Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez
 

 Premier cours de l'année - 6ème année !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Premier cours de l'année - 6ème année !  R_profs
Aedan Bridewell
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Pedro Pascal
Messages : 16
Points rp : 1759

Identité du Sorcier
Age: 35
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeLun 13 Oct - 15:04

Lundi 6 Septembre - 7h57

Aedan venait de remonter de la Grande Salle. Un petit déjeuner copieux était le meilleur moyen de commencer une journée et celle d'aujourd'hui promettait d'être longue. 4 heures avec les sixième année, et 4 heures avec les cinquième année. C'était de loin les programmes qu'il avait le plus hâte de commencer mais également les plus copieux et indigestes. Parfait mélange de théorie imbuvable sur l'histoire des Forces du Mal et de sortilèges plus complexes encore que les années précédentes.
"De la vraie sorcellerie en somme"

Il déverrouilla la porte de la salle de cours et pénétra dans son antre. Les rideaux opacifiant totalement les fenêtres, seule la lueur présente dans le bureau attenant éclairait un minimum la pièce. D'un geste, il ouvrit les rideaux et la lumière se déversa, éclairant les moindres recoins de la salle. Son premier cours de l'année allait bientôt commencer. Son premier cours tout court en fait. Il n'avait jamais enseigné à Poudlard et revenait ici avec autant de nostalgie et d'émotion que lorsqu'il en était parti. Le château n'avait pas changé, et, malgré la Grande Bataille, les étages inférieurs avaient retrouvés leur aspect d'origine. C'était les mêmes décorations, les mêmes escaliers cassés, les mêmes armures un peu partout dans les couloirs.
Il soupira. Qu'il était bon d'être de retour.

Il reprenait ses esprits quand un brouhaha venant du couloir lui parvint aux oreilles. Les élèves arrivaient et rien n'était prêt. Il referma la porte et s'appliqua à finir sa préparation.

- Chers tableaux, commença-t-il en montant sur une table. Merci de m'accueillir cette année, nous allons passer pas mal d'heures ensemble. Je suis persuadé que vous serez intéressés vous-même par les cours, et surtout, n'hésitez pas à y prendre part si vous avez des anecdotes à nous raconter. Un exemple vaut bien mieux qu'un long discours d'un professeur ennuyeux. Et croyez moi, j'en ai connu des profs ennuyeux ici. Sans vouloir vous vexer professeur Têtenjoy.

Il descendit de table sous les rires étouffés des tableaux, visiblement amusés par l'excentricité du nouveau professeur. Il se dirigea vers le bureau et étudia d'un coup d'œil sa salle. Les chaises et tables avaient été placées en un U leur permettant de tous se voir et s'entendre, les tableaux étaient également placés derrières les chaises. Sur l'estrade ne se trouvaient qu'un bureau presque vide et une grande malle contenant tout le matériel dont il aurait besoin cette année. Il croisa le regard d'Harry Potter et fut surprit de constater qu'il possédait un certain nombre de tableaux dans le château. Il lui adressa un clin d'œil et d'un mouvement de la baguette, ouvrit la porte, offrant alors un flot d'élèves silencieux, impatients de rencontrer Aedan.

Il attendit qu'ils fussent installés avant de commencer.

- Bonjour à tous et bienvenue dans ce cours de Défense contre les Forces du Mal les sixième année ! Je suis le professeur Aedan Bridewell et serait avec vous pour toute l'année. En tous cas, je l'espère, haha !

Il descendit de l'estrade et se tint devant eux un moment avant de continuer.

- Ici, vous n'aurez pas d'évaluations écrites surveillées, tout ne sera que pratique, car on n'apprend jamais aussi bien qu'en faisant. Vous aurez bien sûr des devoirs à me rendre - pas la peine de soupirer, vous les trouverez intéressants, j'en suis persuadé -.
Je pense que nous allons d'abord commencer par quelque chose de simple,  merci de prendre un parchemin et d'indiquer vos noms, prénoms, âge, lieu de naissance, maison, note aux BUSES de DCFM ainsi que les sortilèges qui vous ont donné du mal lors des années précédents, et ceux qui ont été facilement appris. Vous avez 5 minutes, et ensuite, nous commencerons le premier cours de l'année.


(…)

Aedan, qui était retourné s'asseoir derrière son bureau se leva et frappa dans ses mains.

- Vous devriez avoir fini, et si ce n'est pas le cas, dommage pour vous !

Un coup de baguette plus tard, les parchemins s'envolèrent pour aller se poser sur le bureau de l'enseignant. Il descendit de l'estrade et se mit à marcher au centre du U, en les regardant tour à tour.

- Bien. Pour ces quelques premiers cours de la semaine, nous allons faire un peu de théorie sur les dons particuliers. Nous alternerons avec de la théorie et des révisions jeudi, mais pour l'heure, qui peut me parler et me citer les dons particuliers possédés par certains sorciers?.


/!\ Devoirs : Merci de m'envoyer la fiche de renseignements demandée par le professeur via MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet de Serdaigle
Rhiannon Gray
Préfet de Serdaigle
Feat : Annika Backes
Messages : 399
Points rp : 1325
Localisation : Près de lui.

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Bleue

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 22 Oct - 17:43

Elle y était, enfin. Les cours avaient repris depuis deux jours maintenant, après l'exaspérante lenteur des derniers jours d'été. Septembre avait semblé à Rhiannon mettre des siècles à arriver, et la petite semaine qui s'était écoulée entre tous ses achats fébriles au Chemin de Traverse et le départ du rutilant Poudlard Express avait rapidement pris des airs d'éternité. Non pas qu'elle détestât tout le confort et la sérénité de sa maison à Inverness, ni la compagnie de sa mère ; elle en adorait tout jusqu'au moindre détail, depuis le bonheur de sa chambre individuelle jusqu'aux parfums fleuris dont les bougies Slowburn embaumaient la maison entière. Pour être tout à fait honnête, le calme d'Inverness et les soirées qu'elle partageait avec sa mère lui manquaient déjà atrocement ; Daisy connaissait assez bien sa fille pour respecter sa grande réserve et son amour du silence. Elle ne cherchait jamais à piétiner ni l'un, ni l'autre, et c'était beaucoup plus que ce qu'aucun élève de ce château aurait pu faire pour Rhiannon.

Non, ce qui la réjouissait par-dessus tout, c'était de retrouver l'usage de sa baguette. A quoi rimait, nom d'un gobelin, de priver les sorciers de leur baguette pendant plusieurs mois ? Qui plus est de jeunes magiciens, encore précaires dans leur maîtrise de la magie et ses nombreuses nuances... Rhiannon s'était sentie comme chaque été amputée d'une partie du bras. Elle comprenait ce qui poussait le Ministère à ordonner de telles mesures pour encadrer la pratique de la sorcellerie en dehors du château, mais ne pouvait rationnellement se résoudre à la cautionner.

Il restait certes l'autorisation de se pencher sur les potions (elle ne s'en était d'ailleurs pas privée) et celle de dévorer des livres, mais y avait-il quoi que ce soit de plus stupide que de ne pas pouvoir s'entraîner aux matières les plus exigeantes ? Qu'en était-il des Sorts et Enchantements, de la Métamorphose ? Rhiannon déplorait déjà son manque d'agilité dans cette matière, mais cette rentrée la voyait tout bonnement rouillée par l'absence d'exercice. A peine avait-elle remis les pieds dans Poudlard qu'elle avait lancé quelques sortilèges, dans le seul but de s'assouplir un peu.

Evidemment, Poudlard lui avait manqué atrocement... Sauf ceux qui peuplaient le château, à l'exception de quelques professeurs. Non, les tableaux et le château seuls lui avaient manqué - ne mentionnons pas même la bibliothèque ni ce couloir secret qui était son seul privilège.

A présent que son cours de Défense contre les Forces du Mal s'apprêtait à commencer, Rhiannon jeta un oeil inquisiteur au professeur Bridewell en pénétrant dans la salle de cours. Il leur avait été présenté à tous lors du banquet de bienvenue par Minerva McGonagall, mais elle brûlait de faire plus ample connaissance avec les méthodes pédagogiques d'Aedan - et espérait, de toutes ses forces, qu'elles ressembleraient plus à celles du professeur Jenkins qu'à celles d'Ellinger.


"Bonjour", lui adressa-t-elle en un sourire bref pour le saluer, puis procédant en rejoignant une place d'installer ses affaires.

Ses doigts étaient déjà bleus d'encre avant même d'avoir commencé - mais quoi de plus normal, lorsqu'on prenait des notes sur un grimoire ancien jusque tard dans la nuit ? Elle finit enfin par s'asseoir, bientôt rejointe par Shae qui fit visiblement le choix de s'installer avec le plus de bruit possible. L'été avait au choix empiré son hermétisme au reste du monde, ou aggravé la perception sonore qu'elle avait de sa propre personne. Des deux, Rhiannon ne parvenait pas à choisir.

