Je m'empressais de prendre quelques notes et quelques idées d'applications qui me venaient à l'esprit. C'est à ce moment que Shae arriva en cours avec sa grâce naturelle et ses remarques toujours délicieusement à côté de la plaque. Je me cachais derrière mon parchemin pour rire à mon aise, c'était pour ce genre de choses que j'adorais traîner avec la Serdaigle. Cependant, la réponse du prof était au moins aussi savoureuse que l'intervention de ma loufoque amie. Okay, je l'admet, j'avais un sérieux problème avec le prof Birgerjarl, je lui vouais l'admiration que certaines filles vouaient à, par exemple, Gilderoy Lockhart ou le bassiste des Bizarr' Sister, OUI, moi j'admirais un Forsvarer, et alors ! Venant de moi, c'était pourtant logique. Le fait de l'avoir désormais en professeur n'avait en rien atténué l'aura de légende qui s'était créée dans mon esprit en parcourant ses exploits dans la traque des mages noirs. Mais ma fierté m’empêchait évidement d'avouer que, chez moi, j'avais tout un dossier d'articles danois sur les interventions de la brigade magique.

Je fourrais mes notes à l'encre tout juste sèche au fond de mon sac, nous allions passer à la pratique, il me tardais de tester ce sort dont j'avais déjà vu parfois le nom mentionné. Ça allait être une découverte, je ne m'y étais encore jamais exercée à celui là. J'observais Marlow se planter à un point tel qu'il brisa le tableau au lieux d'expulser le projectile prévu à cet effet. J'esquissais à peine un mouvement pour tourner le dos aux éclats que notre professeur avait déjà fait apparaître un bouclier nous mettant tous en sécurité... Oh par Odin mais comment c'était possible d'avoir autant la classe avec un simple protego ? Ça dépassait mon entendement ! Le suivant fut un Poufsouffle qui ne brilla pas plus mais fit moins de dégâts et qui en profita pour arranger le tableau, le tout pour un résultat pas terrible évoquant une mosaïque de bois, avec le côté esthétique en moins. Bon, c'était l'intention qui comptait. J'étais derrière lui et me concentrais sur mon objectif : expulser ce machin. Je visualisais sans peine l'effet, connaissant très bien le fonctionnement des armes moldue. Après la mort de papa, ma mère, en plus de m’inscrire à un cours de self défense, s'était procurée une carabine à plomb et m'avait appris à la manier, bien vain en cas de nouvelle attaque de mangemorts mais qui avait eu le mérite de m'amuser.

-Waddiwasi ! 

La balle partit comme un boulet de canon... Dans le sens inverse de celui que je visais... Oups ! Enfin, je ne le vis qu'une fois le tir fut dévié et alla se perdre dans un coin de la pièce. Ce fut après que je réalisais que sans cela, sa trajectoire allait droit sur nous... Mais tout de même, quel tir ! "Hum... désolée." Dis-je avec un petit sourire penaud et une pointe de reconnaissance, sans son intervention, mon projectile aurait pu faire mal.

_________________
~ Maeja Verdandi Branwen ~ 5eme année ~ Serpentard ~ Préfète ~


Dernière édition par Maeja V. Branwen le Lun 5 Jan - 12:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Sam 25 Oct - 19:42

Le membre 'Maeja V. Branwen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 6 Nov - 10:29







Sa plume grattant sur le parchemin, future lettre à la destination de sa famille, son autre main la nourrissant d’à peu près tout ce qui se trouvait suffisamment près de sa fourchette, Rachel ne fit pas attention à l’heure qui défilait. Ce ne fut que lorsqu’elle remarqua le silence assourdissant qui retentissait autour d’elle qu’elle daigna relever les yeux, pour se rendre compte qu’il lui restait exactement deux minutes trente-sept pour se rendre en cours. Rangeant ses affaires à la hâte, elle attrapa la bandoulière de son sac et se mit à courir d’une vitesse qu’elle n’aurait jamais soupçonnée pouvoir atteindre.

Elle parvint à se glisser parmi les deux derniers élèves à pénétrer dans la salle de cours, essoufflée, et salua le Professeur-Dont-Personne-Ne-Sait-Prononcer-Le-Nom qui la toisa d’un regard supérieur. En même temps, elle faisait vraiment peur à voir, avec ses cheveux ébouriffés, son souffle incertain et ses vêtements dans la pagaille la plus incroyable. Elle alla s’installer sur une des dernières places libres, au premier rang, forcément, et en profita pour se redonner une allure convenable, se lissant les cheveux du plat de la main avant de les relever en une queue de cheval.

Elle sortit ses affaires, posa sa baguette sur ses genoux et ouvrit le livre à la page demandée. Elle lut en travers le texte qui la recouvrait en écoutant l’enseignant d’une oreille distraite. Lorsqu’il demanda un exemple d’utilisation pour ce sortilège, Rachel devint subitement intéressée par une tâche dans le coin droit de son manuel. Finalement, elle échappa à l’interrogatoire, et vint la partie pratique du cours. Elle rangea son parchemin, où très peu de notes se trouvaient, elle se contenterait de relire le livre, puis vint se glisser dans la file d’élèves. Elle se retrouva parmi les premiers à passer, et quand arriva son tour, après les essais plus ou moins désastreux des étudiants passés avant elle, Rachel se mit à prendre légèrement peur. Même si elle ne s’en sortait pas trop mal en Sortilèges, sa baguette avait une tendance à faire ce que bon lui semblait, quand bon lui semblait. Avalant difficilement sa salive, la jeune fille s’avança face à la balle de cuir qui avait repris sa position initiale sur le bureau. Après une grande inspiration, elle prononça enfin un « Waddiwasi ! » hésitant.

Et c'était bien un jour où sa baguette n'en faisait qu'à sa tête. Au lieu de faire voler la balle à une vitesse astronomique, dans n’importe quelle direction que ce soit, comme elle l’avait au moins espéré, elle fit sortir une étrange poussière d’une couleur qui siérait merveilleusement à une licorne et en recouvrit la moitié de la salle.