Elle repoussa en ignorant sa camarade les tresses de cuivre souple qui dévalaient le restant de ses longs cheveux, et emplit patiemment le formulaire que demandait Bridewell avant que le cours ne commence vraiment.


"Bien. Pour ces quelques premiers cours de la semaine, nous allons faire un peu de théorie sur les dons particuliers. Nous alternerons avec de la théorie et des révisions jeudi, mais pour l'heure, qui peut me parler et me citer les dons particuliers possédés par certains sorciers ?"


Personne ne pipait mot. Rhiannon promena un regard discret sur le restant de l'assemblée, leur reprochant intérieurement leur mutisme avant de reconnaître qu'elle ne valait pas mieux. Elle avait pourtant pris la bonne résolution de s'exprimer plus souvent à l'oral, si difficile cet objectif lui paraissait-il à atteindre. Et tandis que le silence s'aggravait, la jeune Serdaigle se refusa à donner des 6e année une impression si peu reluisante à leur tout nouveau professeur.

Elle leva à demi une main garnie de bagues argent, sentant d'ores et déjà ses joues piquer un fard devant l'attention que lui témoignèrent subitement tant Aedan que ses camarades. Ce n'était pourtant pas si pénible de parler en public, si..?
Allez, force-toi.
Rhiannon tritura du bout des doigts l'Excalibur qui pendait à son cou au bout d'une chaîne cliquetante, et s'efforça de ne regarder qu'Aedan pour oublier tous les autres alentours.


"Certains sorciers possèdent un don qui ne peut s'exercer que sur eux, comme.. la capacité d'être Animagus, ou Métamorphomage."

A côté d'elle, Shae lança plus qu'elle ne posa son sac de cours par terre, noyant à moitié la voix mal assurée de Rhiannon. Elle était obligée de faire autant de bruit ?

"D'autres ont un pouvoir qui peuvent s'étendre à d'autres, si on pense à l'Occlumancie, la Légi..."

La plume qu'elle faisait tournoyer d'un doigt tâché à l'autre pour maîtriser sa nervosité tomba lorsque Shae s'étala sur le pupitre voisin, donnant un coup de coude à Rhiannon, avant de saisir à nouveau son sac et d'y chercher un encrier dans un vacarme inouï.


"... la Légilimencie."

Rhiannon se raidit. Sans lancer le moindre regard à Shae, elle poursuivit d'une voix implacable.

"Et d'autres ont le pouvoir impressionnant de déployer des nuisances sonores de premier choix, qui font ressembler les Mandragores à des berceuses sur pattes."


_________________
"Si j'avais su que tu existais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 29 Oct - 1:25

    Si la plupart des élèves de Poudlard attendaient le cours de Défense contre les forces du Mal avec beaucoup d'impatience, Amaranthe ressentait, quant à elle, une énorme appréhension qui lui faisait presque regretter de s'être réveillée ce matin-là.

    D'abord et sans grande surprise, ils allaient encore avoir un nouveau professeur cette année. Bien sûr, ce dernier leur avait été présenté lors du Banquet de début d'année et même s'il avait une bouille qui lui avait parue plutôt sympathique, Amaranthe ne pouvait s'empêcher de ressentir un certain regret face à la venue de Pr Bridewell... Elle qui commençait tout juste à se faire à la façon d'enseigner de son précédent professeur! La Poufsouffle savait pertinemment que cette façon de pensée était purement égoïste, mais elle avait tellement de mal avec cette matière qu'un peu de stabilité ne pouvait que lui permettre de s'améliorer. Cependant, la bonne nouvelle avec la venue de ce nouveau professeur, c'est qu'elle était acceptée dans la classe de sixième année malgré son désolant "Piètre" aux BUSEs de l'an passé.

    Plus que déçue par ce score, la sixième année n'avait révélé ce résultat à personne en espérant que le professeur serait permissif. Elle avait, pour ainsi dire, passé son été à inventer de multiples mensonges advenant le cas où elle ne serait pas autorisée à suivre le cours, trop orgueilleuse pour révéler la véritable raison de son absence. Aussi fut-elle plus que soulagée lorsqu'elle eu la confirmation qu'elle pourrait se présenter au cours en même temps que tous les autres élèves de sa classe. La jeune fille éviterait alors de se ridiculiser à force d'essayer de raconter des bobards auxquels elle ne croirait visiblement pas elle-même.

    "Amaranthe...?
    ...AMA'! Qu'est-ce que tu fiches encore au lit? Tu vas être en retard au cours!
    "

    À peine redressée sur son matelas, elle reçut au visage ce qui semblait être une chemise au couleur de sa maison, assurément lancée par une copine de Dortoir. Portant son regard tout autour d'elle pour réaliser à quel point elle était toute seule -et en retard!-, la Poufsouffle sauta de son lit et s'habilla en vitesse avant d'attraper ses livres et claquer la porte en direction du premier étage.

    Se tenant au milieu de la foule amassée devant la porte de la classe, Amaranthe se sentait légèrement étourdie par tout l'énervement des autres élèves. Bien sûr, elle était aussi impatiente que ses congénères de rencontrer Aedan, mais tout de même, un peu de calme n'aurait pas été de refus! Lorsque la porte s'ouvrit enfin, laissant les premiers élèves entrer avec hâte, la jeune fille ne put retenir un soupir de soulagement.

    En passant devant son professeur pour se rendre à une place qui faisait dos aux fenêtres, la blonde lui adressa un sourire franc accompagné d'un léger signe de tête. Enfin elle s'assied, plaçant tout son matériel en pile devant elle puis s'accouda sur la table, le menton au creux de la main. Elle écouta patiemment et avec intérêt l'introduction de professeur Bridewell puis imita ses camarades de classe en inscrivant les renseignements demandés sur un parchemin, qui s'envola bientôt d'entre ses mains.

    Aedan : - Bien. Pour ces quelques premiers cours de la semaine, nous allons faire un peu de théorie sur les dons particuliers. Nous alternerons avec de la théorie et des révisions jeudi, mais pour l'heure, qui peut me parler et me citer les dons particuliers possédés par certains sorciers?.

    Déjà, la Poufsouffle remarquait que son nouveau professeur n'étais pas d'un genre statique, car il avait rejoint ses élèves et s'adressait à chacun d'eux à tour de rôle. Lorsqu'il s'adressa à elle, Amaranthe se redressa en soutenant son regard puis attendit un moment de silence pour répondre à la question posée par Aedan.

    "Il y a aussi la capacité de parler aux serpents et l'aptitude à prophétiser. Cependant, contrairement au Fourchelang, le Troisième Oeil peut se travailler, même s'il s'acquiert principalement dès la naissance."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 29 Oct - 16:09


DCFM 1er cours
6 Septembre | P. Aedan Bridewell & les élèves de 6ème années

Les cours venaient de reprendre et l'automne se rapprochait de plus en plus à mesure que l'été arrivait à sa fin. Ambrose était encore ensommeillé, il devait aller en cours de défense contre les forces du mal. Il aimait bien cette matière, et ce même si aucun professeur ne semblait survivre à l'année. Il était curieux de voir si le nouveau venu allait survivre cette fois, après tout les temps sombres touchaient à leur fin. Temps sombres qui lui avaient prouvé que ce cours était bien plus utile qu'Histoire de la Magie en situation de crise. Ambrose monta les escaliers qui le menèrent vers la salle de cours. Lorsqu'Ambrose fut devant la salle il arqua un sourcil d'étonnement lorsque le nouveau professeur ferma la porte derrière lui. Bon et bien l'on va attendre.

Attente qui ne fut pas si longue et fut récompensé par l'ouverture, enfin la réouverture de la porte de la salle classe. Il entra accompagné d'autres sixièmes années des différentes quatre maisons de Poudlard. Aussi perturbant que cela puisse paraître il remarqua que les tables n'étaient pas installées comme à l'ordinaire. Il déduit que le professeur était un original également. Au moins l'on ne s'ennuiera peut être pas. Une fois les étudiants installés le cours commença, le professeur se présenta avec une blague qui fit sourire Ambrose. Essayez donc pour voir. La préférence à la pratique sur la théorie intrigua Ambrose, était-ce de nouvelles mesures provenant du ministère, ou de la directrice ? Il était de plus en plus intéressé et sentait que l'année allait être passionnante.

Le nouveau professeur les fit remplir une fiche de renseignement assez triviale, Ambrose la rempli sans grand enthousiasme, rien de surprenant pour le moment, il avait hâte que l'introduction se termine et qu'il rentre dans le vif du sujet. Finalement il y aurait de la théorie au programme. Il interrogea plusieurs élèves qui citèrent les différents talents particuliers que l'on peut trouver chez les sorcières et les sorciers. Lorsque ce fut le tour d'Ambrose de répondre, la plupart des dons avaient été listés, notamment la capacité de nuisance sonore dont certaine pouvait faire preuve, ce qui l'avait fait sourire plus que nécessaire.

Il y a également les individus se trouvant être des lycanthropes ou des vampires. Bien que ces "dons" soient généralement le résultat d'une contamination par morsures, plutôt que d'héritage génétique comme ceux précédemment énoncés.