« … Oups ? », murmura la jeune fille, et c’était le moins que l’on puisse dire.





Dernière édition par Rachel O'Donnell le Jeu 6 Nov - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 6 Nov - 10:29

Le membre 'Rachel O'Donnell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Ministère
avatar
Ministère
Feat : Anne Hathaway
Messages : 306
Points rp : 1954
Localisation : Dans la forêt interdite

Identité du Sorcier
Age: 27 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Aurore

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Sam 8 Nov - 21:48

Lyra remarqua bien vite que l’attention de son professeur de sortilèges n’était pas dirigée sur elle. Bon, il lui faudrait penser à être plus tête en l’air ou à se mettre à foutre le trouble dans sa classe pour qu’il lui donne la parole. Toutefois, avant, elle préférait tester la stratégie : «Je veux fondre sur mon banc, faites qu’il ne me prenne pas moi», en espérant que ça fonctionne. Le professeur de sortilèges n’était pas celui qu’on voulait emmerder. C’était un homme sec et froid et elle n’était même pas sûre qu’il ait un peu d’estime même pour ses meilleurs élèves.

C’est alors que Shae fit son entrée. Comment ne pas la remarquer. Le professeur demeurait tout de même là, sans rien dire et rien faire. Il était d’un naturel, d’un sang-froid, il fallait dire. Enfin, peut-être n’était-ce pas le cas à l’intérieur, mais en apparence, il demeurait calme en faisant toujours peser cette atmosphère lourde sur les épaules de ses élèves.

Lyra sourit légèrement lorsque l’enseignant débuta sa morale. Il avait cette manière hétéroclite de faire en sorte que ses élèves attentifs se sentent mal dans leur peau s’ils étaient visés.

Un silence tout aussi lourd que l’air et même plus que la gravité s’installa dans l’instant qui suivit. Cet enseignement se finit par une perte de cinq points pour Serdaigle.

Alors que la craie se mettait à s’agiter sur le tableau, Lyra écrit les propriétés dans son cahier à l’aide de sa plume. Comme le racontait son professeur, la magie était une belle chose, fantastique même, toutefois, tout dépendant la manière dont elle était utilisée, elle pouvait être corrompue et crée de nombreuses injustices. Malheureusement, c’était la vie et autant de gens bien que de gens mauvais composaient ce monde.

Bien sûr, Lyra fut étonnée de la conséquence aussi grave pour une tricherie au Quidditch, toutefois, il était vrai que cela pouvait paraître assez effrayant. C’était un bon moyen de contraindre, d’une certaines façons, les gens à suivre les lois et à demeurer juste même en usant de la magie.

Néanmoins, la jeune sorcière eut une envie terrible de lancer un silencio sur la craie en espérant que cela fonctionne, mais se contenta de se boucher les oreilles en attendant que ça passe.

Suite à la demande de son professeur, Lyra se plaça en file, elle était l’une des premières. Le premier fut le pauvre Marlow. Lyra se répéta : «Sec et bref» quelques fois dans sa tête pour réussir le mieux possible son sortilège.  Le professeur démontra la technique. La balle fut énormément rapide, il était certain qu’il était qualifié pour son poste.

Marlow fit éclater le tableau en mille morceaux et le réflexe de Lyra fut de sous-lever sa baguette, cependant, l’enseignant réagit plus rapidement et protégea le groupe. Le suivant fut un garçon,  Morgan. Malheureusement pour lui, rien n’arriva suite à son sortilège.

Puis, ce fut au tour de Maeja. Elles n’avaient rien l’une contre l’autre, mais ce jour-là, la baguette de la Serpentard devait détestée Lyra, car pour ne pas que sa tête soit percée par la balle en cuir, l’intervention du professeur de sortilèges fut nécessaire. Lyra avait beau être rapide, la balle l’aurait été plus qu’elle. Pour ce qui est du tour de Rachel, le résultat fut nettement plus drôle et moins éprouvant. La poudre au goût de barbe à papa permit à Lyra de s’en remettre. Ce fut légèrement traumatisant. C’était une tentative non-volontaire de meurtre.

C’est à la suite de trois léchouilles de barbe à papa que Lyra se sentit prête. C’était à son tour de lancer le sortilège et elle essayerait de ne pas tuer un camarade de classe.

Une fois la balle devant elle, Lyra se concentra et fit un mouvement bref et sec en prononçant :

-Waddiwasi

Comme prévu et prévisualisé, la balle se dirigea à une certaine vitesse pour finir sa course contre le mur et rebondir. C'était un sort quasi-parfait. Lyra eut un mince sourire. Ses prouesses en sortilège ne faisant que continuer...

Toutefois, elle ne fit aucun commentaire, sachant que le professeur lui-même n'était pas le plus loquace.


Dernière édition par Lyra Adams le Mer 19 Nov - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Sam 8 Nov - 21:48

Le membre 'Lyra Adams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Freya Mavor
Messages : 500
Points rp : 1306
Localisation : Pérou

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Commentatrice de Quidditch délurée et géniale

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Dim 9 Nov - 21:36

Stigy le psycho


Février | Avec Stigy et les gens.


« Miss Viridian… Nous parlons actuellement du sortilège Waddiwasi. »

Shae retint sa respiration, un sourire idiot plaqué aux lèvres, sentant de la sueur dégouliner le long de sa colonne vertébrale tandis que des frissons la prenait. Bordel, il était flippant là, avec sa manière de s'approcher d'elle tel un serpent, et son regard de glace et d'acier. Sérieusement, Depuis quand les profs étaient-ils aussi absolument psychopathes ? Ah mais oui ! Depuis que McGo était devenue directrice ! C'était évident, cette vieille pie mal lunée n'engageait que des tarés à son image. Sauf Pedro. Cela étant, Stigandr était absolument flippant. Sale engeance que ces Serpentards ! Elle se contenta de garder une expression qu'elle voulait neutre, sourcils levés, lèvres tirées en un drôle de sourire ... bizarre. Mais voilà que Psychopathe-en-chef continuait. Elle se tourna vers son voisin, Lucas, un type de son année franchement sympathique, et lui dédia un regard ennuyé, disant clairement : bordel-il-me-fait-flipper-ce-psycho.

« C’est un sort puissant et utile mais hélas non praticable sur les êtres vivants. Ce qui est fort regrettable étant donné que cela permettrait, non sans risquer de les tuer, de munir certain d’entre vous d’une caractéristique ésotérique nommée ponctualité. »

Elle décida de raccrocher son cerveau à ce moment là. Les délires sanguinaires du prof, très peu pour elle ! Non, franchement, elle préférait à s'intéresser à des choses plus intéressantes, comme l'ovomancie. Voilà quelque chose d'utile ! Non mais sérieusement, elle allait vraiment se coltiner des menaces de mort de la part d'un professeur de Sortilèges pendant toute l'heure ? Autant déconnecter son cerveau tout de suite et rêvasser. Elle continua d'afficher son air débile concerné tandis que son esprit partait dans un délire peuplé d'oeufs se fracassant au sol et d'interprétations erronées parce qu'une licorne avait été vue à la lisière de la Forêt Interdite. Que voulez-vous, on s'occupe comme on peut quand on est menacé de mort...

Elle finit néanmoins par capter qu'il avait prononcé son nom et cligna des yeux, observant ses camarades, tâchant de comprendre ce qu'elle avait raté. Ah ! Sa réponse était juste, bim. Et donc ? Ah bah il avait enlevé des points pour le retard. C'tait pas sympa ça, Rhiannon allait encore péter un câble en observant le sablier. Fallait vraiment arrêter d'être tâtillon comme ça mais elle se voyait mal donner ledit conseil à Stigandr et ses dix mille balais ... Vous saisissez l'expression. La jeune Serdaigle soupira, et s'appliqua à donc à suivre le cours, dans l'idée de faire regagner les ... allez, quoi ? 5 ? points perdus à sa maison. Mais qu'est ce que ça l'emmerdait cette histoire de points et de coupe. Enfin bref. La jeune Serdaigle écouta donc le cours tout en se demandant quel utilisation elle allait bien pouvoir trouver à ce Sortilège tout à fait intéressant. Protéger ses affaires les plus précieuses ? Sa réserve d'alcool - bon ok c'est que de la bièraubeurre, mais quand même ! Prenant des notes sans suivre de schéma logique sur ses feuilles, tâchant d'éviter de mettre de l'encre partout et pestant contre sa plume qui commençait à mal vivre le fait d'être trimballée n'importe comment - il fallait qu'elle s'en rachète un stock bientôt tiens, et ce serait là l'occasion de réclamer de l'argent de poche supplémentaire à ses parents. Mais elle s'égarait de nouveau.

Le prof finit par conclure qu'il était grand temps de passer aux travaux pratiques, et la Serdaigle en profita pour se recoiffer et resserrer légèrement sa cravate, histoire de faire meilleure impression. La pratique ne l'inquiétait pas en soi, elle se fichait d'être la meilleure pour ce genre de "tests". C'était un premier essai, elle aurait après toute l'occasion de s'entrainer. Et ce sur tout et n'importe quoi... et n'importe qui. Gare au prochain emmerdeur ! Avec un sourire narquois, elle observa le Serpentard se ridiculiser tandis qu'elle jouait avec sa baguette, lui murmurant des encouragements. BAH QUOI ? Chacun son petit rituel, merde hein.

Enfin, son tour était venu ! Elle leva fièrement le menton et traversa la salle de classe, adressant un clin d'oeil à Ambrose et à Lucas. Levant la baguette, elle visa, visualisant dans sa tête la puissance qu'elle souhaitait donner au sortilège, se demandant vaguement si elle faisait les choses bien, puis d'un mouvement sec du poignet, s'écria :

- Waddiwasi !

La balle quitta le bureau exactement comme Shae le désirait, traversant la salle de classe sans heurt. Esquissant un sourire, la blonde sautilla, jubilant.

- C'est pas trop cool ça ?! Hein m'sieur ?!



Dernière édition par Shae Viridian le Dim 9 Nov - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moodyshae.tumblr.com/
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Dim 9 Nov - 21:36

Le membre 'Shae Viridian' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mer 19 Nov - 20:27

Bravo, vous m'avez trouvé ♫
Que faire de moi ?

Indice :
"Fientes et plumes ici trônent, miamhibou pour la faune.
Do your best without burning !

 

 
L'humanité est une chose bien trop difficile à définir. Sommes-nous des animaux et rien d'autre? Je suis qui je suis, nous sommes qui nous sommes, et dans ce décor où nous sommes les marionnettes, j'ai décidé d'en faire qu'à ma tête.
 
 
Debout dans mon dortoir tournant en rond tel un lion en cage, j’observe le tas de vêtements qui s’étalent de manière anarchique et chaotique sur mon lit dégoulinant au sol comme si mes habits étaient dotés d’une volonté propre : fuir mon jugement tranchant. J’étais vraiment hyper énergique depuis le matin et là j’avais décidé de ranger mon armoire de fond en comble. Première étape : tout vider. Seconde étape : trier. Troisième étape : tout ranger. 40 minutes plus tard, deux tas se trouvent face à moi mais découragée, je ne me résous pas à plier chaque vêtement pour le ranger correctement. J’inspire un grand coup avant de tout remettre tel quel. Ca attendra et puis… si ça continue je ne serai jamais prête pour arriver à l’heure au cours. Au pas de course, je m’habille, me maquille, me coiffe pour filer dans les couloirs constatant que je suis finalement à l’avance. Après-midi chaotique en perspective surtout que j’entends le gargouillement de mon ventre. Zut, j’en avais oublié de manger !