Le terme contamination était risqué, au sens médical il était correct, mais au sens figuré l'on pouvait lui faire d'autres choses beaucoup moins charmante, notamment certains membres d'un groupuscule prêchant le pouvoir du sang. Et il n'était pas si loin le temps où ils faisaient la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Premier cours de l'année - 6ème année !  R_serdaigle
Lucas Garcia
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Feat : Will Higginson
Messages : 108
Points rp : 1825

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Etudiant

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeLun 10 Nov - 8:53

Après la Grande Guerre il était difficile de reprendre les cours comme si de rien n'était. Lucas avait du mal à se projeter. Il ne cessait de repenser aux horreurs de la Grande Guerre, le cri effroyable de Voldemort ou encore de sa cinquième année rythmée par les tortures des frères Carows. Même si Poudlard avait été reprit par la grande McGonagall qui avait su reprendre les rennes avec une poigne de fer, même si le château avait été reconstruit, rien n'était plus pareil. Lucas revoyait encore tous ces corps allongés sur le sol. Tous ces sortilèges qui avaient manqué de le tuer plusieurs fois. Il se sentait chanceux et presque misérable d'être encore en vie. Etait-ce encore la peine de suivre des cours après ce qu'il avait vécu ? Oui. Oui car il avait de l'ambition et que cette ambition le forçait à continuer ses études.

Il espérait toutefois oublier ses tourments et vivre une vie d'adolescent. Il espérait laisser derrière le malheur de la Guerre et se diriger tête baisser vers un avenir indélébile. Il pensait vraiment y parvenir, même si ce ne serait pas simple tous les jours. Le 6 septembre, les cours venaient à peine de reprendre. Quelle joie tout de même de retrouver les amis ! Shae, Rhiannon, Graham, Alice, Ambrose, Damian ... tous, ils étaient tous présents ! Peut-être que l'année se passerait sans encombres. Faite seulement de rires, de stresse et de bêtises. Rien de bien méchant. Pas d'élu, pas de meurtrier fou, pas de loi du sang, pas de terreur ... rien qu'une année simple, sans l'ombre d'un soucis. Ce n'était pas demander la lune après tout !

Lucas enfila sa robe de sorcier et descendit le long escalier de la tour de Serdaigle. Il avait cours de Défense Contre les Forces du Mal et ne voulait pas louper une seule miette. Il avait toujours aimé cette matière en dépit des deux années précédentes. Rogue n'était pas le genre d'homme qui savait donner goût à ses passions. Même s'il avait enseigné cette matière du mieux qu'il le pu, il avait toujours eu tendance à rendre Lucas sur les nerfs. Mais heureusement, Rogue était mort.

Il passa la porte de la salle de classe, curieux de connaitre la tête de son nouveau professeur. Serait-ce un fou furieux à l'oeil magique ? Ou une tyran de premier ordre ? Ou encore hypocrite de haut niveau ? Ce poste était maudit d'après les rumeurs et il ne cessait de voir divers têtes tourner chaque année. Alors est-ce que cette année serait la bonne ? Lucas croisait les doigts.

- Bonjour à tous et bienvenue dans ce cours de Défense contre les Forces du Mal les sixième année ! Je suis le professeur Aedan Bridewell et serait avec vous pour toute l'année. En tous cas, je l'espère, haha !

Un plaisantin ! Un prof jeune, charismatique et qui a le sens de l'humour ! Un sourire entailla le visage du Serdaigle. Ils en avaient de la chance cette année ! Au revoir les professeurs de second ordre et bienvenue à la nouvelle génération ! C'était certainement le mot d'ordre de McGonagall qui avait changé absolument tous les professeurs de l'établissement. Lucas suivit les instructions du nouveau professeur de Défense Contres les Forces du Mal, et attrapa un parchemin sur lequel il nota tout ce dont il souhaitait savoir.

Enfin, vint le moment tant attendu de délatter tout son savoir. Comme d'habitude, Rhiannon fut la première à répondre. Ce qui énervait Lucas dans l'attitude de son amie, c'était certainement le fait qu'elle agissait comme la fille la plus timide du monde, alors qu'elle était toujours la première à répliquer. Et bien sûr, elle ne laissait aucune chance aux autres. Non, elle sortait vraiment tout ce qu'elle pouvait connaitre. Pourtant une poufsouffle dont il ignorait le nom et Ambrose arrivèrent à sortir quelque chose. Ambrose semblait être un peu à côté de la plaque, mais Lucas n'y prêta pas attention. Au moins le Serpentard s'était un peu creusé la cervelle pour faire gagner des points à sa maison.

Faire gagner des points ... voilà un concept qui semblait bien lointain pour le Serdaigle. Lucas se contenta d'écrire tout ce que ses camarades venaient de dire sur un bout de papier. Il avait beau réfléchir, rien ne lui venait à l'esprit. Absolument rien. Pour lui, Rhiannon avait tout dit. Il faut bien l'avouer, Lucas avait les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Shae Viridian
Sorciers
Feat : Freya Mavor
Messages : 500
Points rp : 1618
Localisation : Pérou

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Commentatrice de Quidditch délurée et géniale

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 12 Nov - 19:42

On recommence de zéro, bitches !


6 septembre 1999 | Avec le prof et les gens


Le début de l'année. Un éternel recommencement. Shae Viridian n'aimait pas la rentrée. C'était la reprise d'habitudes détestables, telles que se lever tôt le matin, devoir s'habiller correctement et suivre des règlements idiots et rébarbatifs. Qui avait envie de rester dans son dortoir après vingt et une heure ? C'était ridicule. Et si on voulait se dégourdir les jambes ? Se balader dans le château, monter tout en haut de la Tour d'Astronomie observer les étoiles ? La petite Viridian avait d'ailleurs hâte de retrouver ce lieu si cher à son coeur. Son lieu préféré de tout Poudlard, là où elle pouvait passer des heures à élaborer des plans, des stratégies de nouveaux sortilèges, des calculs incohérents et tout un tas de prévisions météorologiques foireuses, voir des prédictions ratées. C'était comme ça que s'occupait la petite blonde de quinze ans, en ce début de sixième année. Poudlard et Londres, c'était deux ambiances si différentes, quand elle y repensait, mais les deux évoquaient un foyer pour elle. Elle avait donc retrouvé le soir précédent le dortoir. La guerre avait affecté beaucoup de choses, mais d'autres restaient immuables. Genre, les regards agacés de Rhiannon quand Shae osait parler un peu "trop fort".

Les retrouvailles avaient été cordiales, sans être fofolles et Shae s'était bue une petite bièraubeurre toute seule, boudant la rouquine qui s'était retranchée derrière un énorme grimoire, comme à son habitude. En somme, rien ne changeait dans ce petit havre de paix qu'était le dortoir des Serdaigles... La blonde avait réinstallé ses carnets de notes empilés sur son bureau, rangés ses fringues à la va-vite dans son armoire et poussé d'un bon coup de pied son énorme malle sous le lit. Et voilà. Installée pour l'année. C'en était presque déprimant, mais Shae sentait que cette nouvelle année allait pourtant être différente. L'horrible souvenir de la guerre s'éloignait, le château avait presque entièrement retrouvé son apparence d'antan. Seul le corps professoral avait changé depuis la fin de ladite guerre, et Shae pensait que c'était bien normal vu tout ce que les précédents profs avaient vécu. Seule McGo tenait bon, irascible et inébranlable dame de fer.

Shae se trouvait présentement à la table des Poufsouffles, prenant des notes sur la façon de manger d'un élève particulièrement bien en chair, lui lançant des clins d'oeils complices rien que pour l'emmerder, quand elle se vit remettre son emploi du temps. Elle nota avec un plaisir certain que la Métamorphose était rayé dudit emploi du temps. En même temps, avec un Désolant comme note, elle avait fait fort. Son père s'était résigné, et l'avait simplement félicitée pour ses deux Optimal, en Sortilèges et en Divination. Au moins sa fille avait-elle de l'avenir en tant que voyante... Imaginez le dépit du vieux. La jeune Serdaigle sourit d'un air amusé à ce souvenir et nota également qu'elle avait DCFM pour commencer. Tiens, c'était intéressant, ils avaient - encore - un nouveau professeur dans cette matière. Elle se demanda si celui-ci tiendrait l'année, et elle sourit d'un air de voyou, voyant là une bonne combine pour gagner des Gallions de poche supplémentaires... Ouaip, elle ferait mieux de lancer des paris.