Mes cheveux blonds tressés ramenés sur l’épaule, je joue négligemment avec guettant la porte d’un regard avide et curieux. J’étais arrivée avant bon nombre d’autres élèves m’efforçant d’être ponctuelle lorsque j’aimais un cours. Bon en fait, j’étais généralement à l’heure, c’était une priorité pour moi pour éviter toute perte de points inutile à ma maison. Je ne pus m’empêcher de lancer un regard noir tandis que Shae nous faisait elle perdre 5 points par son retard. Sincèrement, je me sentis un peu plus exaspérée que je n’avais pu l’être de ne pas apercevoir Julian à mes côtés en cours. C’était étrange que j’éprouve toujours ce sentiment de ne pas me voir assez alors que mon moindre temps libre lui était consacré.

Mon esprit s’évade alors qu’un sourire léger vient étirer mes lèvres. Je ne suis plus, mais alors plus du tout, concentrée et c’est la voix du professeur qui me ramène les pieds sur terre faisant éclater ma petite bulle dorée. Ouh là… Je ne peux m’empêcher de redouter cet exercice pratique car soyons honnête, si je me débrouillais plutôt bien, c’est parce que je m’entraînais souvent pour me perfectionner. Allez courage Camille, tu as du potentiel, tu vas y arriver !

Je ramasse mon affaire avant de me diriger dans la file d’élèves attendant mon tour tandis que j’ai l’impression que mes pieds freinent un peu plus à chaque pas. Je me dandine d’un pied sur l’autre nerveusement, ne parvenant pas à rester immobile. J’avais décidément une énergie débordante aujourd’hui et vu que celle-ci me tenait semblant ne plus vouloir me lâcher, je n’aurai sans doute aucun autre choix que d’aller courir un peu après. N’imaginez pas que j’avais un corps joliment sculpté par la pratique régulière d’une activité physique… Oh ça non, je n’affectionnais vraiment pas le sport… Enfin sauf si embrasser Julian et nos petits jeux entraient en ligne de compte ?!

Je regarde les résultats obtenus par ceux qui m’ont précédé ne trouvant pas vraiment cela encourageant. Une traînée rose digne d’un comte de fée, un élève qui a bien failli être éborgné… Bon il y a aussi quelques jolies réussites… Je reste néanmoins sceptique concernant ma propre capacité à faire aussi bien penchant davantage vers le pire. Oups, plus que deux personnes puis c’est mon tour. Je déglutis avant de me saisir de la petite balle et de ma baguette, je fis ce petit geste comme si je lançais un galet fermant inconsciemment les yeux pour ne pas voir le résultat obtenu, le désastre causé…

« Waddiwasi ! »

Après quelques secondes, j’ouvre à nouveau les yeux pour constater que… Rien... Il ne se passe rien... C'est un véritable vide niveau magie là, un véritable désastre et je me fais honte à moi-même... J'étais véritablement en train de me ridiculiser. J'avais tellement stressé que maintenant j'en étais réduite à ne même pas réussir à produire la moindre étincelle magique. Je retente mais toujours rien... Je m'entête une fois, deux fois, trois fois perdant patience et le ton plus cassant mais c'est inutile. Tête basse, les joues rouges et pitoyable, je m'éloigne du professeur après avoir murmuré un pathétique « Désolée de vous faire perdre votre temps Professeur... »
 
 


Dernière édition par Camille E. Morgan le Mer 19 Nov - 20:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mer 19 Nov - 20:27

Le membre 'Camille E. Morgan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com

avatar
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Feat : Will Higginson
Messages : 108
Points rp : 1513

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Etudiant

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 20 Nov - 9:29

Il haussa les épaules en voyant la réaction de Shae. Oui, le professeur Birgerjarl faisait froid dans le dos. En fait, il lui faisait penser au professeur Rogue, un peu. Mais sa façon d’enseigner était plus ou moins différente. En toute réalité, c’était les allusions à vouloir étriper ses élèves qui étaient inquiétantes. Pourtant, Lucas essayait de ne pas trop y faire attention. Il se concentrait principalement sur les notions du cours, même si en soit les Sortilèges & Enchantements étaient une matière qui l’ennuyait au plus haut point. Il se voyait plutôt en train de jeter une houle se sortilèges sur un Strangulot ou encore transformer une chaise en canarie. Mais donner une vitesse prodigieuse à un objet ou à autre chose du genre lui donnait subitement l’envie de s’endormir. Non pas que l’usage de sa baguette magique puisse l’ennuyer, mais le Serdaigle se croyait bien trop haut dessus de tout ça pour suivre un cours dans toute son intégralité. Il préférait regarder Shae blêmir face aux remarques cinglantes du professeur et se contenter de dessiner des chaudrons sur la marge de son cours.
La théorie était d’un barbant sans nom. Lucas avait la prétention de croire qu’un professeur ne servait qu’à corriger les actes maladroits appliqués durant les travaux pratiques. En sommes, on pouvait très bien apprendre la théorie dans les bouquins et se délecter du savoir pompeux d’un professeur intransigeant. Et puis de toute évidence, il se débrouillait toujours à obtenir des notes qu’il jugeait convenables en théorie, pour ne pas s’attirer toutes les foudres du professeur Birgerjarl.

Enfin, la partie pratique débuta. Les élèves se levèrent dans un raclement sourd de chaises et s’alignèrent en rang d’oignon devant l’estrade. Le premier cobaye fut un certain Marlow que Lucas connaissait de vue. Il ne se passa rien à la première prononciation du sort, puis soudain le tableau entier se déracina du mur pour se projeter sur eux. Il fallait bien l’avouer, Lucas crut que son cœur allait péter un câble. Ensuite fut le tour de Morgan, un Poufsouffle que le Serdaigle connaissait de vue. Un peu prétentieux, Lucas ne put résister à sourire d’un air satisfait et provocateur devant la défaite écrasante du 7ème année. Il joua même du coude pour pointer du doigt à Ambrose la tête que tirait Morgan.