Se levant, elle renifla, toast encore en bouche, et passa vaguement la main sur sa chemise déjà froissée, mâchonnant son bout de tartine tandis qu'elle prenait d'un pas lent le chemin pour arriver en DCFM. Une petite troupe d'élèves attendait devant la salle, et la blonde repérala tignasse flamboyante de Rhiannon, ainsi que Lucas, un mec de leur année qui semblait dévorer ladite rousse du regard. Et ben, ça s'arrangeait pas ; elle allait peut-être devoir le prévenir que sa colocataire s'intéressait plus aux tableaux qu'aux humains. A côté, se trouvaient Ambrose, son partenaire de Divination préféré - bien que ce mec soit un gros drogué, ce qui l'arrangeait dans ses phases les plus hystériques, c'était également un voyant de talent, et leurs prédictions s'avéraient toujours justes. Et enfin, une Poufsouffle, qu'elle ne connaissait que de vue... Am... Quelque chose. Un nom de fleur. Enfin, peut-être, au final, qu'est ce qu'on s'en fichait !

Elle entra quand la porte s'ouvrit, choisissant la place à côté de celle de Rhiannon. Elle n'était pas vraiment excellente en DCFM, alors autant se mettre à côté d'une grosse tête, elle capterait peut-être quelque chose à cette matière fumeuse. Comme si il existait un véritable mal et un véritable bien. Autant appeler un chat un chat, tout le monde était gris. La théorie selon laquelle il existait un grand Bien et un grand Mal la dépassait complètement, mais bon, si ça pouvait faire plaisir à ses professeurs...
En parlant de prof, voilà que le nouveau - qui avait l'air d'être bien barré aussi - bravo McGo et ses méthodes de recrutement hein - prenait la parole pour la première fois :

- Bonjour à tous et bienvenue dans ce cours de Défense contre les Forces du Mal les sixième année ! Je suis le professeur Aedan Bridewell et serait avec vous pour toute l'année. En tous cas, je l'espère, haha !

Haha. C'est vrai que vu le poste, il pouvait se poser la question. Shae se contenta d'un sourire en biais, déposant son sac sans ménagement, attendant qu'il finisse son speech pour déballer ses affaires.

- Ici, vous n'aurez pas d'évaluations écrites surveillées, tout ne sera que pratique, car on n'apprend jamais aussi bien qu'en faisant. Vous aurez bien sûr des devoirs à me rendre - pas la peine de soupirer, vous les trouverez intéressants, j'en suis persuadé -.
Je pense que nous allons d'abord commencer par quelque chose de simple,  merci de prendre un parchemin et d'indiquer vos noms, prénoms, âge, lieu de naissance, maison, note aux BUSES de DCFM ainsi que les sortilèges qui vous ont donné du mal lors des années précédents, et ceux qui ont été facilement appris. Vous avez 5 minutes, et ensuite, nous commencerons le premier cours de l'année.

Avec un soupir, elle tira un petit parchemin et gribouilla des réponses, se demandant concrètement ce que ça lui faisait au prof de savoir tout ça. Pour le côté uniquement pratique du cours, très bien, elle prenait note que le prof n'avait concrètement aucun sens de préservation. Tant pis pour lui si des catastrophes se produisaient. Enfin, il annonça la fin du temps imparti et son parchemin s'envola rejoindre les autres en un petit tas.
Le prof descendit et observa chaque élève, Shae haussant les sourcils, se retenant très fort de ne pas lui faire une belle grimace quand son regard se poserait sur elle. Elle se contint finalement et le laissa parler, prenant conscience qu'elle avait oublié de sortir ses affaires.

- Bien. Pour ces quelques premiers cours de la semaine, nous allons faire un peu de théorie sur les dons particuliers. Nous alternerons avec de la théorie et des révisions jeudi, mais pour l'heure, qui peut me parler et me citer les dons particuliers possédés par certains sorciers ?

Déjà des questions ! Elle laissa Rhiannon lever la main, après tout, c'était elle la plus à même de répondre et de faire gagner des points. De son côté, la Serdaigle laissa tomber son sac au sol avec  un soupir et se mit à fouiller, agacée, cherchant ses rouleaux de parchemins vierges, ses plumes et son encre, ainsi que le manuel, dans le véritable bordel qu'était son sac. Tiens, mais que faisait cette radio moldue là ? Marrant, on retrouvait des trucs partout. Elle renvoya la radio au fin fond du sac et finit par marmonner un Accio pour réussir à réunir tout ce dont elle avait besoin. Quand elle finit de se redresser, le prof et Rhiannon la fusillaient du regard et elle se demanda ce qu'elle avait fait. QUOI ? C'était une conspiration peut-être ? Enfin, Rhiannon lâcha d'une voix dure et glaciale, comme devait l'être son coeur :

"Et d'autres ont le pouvoir impressionnant de déployer des nuisances sonores de premier choix, qui font ressembler les Mandragores à des berceuses sur pattes."

Shae fit la moue, prenant la critique avec une grimace, se contentant de rétorquer.

- C'est toujours un pouvoir de plus que toi, rouquine.

Elle se retint de lui tirer la langue et se laissa tomber sur sa chaise, croisant les bras, levant les yeux pour observer le prof.

- Et sinon, il y a ceux qui ont l'incroyable capacité de m'emmerder dès le matin, mais on en parle pas de ceux-là hein. Non, franchement, j'ai rien à ajouter. Je pense que tout a été dit, professeur.

Le dernier mot avait été articulé sans insolence, et la blonde se tortillait sur sa chaise, tentant de sourire d'un air idiot. Après tout, il avait peut-être le sens de l'humour ? Et si il ne l'avait pas, ben autant le savoir tout de suite, ça éviterait des gaffes futures hein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moodyshae.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 17 Déc - 15:56

La rentrée était toujours un moment que Céleste attendait avec énormément d'impatience. La jeune élève de Gryffondor aimait sa mère, certes, mais ne montrait que peu d'endurance face aux 1584 recommandations qu'elle lui faisait, qu'elle sorte de la maison ou y reste seule. La mort de son mari avait profondément modifié le caractère de Zélie, qui lorsque Céleste était petite rappelait souvent à ses filles l'importance de vivre de belles et grandes aventures.

Aujourd'hui, la mère de Céleste vivait dans l'angoisse permanente de perdre ses enfants, c'est pourquoi elle les couvait, parfois jusqu'à l'étouffement. Aussi, Céleste était absolument ravie de revenir à Poudlard, même si la perspective de suivre certains cours, comme l'histoire de la magie par exemple, ne l'enchantait pas exactement. Mais ce n'était pas le cas de ce cours-ci. Céleste avait toujours adoré la défense contre les forces du mal, c'est pourquoi elle sourit en jetant un coup d'oeil à son horaire.

Elle descendit rapidement de son lit, se dirigea vers les douches puis, une fois lavée, enfila son uniforme. C'est en nouant rapidement sa cravate qu'elle se rendit compte que les dortoirs étaient vides : les autres pensionnaires semblaient avoir déjà mis le cap sur la Grande Salle, où un somptueux petit-déjeuner les attendait. Céleste fit de même, échangea quelques mots avec ses camarades, avala en vitesse oeufs et bacon puis se rendit en cours.

Arrivée devant la salle de classe, elle se plaça à l'arrière du rang et sortit de son sac le manuel scolaire utilisé par le professeur qu'elle se mit à feuilleter distraitement, ignorant les bavardages des autres élèves. Enfin le professeur arriva et ouvra la classe, à l'intérieur de laquelle les élèves entrèrent, dans un silence tout à fait relatif. Céleste y reconnut alors les élèves des autres maisons, certains qu'elle ne connaissait que de vue : Cordell, de Serpentard, un mec très en verve et un peu imbu de lui-même, Oak, une élève de Poufsouffle plutôt sympa, ou encore Gray et Viridian de la maison Serdaigle, toutes deux complètement allumées mais visiblement intelligentes. Elle leur adressa un bref signe de tête et alla prendre place, sortant de son sac manuel, rouleaux de parchemin, plume et encrier.

Le silence se fit enfin et le professeur prit la parole. Lorsqu'il plaisanta, Céleste lui adresse un sourire un peu gêné mais encourageant, il n'avait après tout pas l'air méchant. La jeune fille attendait beaucoup de ce professeur, c'était après tout capital, d'après elle, d'apprendre aux élèves de Poudlard à se défendre, particulièrement si le Mal devait refaire surface... ce qu'il finirait par faire, indéniablement. Céleste manquait il est vrai en général de sérieux et n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appeler une élève assidue, mais elle ne plaisantait pas avec la magie noire.