« Haha t’as vu, on dirait un gamin à qui on a privé sa boite de chocogrenouilles. Pathétique. »


Puis défilèrent d’autres camarades dont Lucas ne jugeait pas bon de retenir leurs noms. Pas parce qu’il ne les appréciait pas, mais parce qu’il avait simplement la flemme de les emmagasiner dans sa mémoire. Enfin, vint le tour de Shae. Elle leur adressa un petit clin d’œil de vainqueur et Lucas se retint de lui hurler « VA Y CHAMPIONNE ! ». Le regard du professeur de Sortilèges et Enchantements l’en dissuada très rapidement. C’est avec brio que Shae obtint l’effet escompté. Il n’y avait pas à dire, la jeune fille était peut-être insupportable par moment, mais elle était balaise en sortilège. Lucas se contenta de faussement applaudir, tandis que son amie sautait de joie, tout sourire Colgate figé sur son visage. Enfin fut le tour de Lucas. Le jeune homme se retourna vers Ambrose, se mordillant légèrement la lèvre inférieure.

« Bon, mec, si je rate, tu peux me jeter du haut de la tour d’Astronomie et rependre mes cendres sur la vallée du fromagsenlespiedsdeJenkins. Oui, je t’en donne l’autorisation. »

Après une courbette des plus dignes et un coup de poing amical dans l’épaule de son camarade, Lucas monta sur l’estrade, lorgnant d’un mauvais œil cette maudite balle. Il n’avait pas envie d’appliquer ce sort. Sérieusement, ça servait à quoi ? A rien … ce n’était même pas drôle si on ne pouvait pas l’utiliser sur des humains ! Il leva sa baguette, toute belle qu’elle était et se remémora l’incantation.

- Heu … merde c’était quoi déjà ? Ha oui ! Widdiwasi !

Sa mauvaise volonté le propulsa subitement en arrière et Lucas tomba comme une masse sur Ambrose. Les deux garçons s'écroulèrent sur le sol, sous les rires goguenards des camarades. Lucas balança un air grave à un Gryffondor qui s'esclaffait un peu trop fort à son goût, puis se releva en tendant la main à Ambrose. Visiblement, le Professeur ne semblait prendre goût à la farce. Lucas s'attendait au pire, de toute façon, il avait l'habitude avec Stigandr.


Dernière édition par Lucas Garcia le Jeu 20 Nov - 9:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 20 Nov - 9:29

Le membre 'Lucas Garcia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 27 Nov - 23:10



❝Cours de Sortilège❞
  Waddiwasi
Je me sentais frais... j'entends par là que je n'avais pas eu de devoirs à rattraper en quatrième vitesse la veille. C'est donc d'un pas léger que je me rendais en cours de Sortilège en compagnie d'Améria. Une fois à hauteur du cours, la porte toujours close, j'entrepris un débat spirituel sur les miroirs avec cette dernière, quelques rires et hop, voilà que la porte s'ouvrait. Les élèves entrèrent tous à la file indienne, mon voisin de devant se prenant une remarque sur sa chemise dépassant... je me mis à vérifier si la mienne était bien mise... clean. Je passais en saluant le prof sans me prendre de remarque, ce qui me fit faire un petit sourire de satisfaction, je détestais me faire remarquer, je m'étais limité à un simple 'Bonjour professeur' ayant des difficultés a dire le nom de l'homme sans crachoter dessus.

Je pris place à la troisième rangée, Améria à mes côtés, je me penchais vers elle pour lui glisser un mot tout bas quand un truc fila non loin se planter dans le mur. Je me redressais alors aussi droit qu'un I en grimaçant vers la brune, après avoir  vu le mur et la tête du Serpentard... j'avais une grande envie de rire mais quelque chose me disais que j'avais tout bonnement intérêt à cacher mes soufflements amusés en un raclement de gorge, ce que je fis.

Le professeur se mit alors a parler du sortilège du jour, le 'waddiwasi', oui, nous aussi allions pouvoir faire voler des bonbons à l'autre bout de la pièce ! La partie théorie prit fin sous un incontrôlable 'génial' que je soufflais. La découverte du sortilège était vraiment du tonnerre, assez pour m'avoir tenu en éveil. Des exemples à donner ? Ah... oui j'aurais pu en donner un mais... n'aimant pas m'afficher et risquant de finir sur du hors sujet, je préférais m'abstenir comme d'autres. La serdaigle Viridian par contre... arracha quelques rires... dont le mien... rire que je retransformais en grande toux tenace devant la réplique du professeur juste excellente comme effrayante.

Vint alors le bruit atroce qui me fit grimacer de la bouche jusqu'au oreilles, saloperie de craie, il avait des penchants sadiques pour la torture à n'en a pas douter ! J'offris ma merveilleuse grimace à ma voisine de table avec un regard plein d'expression signifiant 'Il est malade !' tout en désignant l'individu d'un léger hochement de tête. Le silence revenu, l'ouïe avec d'ailleurs, la partie 'pratique' allait commencer... j'haussais un sourcil pour réaffirmer mon 'Il est malade'. Il voulait qu'on joue à Battle Royal à Poudlard ou quoi ? Je me levais comme tous pour me mettre derrière un Serpentard, Améria devait être derrière. Le serpentard gourmand eu l'honneur de passer premier. Je me déplaçais quelque peu pour voir le résultat. Une balle en cuir sur laquelle s’entraîner... OK. En gros on allait se faire tuer par une balle... magique ! L'élève fit un premier essai, raté, trop stressé et ca pouvait se comprendre avec ce professeur à côté... le deuxième essai fut cataclysmique... un bruit sourd et du bois de tableau volant partout... s’arrêtant à raz de nous grâce à la connaissance du professeur... en gros il avait l'habitude de jouer à la balle magique tueuse.