Le professeur posa une question à laquelle les élèves furent nombreux à répondre. Céleste regarda d'un oeil amusé le manège de Shae et Rhiannon puis, lorsque chacun eut parlé, elle leva la main à son tour et, une fois interrogée, dit :

- Professeur, à part en ce qui concerne les métamorphomages et le Fourchelang, le reste s'apprend, non ? Sinon pourquoi aurait-on à Poudlard des cours de divination ? On ne peut pas vraiment parler de don, je pense que certains sorciers ont des affinités avec certains domaines de la magie et d'autres non. On peut parfois parler de prédispositions, mais je crois que tout le monde est bon dans quelque chose, voilà, il faut juste... trouver son truc.
Revenir en haut Aller en bas
Premier cours de l'année - 6ème année !  R_profs
Aedan Bridewell
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Pedro Pascal
Messages : 16
Points rp : 1759

Identité du Sorcier
Age: 35
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMar 13 Jan - 18:33

Aedan s'était attendu à un silence pesant, comme tout bon professeur qui a connu les affres de la timidité et le manque de confiance en soi. A vrai dire, lorsqu'il était lui-même assis à leur place, il avait du attendre la deuxième année avant de murir suffisament pour se présenter aux épreuves d'intégration dans l'équipe de Quidditch et oser parler en public. Il y avait rapidement pris goût et était devenu le boute-en-train de sa promotion.
Là, pourtant, une main se leva immédiatement, et il sentit dans les regards de ses élèves de l'intérêt et non pas de l'appréhension, comme il s'y était attendu.
Il interrogea du regard la jeune Serdaigle qui avait levé la main :

- Certains sorciers possèdent un don qui ne peut s'exercer que sur eux, comme.. la capacité d'être Animagus, ou Métamorphomage. D'autres ont un pouvoir qui peuvent s'étendre à d'autres, si on pense à l'Occlumancie, la Légi...

Elle fut interrompue par le bruit que faisait sa voisine en fouillant au fond de son sac, et Aedan lui fit un sourire pour l'encourager à continuer.

- ... la Légilimencie. Et d'autres ont le pouvoir impressionnant de déployer des nuisances sonores de premier choix, qui font ressembler les Mandragores à des berceuses sur pattes.

Aedan n'était pas partisan de ce genre de règlement de compte en public et il n'eut pas le temps d'intervenir que sa voisine blonde rétorquait déjà :

- Et sinon, il y a ceux qui ont l'incroyable capacité de m'emmerder dès le matin, mais on en parle pas de ceux-là hein. Non, franchement, j'ai rien à ajouter. Je pense que tout a été dit, professeur.

Elle lui adressa un sourire mielleux auquel il ne répondit pas. Il n'appréciait pas les élèves qui pensaient que parce qu'il était l'adulte, il ne savait pas remarquer quand des jeunes se moquaient de lui.

- Mesdemoiselles, un peu de calme, je vous prie. Si je vous promet que nous allons beaucoup rire dans ce cours, je vous assure que métamorphoser en fouine les turbulents ne me dérange pas et me fera encore plus rigoler.

Il disait vrai. Il avait toujours voulu lancer ce sortilège en plus. Rajustant un sourire sur ses lèvres, il se tourna vers le reste de la classe.

- Sinon, ce que vous avez dit était très juste. D'autres idées?

Il tourna son regard vers une élève de Poufsouffle qui était assise quelques tables plus loin.

- Il y a aussi la capacité de parler aux serpents et l'aptitude à prophétiser. Cependant, contrairement au Fourchelang, le Troisième Oeil peut se travailler, même s'il s'acquiert principalement dès la naissance.

Le sourire d'Aedan s'élargit. Depuis la victoire de Potter sur Voldemort, un nombre incroyable de biographies avaient vu le jour et le Fourchelang ou l'utilisation de Polynectar étaient plus connues par les élèves qu'à cette époque où leur seule évocation aurait fait naître une mine dépitée sur le visage de n'importe quel élève.

- Très bien mademoiselle, nous y reviendrons, même si vous en avez déjà normalement parlé avec vos professeurs les années précédentes.

Il tourna son regard de nouveau, repoussant ceux qui l'ignoraient volontairement, indiquant une méconnaissance ou un manque de confiance. Il se refusait à mettre ces élèves là en position d'échec dès le premier cours et se promit de revenir vers eux avant la fin de la semaine.
Un jeune homme de Serpentard dégageant l'assurance accroche son regard et il lui fit un sourire encourageant :

- Il y a également les individus se trouvant être des lycanthropes ou des vampires. Bien que ces "dons" soient généralement le résultat d'une contamination par morsures, plutôt que d'héritage génétique comme ceux précédemment énoncés..

- Bien sûr ! Vous avez également parlé de ce genre de "contamination", comme vous dites, en quatrième année, mais nous reviendrons dessus si vous le désirez.

Alors que presque tout avait été évoqué, une main timide se leva et, alors qu'il lui faisait signe, la jeune gryffondor demanda :

- Professeur, à part en ce qui concerne les métamorphomages et le Fourchelang, le reste s'apprend, non ? Sinon pourquoi aurait-on à Poudlard des cours de divination ? On ne peut pas vraiment parler de don, je pense que certains sorciers ont des affinités avec certains domaines de la magie et d'autres non. On peut parfois parler de prédispositions, mais je crois que tout le monde est bon dans quelque chose, voilà, il faut juste... trouver son truc.

Aedan se posta en bout de U et s'assit sur une table, croisant ses bras. Il répondit :

- Si beaucoup de choses s'apprennent aujourd'hui, on ne peut effectivement pas tout acquérir. Ainsi, vous évoquiez les métamorphomages et le Fourchelang, mais sachez que devenir un Animagus n'est pas aisé, et tout le monde ne pourra pas réaliser cet exploit. Devenir un vampire ou un loup-garou également même s'il existe bon nombre de théorie sur les créateurs originel, personne ne l'est de naissance, c'est vrai. En revanche, et même si votre vision de la magie n'est pas mauvaise, je tiens à vous apprendre que les cours de divination, qui sont étroitement liés aux cours d'astronomie, ne sont là que pour vous apprendre les différentes branches de cet art et vous permettre de développer un possible don. En aucun cas, une personne ne peut devenir voyant après avoir suivi des cours.

Son petit discours ayant provoqué un blanc glacial, il se releva et déclama ensuite, d'une voix plus forte :

- Très bien, vous avez presque tout cité. Ca nous fera donc 5 points pour Serdaigle, 5 pour Poufsouffle et 5 pour Serpentard. Maintenant si je vous parle de nécromancie, d'empathie, de projection astrale, de télépathie, de pyrokinésie et d'Occlumancie? Hop hop, pas tous en même temps, et donnez seulement une définition, pour que les autres puissent répondre !

Aedan se régalait. Les bases étaient solides et les élèves intéressés. Vivement pouvoir passer la vitesse supérieure...

__________________________

Deuxième tour de jeu !
Si certains veulent se greffer au cours, ils le peuvent, cependant à partir de maintenant, leur personnage aura forcément du retard à son entrée dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeVen 23 Jan - 17:53


DCFM 1er cours
6 Septembre | P. Aedan Bridewell & les élèves de 6ème années

Loi qu'il aurait adoré défier, mais ce n'était pas prudent. Pas en une telle période. L'après guerre était aussi terrible, aborder certains sujets confus et perturbant pour la plupart, c'était comme arracher la croûte d'une blessure, y enfoncer un couteau dans la chaire à vif et y infiltrer du sel. Ce sentiment immonde était celui qui agitait parfois Ambrose quand il repensait au discours de son père sur sa capacité de voyant. Il ne put donc que sourire de plus belle lorsque le professeur Bridewell confirma que malgré tout le talent naturel avait une place et que parfois le travail dur ne suffit pas.

Il leva la main pour répondre à la définition qu'il connaissait le mieux, après tout il s'exaspérait régulièrement quand les gens affublait le seigneur du mal en tant que nécromancien, alors que cet individu n'avait rien, mais vraiment rien d'un nécromancien, au mieux fossoyeur collerait plus à son image. Qualifier Voldemort ainsi était sa façon d'avaler la pilule que le compte à rebours était lancé et que bientôt il finirait fou à lier s'il ne maîtrisait pas son don. Lorsque le professeur lui fit signe de prendre la parole il commença à définir l'art de la nécromancie.

La nécromancie est une forme de divination permettant d'entrer en communication avec les défunts.

Il glissa un regard complice à Lucas, fier de sa personne et de sa connaissance du sujet. Il se laissa emporter dans son envie d'attirer l'attention et d'éduquer les incultes et autres amibes incapable d'ouvrir un livre et de se renseigner avant de raconter n'importe quoi pour satisfaire leur égo. Il plongea son regard clair sur une fleur qui assistait au cours, la bouche en cœur et l'air joueur qui parcouru son visage était tout sauf professionnel, il déviait de la consigne légèrement, mais adorait voir l'air gêné et conquit de la donzelle alors qu'il ne disait absolument rien d'obscène.

Cet art est trop souvent confondu avec la capacité de faire bouger des cadavres donnant l'illusion qu'ils sont en vie.

Il termina en redirigeant son regard vers le professeur et essaya de décrypter son expression faciale en quête d'indice et de voir s'il se trompait, bien qu'au fond de lui il se doutait fortement qu'il avait raison. Autant en astronomie ou en Histoire de la Magie, il pouvait se la fermer sauf pour débiter des âneries, là il était dans son élément et rien ni personne ne l'empêcherait de parler d'un sujet qui le concernait autant, après tout sa vie en dépendait.

Rien à voir non plus avec le fait de ressusciter quelqu'un.