Suivant... Morgan passa... rien du tout... il ne devait pas être en forme. Une verte s'avanca... voulant nous tuer... encore une, décidément les serpentards tenaient vraiment à se la jouer survivor, une rouge... qui devait avoir fumer un truc illicite vu le résultat, encore une qui s'en sorti tout comme Viridian, une autre bleu eu le même effet que Morgan, c'est à dire : rien, encore un serdaigle... lui par contre il tenait à se la jouer bombe humaine puisqu'il fut propulsé en arrière en fauchant dans la fleur de l'âge le vert en face de moi, je fus rattrapé par Améria... le truc méga viril donc, je ne pu que grincer des dents avant que par la suite ne vint mon tour, je m'éloignais un chouilla d'Améria... je ne tenais pas à la faucher au pire MOI.

Concentration Mavy, je ne pouvais que faire mieux, et la pratique c'était cool. Raclement de gorge, mouvement de poignet, voix claire. "Wadwasi !" J'aurais voulu vous dire que j'eu le temps de penser que j'avais loupé une lettre mais... non. La balle ne bougea pas... moi par contre, à l'instar du bleu d'avant, je fus projeté comme un sac patate à pleine vitesse sur Améria... ça le faisait encore moins que elle me rattrapant, voilà deux fois que je lui tombais dans les bras... quoique là elle comme moi en restions sur le cul un instant. Je grimaçais à mon tour, l'aidant à se relever... maudissant la scène qui ressemblait fortement à celle du bleu de plus tôt. Je m'éloignais ensuite en maugréant toujours espérant qu'elle ferait mieux que moi. J'aurais un bleu sur la fesse droite demain, j'en étais sûr !

© Pando


Dernière édition par Maverick T. Meyers le Jeu 27 Nov - 23:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Jeu 27 Nov - 23:10

Le membre 'Maverick T. Meyers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé 6' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Mads Mikkelsen
Messages : 97
Points rp : 2028
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 48
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Sortilèges et Directeur de Serpentard

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mar 2 Déc - 17:44

Cours de Sortilèges N°1
Élèves de 5ème - 6ème - 7ème année



Et le défilé commença. Les bras le long du corps, baguette à la main –parce qu’il savait qu’il y allait avoir de la casse- le professeur restait particulièrement attentif… bien plus que certains élèves. Lorsque Morgan s’avança pour passer à son tour, ce n’était déjà pas sous les meilleurs hospices. Qui diable lui avait donc demandé de reconstituer ce tableau ? Morgan avait intérêt à légitimer son excédante vanité en lançant un sort parfait et… ce ne fut pas le cas. Stigandr croisa les bras sur son torse. « Vous êtes visiblement plus doué pour les sorts de restauration de mobilier que pour les sorts d’action. Si vous souhaitez faire mieux la prochaine fois je vous suggère de rester attentif pendant les cours et d’assister aux séances de soutien. » « Mademoiselle Branwen, avancez je vous prie. » Bien que son oreille fut attirée par un murmure, il sembla ne pas y porter attention. La jeune Serpentard prit place pour s’essayer à son tour au nouveau sortilège. Cette fois, la balle se déplaça… et pas qu’un peu. Le projectile fonça à une vitesse vertigineuse –ce qui était plutôt positif- mais dans le mauvais sens. D’un mouvement de baguette, le professeur fit dévier sa course et la balle alla s’emplâtrer contre le mur. « Cela reste un joli tir. La prochaine fois, concentrez-vous davantage sur la trajectoire et vous pourrez alors tuer des gens volontairement. »

Les essais s’enchaînaient et lorsque une jeune Gryffondor nommée Rachel O’Donnell prononça la formule, un monde rose parfumé s’abattit sur la salle de classe, faisant hausser un sourcil au principal intéressé. Celui-là observa le nouveau décor, usant d’une moue qui déforma sa bouche en une grimace qui exhalait tout son scepticisme… avant de se rendre compte que son costume n’avait plus vraiment sa couleur originelle. D’un mouvement sec du revers de la main, il dépoussiéra brièvement son veston qu’il savait irrécupérable. « Vous passerez me voir dans mon bureau à la fin des cours miss O’Donnell. » Rachel n’était pas une mauvaise élève et cet… échec… était inattendu. Une heure ou deux de leçon particulière suffiraient à rectifier le problème. Bien entendu, sur l’instant, il paraissait plus évident qu’il avait l’intention de nuire à son intégrité physique et mentale par quelques tortures scandinaves atroces… ou bien lui donner un siècle et demi de retenue.

« Suivant. » Dit-il avec une légère pointe d’appréhension. Un cours de sortilèges, c’est comme les dragées surprises de Bertie Crochue. Tu ne sais jamais quel sort va surgir de la baguette de tes élèves.

La petite Lyra Adams, dont les cheveux étaient maculés de poudre rose collante, brilla par son étonnante maîtrise du sortilège. Après le chaos il faut bien un élément positif non ? « Bien. Vous maîtrisez l’action et la direction. Focalisez-vous sur la vitesse pendant vos entrainements. » La brunette céda la place à l’explosive Shae, l’ennemie viscérale des concepts d’ordre et de lois. Stig l’observa du coin de l’œil. Ne fut-il pas étonné de remarquer que sa cravate était mieux serrée et que ses cheveux avaient repris une forme plus appropriée ? La bambine se mit en place et prononça le sortilège. Le succès qu’elle rencontra était pour le moins miraculeux et témoigna tout son bonheur en sautillant tel un petit animal survolté. Cette fois, il n’avait décemment rien à lui reproch…  « C'est pas trop cool ça ?! Hein m'sieur ?! ». Cela lui apprendrait à penser trop vite. « Moins 5 points à Serdaigle pour votre familiarité. Suivant. »

Le suivant était une suivante… Camille Morgan. A l’instar de Clowford, la jeune fille échoua dans sa tentative de lancer le sort. Birgerjarl inspira discrètement et allait sans doute lui parler mais la pauvre gamine retourna dans la file, la mine défaite, laissant un professeur légèrement déconcerté.