Revenir en haut Aller en bas
Premier cours de l'année - 6ème année !  R_serdaigle
Lucas Garcia
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Feat : Will Higginson
Messages : 108
Points rp : 1825

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Etudiant

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMar 10 Fév - 14:40

Lucas n'avait pipé mot jusqu'à présent. Il était temps pour lui de faire valoir son intelligence aux yeux du professeur de Défense contre les forces du mal. Le cours semblait bien parti et curieusement, la plupart des élèves étaient actifs. Bien sûr, le Serdaigle ne fut pas étonné de voir Shae remettre Rhiannon dans les cases. A croire que la rouquine exaspérait réellement la blonde. C'était un jeu amusant auquel Lucas adorait être le spectateur. Il ne soutenait jamais l'une, ni l'autre, à défaut de trop les apprécier. Alors, il se contentait de sourire bêtement, jouant des coudes avec Ambrose pour porter d'avantage d'intérêt à une scène qui n'avait pas lieu d'être.
Fort heureusement, le professeur Bridewell savait rétablir l'ordre pour ne pas voir un désordre profitable s'immiscer dans son cours.

Alors qu'il répondait avec professionnalisme aux différentes énumération, Lucas prenait quelques notes médiocres sur son parchemin. Il préférait d'avantage écouter, plutôt que noter. Sa faculté de mémorisation était plutôt bonne, voire au dessus de la norme et sa fainéantise le privait souvent d'user de sa plume durant les heures de classe. Enfin, Ambrose prit la parole pour parler Nécromancie. Un sourire en coin se dessina sur le visage du Serdaigle. Son meilleur ami montrait une assurance toute particulière sur le sujet. Ce n'était certainement pas Lucas qui allait contredire ses propos. Après tout, il n'avait jamais lu grand chose sur le sujet, même si ça l'intéressait beaucoup. Il s'agissait d'un monde bien sombre, qui au fond lui faisait peur, mais n'osait l'affirmer haut et fort. Alors il se contenta de boire les paroles d'Ambrose. Mais fut rapidement déçu de constater que son ami ne creusait pas d'avantage le sujet.

- Ah bon ? Je croyais qu'un Nécromancien était capable de ressusciter un corps mort. Pas l'âme, mais au moins un corps. C'est vrai que je ne connais pas le sujet en profondeur, mais d'après les illustrations que j'ai pu voir dans de nombreux manuscrits, j'ai cru comprendre qu'un Nécromancien était maitre de vie ou de mort sur un corps. Genre le corps devient la marionnette du Nécromancien ... Après, peut-être que je me plante lourdement ?

Lucas n'était pas là pour contrer les propos d'Ambrose, mais plutôt là pour entamer un débat, une discussion. Les cours de Défense Contre les Forces du Mal n'étaient pas simplement un étalage de connaissance pour augmenter le sablier de quelques pierres précieuses. Non, pour Lucas c'était le moment idéal de débattre sur un sujet et de soutenir ses propos avec quelques arguments. Il était curieux de savoir ce que pensaient d'autres élèves. Car chacun avait ses propres idées, ses propres sources de documentation.

Il ne jeta pas le moindre regard vers son professeur. Non, le Serdaigle qui se tenait à droite du Serpentard, soutenait l'air surpris de son ami. Il avait envie d'en savoir plus. Pas juste un mot qui résume une situation. Mais des explications sur la Nécromancie un peu plus poussé. Lui même avait envie de débattre sur le Voyage Astrale, thème qui lui parlait d'avantage, mais préférait pour le moment discuter de Mort et de Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeSam 14 Fév - 16:57


DCFM 1er cours
6 Septembre | P. Aedan Bridewell & les élèves de 6ème années

Ambrose planta un regard étonné dans les yeux de l'espagouin un peu sagouin. Non pas qu'il prenait mal l'intervention de son ami de toujours, il était juste surpris de le voir s'intéresser à un sujet aussi différent de ce qu'il a l'habitude de voir, il le pensait plus verser vers le monde astral que la divination, comme quoi l'on peut se tromper parfois. Cependant le serpentard savait qu'il pouvait charrier le serdaigle sans que ce dernier ne soit vexé. Au pire, il lui paierait une bière Au Trois Balais et serait pardonné.

Si tu continues à creuser, tu vas finir enterré et pas planté mon cher Garcia.

Voyant l'air intrigué du professeur Bridewell, Ambrose se décida à préciser sa pensée, s'adressant à son bro plus qu'au reste de la classe. En fait, il n'en avait pas grand chose à faire des autres, seul le professeur et son bro avait leur place dans ce débat, à moins qu'ils n'apportent quelque chose de vraiment intéressant, mais vu l'air de zombie qui semblait planer sur le visage de certains, c'était peine perdue. Pourtant, il y avait eu pas mal de participation jusqu'à présent.

Généralement, l'on nomme nécromant ceux maîtrisant cette capacité de dialoguer avec les morts, et souvent le dialogue ne suffit pas, il faut faire entrer les choses en actions, un peu comme lorsqu'on en a marre de conter fleurette et que l'on veut un peu d'action.

Allusions salaces comme toujours et messages subliminaux pour les demoiselles trop farouches à son goût le séducteur reptilien en profitait pour prêcher sa bonne parole et justifier l'abandon de certaines demoiselles qui ne s'offraient pas encore assez à lui et le laissait frustrer avec une forte envie de butiner. Il se tourna vers la préfète de Gryffondor avec un haussement de sourcil hurlant le "You know what I mean" ; causant l'hilarité et les chuchotements de l'assemblée.

Donc forcément, il creuse et développe d'autres capacités que le sorcier de base voit comme un kit complet. Donc dans le sens stricto sensu, il faut retenir que la nécromancie permet de parler avec les morts et que manipuler les cadavres ne sont pas la même chose.

Il se décida d'achever sa démonstration bancale en prenant pour exemple son cours favori, pour ne pas être trop mauvaise langue, et en profita pour dériver sur l'allure de l'enseignante Sixtine Jone. Il n'avait rien contre elle, si ce n'est qu'elle ne lui était pas d'une grande utilité à l'heure actuelle vu qu'il n'avait pas spécialement progressé depuis le début des cours.

Sinon l'on apprendrait à utiliser des inferis en cours de divination, ce qui pourrait être intéressant sachant que le professeur Jones possède le même taux de sexitude que ces derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Premier cours de l'année - 6ème année !  R_profs
Aedan Bridewell
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Pedro Pascal
Messages : 16
Points rp : 1759

Identité du Sorcier
Age: 35
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeVen 27 Fév - 21:34

Le serpentard qui avait déjà répondu précédemment repris la parole :

- La nécromancie est une forme de divination permettant d'entrer en communication avec les défunts. Cet art est trop souvent confondu avec la capacité de faire bouger des cadavres donnant l'illusion qu'ils sont en vie. Rien à voir non plus avec le fait de ressusciter quelqu'un.

Aedan ouvrit la bouche mais une autre voix l'empêcha de répondre au jeune homme :

- Ah bon ? Je croyais qu'un Nécromancien était capable de ressusciter un corps mort. Pas l'âme, mais au moins un corps. C'est vrai que je ne connais pas le sujet en profondeur, mais d'après les illustrations que j'ai pu voir dans de nombreux manuscrits, j'ai cru comprendre qu'un Nécromancien était maitre de vie ou de mort sur un corps. Genre le corps devient la marionnette du Nécromancien ... Après, peut-être que je me plante lourdement ?

Aedan s'assit sur un coin de son bureau, les bras croisés et observa le jeune Serpentard. Voila comment il aimait ses cours. Vivants, fait de débats et ludiques. Les deux hommes s'observaient et s'ils défendaient leurs opinions, il n'y avait aucun doute quant à la complicité les unissant.

- Si tu continues à creuser, tu vas finir enterré et pas planté mon cher Garcia. Généralement, l'on nomme nécromant ceux maîtrisant cette capacité de dialoguer avec les morts, et souvent le dialogue ne suffit pas, il faut faire entrer les choses en actions, un peu comme lorsqu'on en a marre de conter fleurette et que l'on veut un peu d'action. Donc forcément, il creuse et développe d'autres capacités que le sorcier de base voit comme un kit complet. Donc dans le sens stricto sensu, il faut retenir que la nécromancie permet de parler avec les morts et que manipuler les cadavres ne sont pas la même chose. Sinon l'on apprendrait à utiliser des inferis en cours de divination, ce qui pourrait être intéressant sachant que le professeur Jones possède le même taux de sexitude que ces derniers.

Un éclat de rire souleva les élèves et Aedan attendit quelques instants qu'il se calme. Puis il se leva et sortit sa baguette.

- En effet, votre camarade a raison sur le sens premier du terme. A l'origine, la nécromancie était l'art de communiquer avec les morts. Pas de la façon des moldus, qui, lorsqu'ils sont assis autour d'une table, demande à un esprit de se manifester par une quelconque manière physique, ce qui leur est, vous le savez, impossible. Maintenant, imaginez...


D'un coup de baguette, les lourds rideaux obscurcirent la pièce, la plongeant dans un noir quasi complet, qu'une unique bougie arrivait encore à repousser. De sa baguette s'échappa des chapes de fumées qui se déployèrent au centre de la pièce, sous les yeux ébahis des élèves.