Lucas Garcia allait à son tour montrer son talent inné pour les sortilèges. Ou pas. D’autant plus que le professeur avait beau approcher de la cinquantaine, penser qu’il était sourd était une grave erreur. Et si Lucas était trop flemmard pour enregistrer les leçons qu’il prodiguait en cours, il fallait espérer pour lui qu’il allait enregistrer celle-là. « Si vous mettiez autant d’ardeur à écouter en cours qu’à vous moquer de vos camarades, vos prouesses en terme de magie seraient certainement moins "pathétiques". » Une fois que chacun s’était remis de ses émotions et que tout le monde avait enfin repris place, Meyers exécuta plus ou moins la même cascade, s’écroulant dans les bras d’une jeune fille derrière lui. Il se demanda s’ils allaient parvenir à terminer son cours sans qu’il doive recourir aux soins de mademoiselle Jones…  On n’a rien sans rien.

Une fois tous les élèves passés, on pouvait décemment dire que la pratique de ce sortilège était à parfaire ! Cela dit, le travail n’était pas encore terminé.

Le professeur fit quelques pas, longeant la file d’élèves, les mains dans son dos. « Après avoir appris à… essayé de lancer ce sortilège, vous allez maintenant apprendre à vous défendre contre lui. J’ai donc ensorcelé ceci. » Dit-il tout en présentant de sa main libre, une balle à la taille semblable à celle en cuir. A ceci près que celle-là était étrange. Ses bords étaient flous, comme s’il tenait un morceau compact de nuage charbonneux entre ses doigts. Il demeura silencieux un instant, balayant du regard les jeunes sorciers, yeux plissés. « Cela se nomme "kunstgreg". C’est une sorte de leurre qui a la propriété de reproduire à moindre mesure le sortilège souhaité. Au Danemark, on se sert de ces artefacts pour l’apprentissage des plus jeunes et vous allez en faire l’expérience aujourd’hui-même. Je dois cependant vous prévenir. Cela à beau être un artifice, sa morsure est cuisante, alors je vous conseille de rester concentrés. »

D’un coup de baguette, la sphère étrange prit place sur le bureau en face des bambins, exactement là où celle de cuir avait été disposée peu de temps auparavant, excepté qu’elle ne touchait pas le bois, lévitant de façon parfaitement statique, attendant l’ordre de son maître pour foncer sur le premier chérubin de la file. Stigandr reposa ses reins contre le bureau de l’un des élèves. « Il n’y a pas de sort particulier pour contrer le Waddiwasi. Votre seule limite est votre imagination. Sachez juste que le Protego ne vous sera ici, d’aucune utilité. Prêts ? »
« Animare ! »

Citation :

Vous devez effectuer 2 lancés.

Premier lancé, dé de 6 :
1/2 > Vous réussissez votre sortilège et n’êtes pas touché.
3/4 >Votre sortilège est mal maîtrisé. Sois vous êtes touché partiellement, soit c’est l’un de vos camarades qui trinque (de façon moindre également). Quoi qu’il en soit, ça fait tout de même un peu mal.
5/6 > Epic Fail ! Vous vous prenez le Waddiwasi de plein fouet. C’est moins violent qu’une balle de flashball mais vous vous en souviendrez.

Second lancé, dé oui/non : si 3 ou 4, vous touchez un élève de :

OUI/OUI : Gryffondor
OUI/NON : Serdaigle
NON/OUI : Poufsouffle
NON/NON : Serpentard

Et c’est à vous de choisir qui sera votre victime.


HRP:
 




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet de Serpentard
avatar
Préfet de Serpentard
Feat : Allie Gonino
Messages : 307
Points rp : 2349
Localisation : Derrière une bonne farce

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Petit serpent

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mar 16 Déc - 9:17

Cours de Sortilèges n°1
Maeja V. Branwen | Élèves de 5ème - 6ème - 7ème année

Mon sort n'avait pas été parfait mais avec un peu d’entraînement il ne me poserait pas plus de problèmes, j'avais assez bien ressenti son action et quelque chose me disait que j'allais bien m'amuser avec celui-là. J'eus même le droit à un "joli tir" de la part du professeur, assez rares étaient ses compliments pour me rendre particulièrement fière, moi qui faisait aussi tout pour me faire remarquer, en bien, par l'ex-Forsvarer. Rachel O'Donnel eut le droit à une réaction assez originale qui redécora la salle sous les rires de l'assistance qui s'accentuèrent quand nous constatâmes que nous étions nous-même couleur bonbon... De même que le prof. Lyra Adams se dépatouilla très bien et fit un bon lancé. Shae réussi à la perfection, mais eu la mauvaise idée de vouloir se la ramener, au lieu de jouer la carte de l'humilité. Résultat, cinq points en main et je ne pus m’empêcher de rire en voyant l'air dépité de mon amie. La pauvre Camille Morgan de Serdaigle n'eut même pas la joie d'une réaction originale, il ne se passa rien du tout. Les derniers à passer furent Garcia et Meyers qui se plantèrent tout deux de manière assez magistrale, ce furent eux qui volèrent à la place des projectiles. J'étais déçue que la pratique s'arrêta là mais vu que nous n'étions pas encore renvoyé à notre place, cela n'était pas encore fini. Tant mieux !

A l'instant où le prof repris la parole, je compris qu'on allait encore bien se marrer : nous allions voir comment s'en défendre. Mon enthousiasme monta encore d'un cran en reconnaissant l'objet désigné, j'avais toujours voulu me frotter à l'un de ces machins ! D'ailleurs, je me plaçais immédiatement en première dans la file, réfléchissant à quel sort pourrait être utile contre un projectile, autre que le traditionnel protego. La solution me vint d'elle-même, un sort d'entrave qui immobilise le mouvement. Oui, ça pourrait le faire ! Baguette en main, je fixais avec attention le kunstgreg, prête. Le prof lança la formule et la sphère fila à pleine vitesse vers moi, je n'avais qu'un instant pour réagir. J’exécutais un mouvement souple de la baguette en lançant avec force "Impedimenta !"

Avec satisfaction, je vis l'objet s’arrêter devant moi après avoir fendu l'air comme s'il traversait une épaisse couche d'oreillers. Il semblait que j'avais eu une bonne idée avec un sort d'entrave. Je profitais alors de la sphère suspendue à ma hauteur pour m'en approcher furtivement, l'observer avec attention et intérêt avant de me permettre juste une petite question. "Professeur ? Des kunstgregs on peut s'en procurer uniquement au Danemark ou on en trouve ailleurs, genre en Norvège ou même en Angleterre ?"

_________________
~ Maeja Verdandi Branwen ~ 5eme année ~ Serpentard ~ Préfète ~


Dernière édition par Maeja V. Branwen le Lun 5 Jan - 12:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2817

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mar 16 Déc - 9:17

Le membre 'Maeja V. Branwen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'dé 6' :


--------------------------------

#2 'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    Mer 17 Déc - 18:20

Waddiwasi... Céleste était plus que dubitative. La baguette de la jeune fille engendrait bien souvent des calamités, Céleste n'en maîtrisait que très rarement la puissance et cela avait parfois des conséquences fâcheuses, particulièrement pour ce qu'il restait de dignité à la jeune élève de Gryffondor. C'est donc avec l'estomac noué qu'elle s'apprêtait à lancer le sort, espérant qu'elle ne casserait rien... et surtout personne. Déconcentrée par cette perspective peu réconfortante, elle ferma les yeux, fit un mouvement peu convainquant de sa baguette et murmura, presque à voix basse :

- Waddiwasi !

Elle ouvrit les yeux, surprise de n'avoir entendu aucun hurlement de douleur ni aucun bruit de casse. Il ne s'était absolument rien passé, cela avait été un superbe échec. Soulagée, elle rejoignit la file pour le deuxième exercice.

Celui-ci débuta, et Céleste assista à l'exploit accompli par l'élève de Serpentard. Elle fut très soulagée de voir le projectile interrompre sa course, et gratifia Maeja d'un sourire. Si il en avait été autrement, Céleste, particulièrement malchanceuse et placée juste derrière Maeja, aurait très certainement été touchée de plein fouet.

Céleste avait également songé au sort "Impedimenta", c'était effectivement la solution la plus logique, le danger provenant après tout de la vitesse à laquelle était projeté l'objet. Plus lent, il devenait forcément moins dangereux et plus facile à éviter. Mais cette solution n'était peut-être pas la seule. Réfléchissant rapidement, elle songea à faire disparaître le projectile en utilisant le sortilège Evanesco. Très vite, elle changea d'avis. Premièrement, une disparition en bonne et du forme de la sphère perturberait quelque peu le reste du cours et, deuxièmement, elle n'était pas sûre de maîtriser parfaitement ce sortilège. La baguette de Céleste n'en faisait souvent qu'à sa tête, aussi valait-il peut être mieux préférer un sort dont elle était sûr de maîtriser les effets. Elle pensa alors à faire léviter le projectile mais y renonça également : Si Wingardium Laviosa faisait s'élever dans les airs n'importe quel objet, il n'était pas connu pour avoir un quelconque effet sur la vitesse, et elle n'était pas sûre qu'un trou de la taille de la Cornouaille dans le plafond enchanterait le professeur. Quant a charme du bouclier, il lui semblait être une très mauvaise idée, il avait pour effet de faire rebondir les sortilèges, ce qui, si elle le lançait et que celui-ci était un succès, la rendrait une nouvelle fois coupable du meurtre de l'un des carreaux du château. Perplexe, elle envisagea alors un sortliège de Stupefixion. Comme beaucoup d'élèves à Poudlard, Céleste s'était empressée d'apprendre à maîtriser celui-ci, fort utile en cas d'attaque, ou plus probablement, de duel avec l'un ou l'autre élève. Mais le sortilège Stupéfix était connu pour fonctionner sur des humains et Céleste ne savait pas absolument ce que cela donnerait sur un objet particulièrement agressif.

Elle se souvint d'un match de Quidditch auquel elle avait assisté, opposant Gryffondor à Poufsouffle. A la fin de celui-ci, un Cognard récalcitrant avait refusé d'obéir à l'arbitre et semblait bien décidé à attaquer toute personne à sa portée, si bien sûr elle était démunie d'une batte. Lorsque le Cognard avait jeté son dévolu sur l'arbitre, celui-ci avait jeté un sortilège bien précis, dont Céleste se souvint miraculeusement, et le Cognard était retombé sur le sol, inanimé et inoffensif. Peut-être était-ce la solution. Un Cognard était plus petit, certes, mais il s'agissait également d'une sphère de mauvaise humeur...

D'un pas peu assuré, la jeune fille fit signe aux autres de reculer.
Puis elle s'avança et, au signal du professeur, le projectile fondit sur Céleste à toute vitesse.

Abaissant sa baguette magique, celle-ci cria :

- Finite Incantatem !

... brillante idée, vraiment, bravo Savage. Le sortilège échoua lamentablement et Céleste, qui n'eut pas le temps d'éviter le projectile, se le ramassa en plein dans la poire. Se relevant douloureusement, elle quitta la file, se demandant pourquoi cela n'avait pas fonctionné.


Dernière édition par Céleste Savage le Sam 27 Déc - 22:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges    

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours de Sortilèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Règlement du Cours de Sortilèges.
» Cours de Sortilèges n°1 : Les Limites de la Magie !
» Règlement des cours de sortilèges
» Cours de sortilèges - 5ème année
» Cours de sortilèges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Cours-