-... imaginez qu'un sorcier doté de pouvoirs plus puissants, décide de repousser les limites de la magie.

La fumée prit une apparence humaine sans visage. Sa main droite tenait une baguette et elle l'agitait au dessus de ce qui ressemblait à un monceau de terre.

- Peu longtemps après avoir compris que certains avaient la capacité de communiquer avec les morts, les sorciers ont tenté de ramener des décédés à la vie. Ils échouèrent souvent, réessayèrent tout le temps. Quand pour la plupart, ils ne rencontraient qu'un échec cuisant, l'un d'entre eux a pourtant réussi.

Le visage du pantin d'Aedan s'illumina et son visage sévère apparut aux élèves.

- Daniel McAvich est né en 1904 et a montré de grandes capacités magiques lors de ses études. Il est le premier a avoir créé des inferis, ces cadavres contrôlés par les sorciers. Ces cadavres n'ont aucune intelligence, aucun sentiment, aucune conscience. Ils ont longtemps été utilisés par Lord Voldemort, son armée comprenant certains "nécromanciens" comme on les appelle, faute d'avoir inventer un mot pour discerner son usage premier et les activités en ayant découlé

Alors que l'illusion regardait les élèves, une main décharnées, la chair déchirée sortit du monceau de terre et se mit à gratter le sol, espérant agrandir l'ouverture.
Aedan agita sa baguette et l'illusion disparut, détruite par la lumière qui illumina de nouveau la pièce.

- Il s'autoproclama "Seigneur de la mort" en 1940 et décéda quelques mois plus tard, victime d'un assassinat dans sa demeure. Il serait intéressant de prendre cela en note, l'épreuve écrite de Défense contre les Forces du Mal des ASPICS porte souvent sur les origines de certaines pratiques. Si vous avez plus de questions, n'hésitez pas, sinon, nous allons parler de Projection astrale et d'empathie. Qui en sait quelque chose?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet de Serdaigle
Rhiannon Gray
Préfet de Serdaigle
Feat : Annika Backes
Messages : 399
Points rp : 1325
Localisation : Près de lui.

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Bleue

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeDim 8 Mar - 20:59

La perspective de refourguer à une fouine portant son nom le lustre auburn de ses cheveux suffit à tempérer la jeune Serdaigle dans ses ardeurs vindicatives. La réplique acerbe qu'elle gardait encore en bouche à l'attention de Shae y resta plutôt soigneusement rangée, et Rhiannon assista sans piper le moindre mot supplémentaire au déroulement du cours. Ambrose évoqua à leur suite les pouvoirs que détenaient loups-garous et vampires, déclenchés à la nuit tombée par une lune trop ronde ou par la seule mort du soleil ; et vaguement, dans un recoin de son esprit, l'amatrice de tableaux s'interrogea sur l'existence au sein même du château de portraits lycanthropes ou vampiriques... Rhiannon attrapa une plume aux chatoiements bleu sombre du bout des doigts et la baptisa d'encre noire, griffonnant rapidement entre deux arabesques et trois crissements contre le parchemin l'impérative idée de mener des recherches sur le sujet dès le lendemain matin.

Gardant la plume en main, elle épongea d'un air absent une goutte d'encre audacieuse qui venait de tâcher, et sans aucun scrupule, sa peau encore vierge d'éclaboussure. Profitant des réponses qui fusaient à tout va d'un coin à l'autre de la salle, témoins d'un enthousiasme que la guerre avait par un miracle inouï laissé intact parmi les élèves, le professeur Bridewell les orienta sur une réflexion collective. Les notions brutes qu'il leur proposa d'affiner ne disaient que bien peu de choses à l'historienne en herbe, qui n'en avaient entendu parler qu'au hasard de l'une ou l'autre biographie de personnage célèbre. L'essence de sa curiosité se déversait dans le gouffre insatiable de savoir qu'était l'Histoire de la Magie, et Rhiannon admettait de bonne grâce mais non sans frustration qu'elle s'y connaissait bien moins en matière de Défense Contre les Forces du Mal. Ce n'était pas pourtant faute d'avoir été plongée de force dans les méandres des forces noires tout au long de l'année passée, tant les tourments amenés par Lord Voldemort avaient teinté d'obscur les années claires qu'elle avait connu jusqu'alors. Et même en y étant plongée jusqu'au cou, même en ne recevant du monde qu'échos noirs et pesants, Rhiannon avait au cours de l'année passée fui plus que jamais les réalités de ce monde...

Elle avait lu, beaucoup.
Elle s'était évadée, surtout.
Loin de ça, et de tout.

L'empathie, la projection astrale, la télépathie, la pyrokinésie, l'Occlumancie... ne déclenchaient chez elle que sa soif habituelle de connaissances pour toute notion qu'elle maîtrisait encore trop mal au vu de ses exigences personnelles. Mais quand résonnèrent dans la salle de classe les promesses nébuleuses de la nécromancie, Rhiannon se raidit contre sa chaise et étrangla un peu plus fort entre ses doigts la plume pourtant toute innocente en la matière. Elle s'efforça en dépit de sa gêne de prendre raisonnablement les notes furtives que le débat lancé entre Ambrose et Lucas lui inspirèrent, mais les subtilités nocturnes de la nécromancie ne suggéraient à l'étudiante qu'un malaise grandissant. Communiquer avec les morts ? Tant qu'ils étaient de pigments et dorures au creux d'un cadre chantourné, bien volontiers ; tant qu'ils tournoyaient gracieusement à quelques pas du sol dans leurs volutes nacrés, avec plaisir... Mais évoquer les Inferi n'était que mauvais songes et corps en décomposition. Corruption nécrosée de cadavres troués par des vers gras, et autres charognards avides de chairs nauséabondes.

Sans façon pour elle. Et surtout pas depuis qu'elle en avait aperçu toute une horde sous ordres de Rafleurs, rôder non loin de ce village où sa mère et elle avaient trouvé refuge quand tout avait dégénéré... Ce n'était pas un plaisant sujet d'étude, pour Rhiannon. C'était poudre à cauchemars sanguinolents, que la Serdaigle espérait esquiver en constatant la fin imminente du débat - mais elle devait sur ce sujet être grandement déçue, et immergée jusqu'au bout de ses cheveux roux dans la poudre à cauchemars qu'Aedan Bridewell saupoudra sur sa tête.

Plongeant la salle entière dans l'inquiétante pénombre qu'il provoqua, l'enseignant invoqua la silhouette austère et dangereuse de Daniel McAvich au beau milieu de la classe - sans que personne ne put le voir au vu de la subite obscurité, Rhiannon blêmit. Elle ne devinait que trop bien la suite, si Bridewell allait jusqu'au bout de sa démonstration.


"Il ne va quand même pas..." chuchota-t-elle d'une voix crispée pour elle seule.

Mais il allait le faire, si. L'invocation fantomatique de Daniel McAvich, seule source de lumière alarmante, pointa contre un monceau de terre qui gisait à ses pieds le bout évanescent de sa baguette magique. Lorsqu'une main décharnée s'extirpa des tréfonds du sol, gangrénée, affamée, Rhiannon ne put se retenir de braquer fermement ses pieds contre le sol et fit brusquement reculer, puis pivoter sa chaise en un crissement désagréable. Un élève longiligne aux couleurs Vert-Argent, cheveux aussi sombre que la pénombre, lui lança un regard furtif qu'elle ne chercha pas même à relever tant était grand son empressement à fuir la vision horrifique.

Tournée vers son voisin le plus proche, Lucas, Rhiannon appuya son coude contre le bois de son pupitre, main contre la tempe, en déversant la soie automnale de ses cheveux roux de telle sorte à masquer la silhouette inquiétante de McAvich et l'Inferi qu'il invoquait. Elle concentra son attention sur le bracelet d'argent qui reluisait au poignet de Lucas en bredouillant d'une voix hagarde :


"Comment est-ce qu'il peut seulement.. Après toute la guerre et... C'est complètement... Je ne peux pas regarder ça", décréta-t-elle, visiblement remuée, en fermant finalement les yeux. "Préviens-moi quand c'est terminé, d'accord ?"

Elle hasarda une main jusqu'à l'Excalibur qu'elle portait toujours au cou en guise de pendentif, triturant les reliefs familiers de l'épée pour se redonner contenance aussi bien que courage.

_________________
"Si j'avais su que tu existais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeMer 25 Mar - 19:05

Nope, Cordell, not today.

Céleste s'habituait peu à peu aux remarques déplacées d'Ambrose, qui avait finalement fini par lui inspirer autre chose que du dégoût, à savoir de la pitié. Après tout, il était bien difficile d'en vouloir à un homme mort de faim de mendier un peu de nourriture. Mais ce cours-ci était différent, il revêtait pour Céleste une importance toute particulière, et elle était d'ailleurs décidée à ne laisser personne, pas même Ambrose Cordell, lui gâcher ce moment. Elle voulait apprendre, tout savoir des forces du mal et de comment s'en prémunir et les combattre. Sèche, mauvaise, cassante, elle se tourna vers Ambrose et, d'un ton sans répliques, lui balança :

- Ta puberté te perturbe visiblement, Cordell. Pourquoi ne pas en parler à quelqu'un avec qui tu as une chance, comme ta main droite, par exemple ?

Céleste s'interrompit, se rendant soudainement compte qu'il faisait désormais bien plus sombre. Désormais attentive, elle observa, horrifiée, le macabre spectacle que leur offrait le professeur Bridewell. Elle n'avait pas peur, mais quelque chose la mettait extrêmement mal à l'aise. Peut-être était-ce du au décès de son père, mais elle voyait en l'abominable créature un être humain, qui un jour avait été aimé, attendu, en vain. Qu'on avait arraché aux siens et à qui on avait refusé jusqu'au repos éternel. Céleste frissonna, dégoûtée, épouvantablement triste, puis, l'espace d'un instant, se demanda si il existait sur Terre une forme de magie qui puisse lui ramener son père. Son coeur tordu de douleur lui rappela quelle était la réponse, et elle détourna le regard. Elle croisa celui de Rhiannon, et comprit qu'elle était bien loin d'être la seule à vouloir fuir cette vision d'effroi. Après de trop longues secondes, la lumière revint enfin et, Céleste, sautant sur l'occasion pour changer de sujet, leva la main et dit :

- J'ai entendu parler de la projection astrale. L'âme est supposée quitter l'enveloppe charnelle, le corps, et voyager dans un monde... parallèle ? L'éther, non, ou quelque chose dans ce goût-là. A moins que l'âme puisse voyager dans ce monde-ci ? S'offrir des vacances aux Caraïbes sans quitter Poudlard physiquement, ce serait possible, ça ? Quant à l'empathie... Je dirais que c'est la capacité à ressentir les émotions des autres... Mais cela doit être un sacré fardeau, je ne suis pas sûre que cela me plairait beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitimeVen 17 Avr - 16:25



♪La "gue-guerre", à un moment donner : c'est stop ! ♪
  Ft Sixièmes années
6 septembre


Les cours avaient repris il y a deux jours et le moral des élèves était, pour certains, au plus bas tandis que pour d'autre il était à son apogée. Personnellement je n'entrais dans aucune de ses deux catégories-là, j'étais à l'entre deux, neutre, ou encore ni noire ni blanche, beaucoup d'expressions permettait de me qualifier. Les sueles matières auxquelles j'arrivais à m'interréssais étaient sortilèges, potions, méthamorphose et surtout défense contre les forces du mal, ce cours restait, et de loin, mon préféré surtout après les évènements récents qui s'étaient déroulés dans les deux mondes. Les vacances. Comme chaque année, j'avais dû retourner dans ma maison laissée sans vie depuis la guerre, plus de trompette, de violoncelle, de saxophone, de piano ou bien de violon. La seule chose qui animait la maison c'était les disputes entre mes parents et moi ainsi que les elfes de maisons quand ils nettoyaient les instruments de mes frères aînés. La semaine précédente, je m'étais enfuie de la maison avant de partir loger au Chaudron Baveur pour pouvoir acheter mes fournitures scolaires et prendre le train sans avoir des enguelades à répétitions sur le dos... Je pense que je ne vais pas m'étaler d'avantage sur le sujet.

Je quitta le grande salle, les pensées embrouillées par mon monologue intérieur, en même temps que quelques serdaigles et deux serpentards,j'avais encore du temps devant moi, bien que le professeur était lui aussi sur le point de sortir. Je m'empressa d'aller au dortoir récupérer mes affaires qui me suivirent ensuite jusqu'à la salle-sur-demande grâce à un Wingardium Leviosa. En entrant dans la pièce que je souhaitais le plus voir, je salua les tableaux de mes ancêtres ornants la chambre de mes frères d'un "Bonjour" diplômatique avant de m'installer au fond de la pièce accompagnée de mon ami de toujours, mon violon, pour en jouer un morceau. Quand j'eus terminée et me rendis, par la même occasion, compte de l'heure, je me précipita vers mon étui et y rengeant mon intrument avant de courir comme une dératée dans les couloirs de l'école. Lorsque que je toqua à la porte et que l'on m'autorisa à entrée, je ne chercha pas à me légitimer et préféra le mutisme qui m'allais si bien, je m'excusa d'un signe de tête ainsi qu'avec un regard qui promettait une excuse valable à la fin du cours.

Je m'installa à la seule place de libre qui se trouvait être devant un certain Ambrose Cordell, mais je décida de ne pas y porter attention cependant la préfète de ma maison ne fut pas du même avis et commença à lui balancer des piques ce qui ne put que m'exaspérer. Comment est-ce que l'on pouvait être aussi stupide, il ne lui a rien fait, du moins pas directement, sinon que d'attérrir à Serpentard. Il fallait être réaliste, peut de gens passait outre la rancune des deux maisons et faisait face à la vérité, tout les serpentards n'étaient pas des mangemorts et tous les gryffondors n'était pas couvert de blanc... C'est ce que la plupart des sorciers ne comprennait pas, la preuve même la préfète pensait "bagarre" tout en envoyant des répliques idotes, à la suite des mots de Savage je ne pus m'empêcher de soupirer et de secouer la tête tout en sortant mes affaires. La lumière diminuant me sortie de mes pensées, ce n'est qu'alors que des chapes de fumées sortant de la baguette du professeur prirent place dans la pièce.

Un sorcier fait de fumée apparut alors munit d'une baguette lorsque son visage apparut, mon visage s'éclaircit, je l'avait tout de suite reconnu, Daniel McAvich le créteur des inferis. J'avais beau haïr ces choses répugnantes, je trouvait qu'il fallait être puissant et intelligent pour avoir créer ces cadavres "vivants", soudain le professeur fit disparaître le sorcier fumant et la lumière revînt dans la pièce. Je décida de prendre en note sa naissance et sa mort, avant de me souvenir que je l'avais déjà fait sur mon calepin se trouvant dans ma valise. Soudain Savage repris la parole, je fus dépitée par sa définition déformée de la projection astrale, mais aussi heureuse qu'elle se soit rattrappée sur celle de l'empathie. Je décida tout de même de la corriger sur la première, bien que ma main fut timide, les trois-quarts des élèves de la classe avait plus l'air de se demander qui j'étais c'est vrai que j'avais changer depuis ma première année c'était tout à fait légitime. Le professeur me demanda tout de même l'air de me demander mon nom, enfin pas vraiment, mais son regard en disait long.

Elysia Rosenwald, monsieur. Je ne suis pas d'accord avec Savage pour la Projection Astrale. Tout d'abord, notre âme ne quitte pas notre corps, c'est notre conscience qui projettée dans un autre lieu c'est différent. Ensuite, on ne voyage pas dans un monde...parallèle et puis supponsons qu'il en existe ce serait plutôt un "voyage interdimentionnel". La Projection Astrale, elle, consiste plutôt à projeter notre conscience dans un autre lieu, sous forme astrale. Pendant que la projection à lieu, le corps physique est laissé sans défense comme endormi. Ce qui provoque cette projection, c'est le désir d'être à deux endroits à la fois, mais il faut que ce désir soit sincère et profond sinon ça ne marche pas. Cependant, il existe une forme évoluée de la projection astrale, elle y est identique bien qu'un point diverge, lorsque la projection astrale est arrivée à destination, elle prend une forme physique aussi palpable que tangible et peu donc saisir des objets comme une baguette et se battre, mais je suppose que vous le saviez !

Le fait que vous ayez invoqué l'empatihe et la projection me fait penser à une chose. Autrefois une sorcière à acquis le don d'empathe et elle a vu ses pouvoirs considérablement augmenter par le flot d'émotions qui la traversaient. D'après ses dires, ce surplus de pouvoirs lui a donné un avant-goût de ses futures capacités. Et l'une d'elles était justement qu'elle a pu rester en position d'utiliser son corps physique pendant qu'elle faisait une sortie astrale, ce qui, pour le coup, constituait pleinement un don d'ubiquité, avec la télématérialisation et la...


Soudain je me rendis compte que j'avais débité un flot de paroles alors que j'avais prévu d'être simple avec mes dires. Comment avais-je pu en arriver à ce point-là et me prendre pour une Serdaigle, j'étais devenue rouge pivoine et m'étais ensuite écrasée dans chaise avant de m'excuser et soudain je trouva que mon parchemin était tout simplement MA-GNI-FIQUE !


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Premier cours de l'année - 6ème année !  Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de l'année - 6ème année !    Premier cours de l'année - 6ème année !  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier cours de l'année - 6ème année !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [INFO] Résultats des examens de la 6ème année
» Cours de Runes n°3 [3eme année]
» Premier cours de potions - Années 4 à 7
» Cours de Runes n°2 [5eme année]
» Premier cours de Duel pour les élèves de premières et deuxièmes années. [Cours de Duels]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Cours-