Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez
 

 [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année R_profs
Pedro Mortimez
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Hugh Dancy
Messages : 132
Points rp : 1848
Localisation : Serre n°3

Identité du Sorcier
Age: 38 ans
Affiliation: Neutre
Métier: professeur de Botanique

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeLun 20 Oct - 19:26

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Venomous_Tentacula_(typical_species)

Mi février.

L’hiver était toujours aussi persistant, toujours aussi rude et mordant. Le Professeur Mortimez claqua la porte de son bureau pour s’engouffrer dans le dédale du château. Les couloirs étaient bien vides et le vent froid qui soufflait entre les pierres rendait la place lugubre. Il enfonça un peu plus sa tête dans sa grosse écharpe et descendit le grand escalier de marbre d’un pas précipité. Le Hall de l’école était parsemé de quelques élèves frigorifiés et de fantômes (dont le moine gras) qui papotaient devant la porte de la Grande Salle.

Enfin, Pedro prit le petit chemin de terre couvert d’un épais verglas casse gueule pour rejoindre les serres de Botanique. Il n’était que 17h et pourtant, la nuit était déjà tombée. Pedro détestait vraiment l’hiver. Enseigner alors que la nuit était tombée depuis quelques minutes le rendait presque malade. Il n’avait qu’une hâte, retrouver son fauteuil douillet et siroter une petite soupe de potimarron devant un feu de cheminée. Un groupe d’élèves attendaient bruyamment devant la serre n°2 de Botanique. Pedro pressa le pas et passa entre les élèves, un sourire tendu sur les lèvres. Il tourna la clé dans la serrure avec une certaine difficulté et après un déclic, les élèves pénétrèrent dans la serre pour se réchauffer. Il ne faisait ni chaud, ni trop froid, assez agréable pour travailler de ses mains et garder des plantes saines près des radiateurs. Bien entendu, les élèves les plus intelligents et les plus frileux s’installèrent près des radiateurs qui se trouvaient en dessus des rebords de fenêtre. Pedro se débarrassa de sa cape sombre, mais garda soigneusement sa lourde écharpe en laine. Il était tout vêtu de noir et de gris, ce qui ne lui ressemblait habituellement pas. Mais l’hiver le privait beaucoup de faire mumuse dans le potager …

Enfin, le professeur souffla dans ses mains et les frottas énergiquement, les unes contre les autres avant de commencer le cours.

« Bien le bonsoir à tous ! Aujourd’hui nous allons étudier la Tentacula Vénéneuse ! »

Pedro se retourna vers le tableau noir, puis descendit de l’estrade pour attraper un pot en terre cuite de taille moyenne. Dedans siégeait une boule verte de la taille d’un chou. Il déposa le pot sur son bureau et d’un simple geste de baguette magique, il fit léviter toute une armée de pots qui s’installèrent brusquement sous le nez de chaque élève.

« Comme vous pouvez le constater, la Tentacula Vénéneuse a pour premier assez l’allure d’un simple chou. Du moins, c’est l’aspect qu’elle montre lors de son premier cycle de mutation. Adulte, la Tentacula est bien plus volumineuse et ne se referme quasiment jamais sur elle-même. Je vais donc vous demander de chatouiller la base de votre plante. Bien comme vous pouvez le constater, on voit progressivement la plante s’ouvrir et montrer ses magnifiques crocs. Je vous déconseille vivement d’y mettre les doigts, elle vous les couperait en un seul coup. »

Pedro jeta un coup d’œil réprobateur vers un Gryffondor un peu trop téméraire. Le professeur continua son avancée dans les rangs, tout en caressant le sommet de sa Tentacula. Il ne put s’empêcher toutefois d’accorder un large sourire à Miss Vividian.

« Vous voyez maintenant apparaitre de longues tentacules rouges. Faites attention, celles-ci sont couvertes d’épines ! Une fois les tentacules sorties, restez à l’écart, n’essayez pas de vous amuser avec. Les épines qui se trouvent à la pointe de ces tentacules sont venimeuses et je ne pense pas que vous songiez à vous retrouver à l’infirmerie avec une semaine de nausée et de gastro … »

Quoique pour certain, ce serait une bonne chose, pensa-t-il en s’arrêtant devant un Poufsouffle particulièrement obèse.
Bien, maintenant décalez votre pot vers le bord de votre table et attrapez une plume et un parchemin. Nous allons commencer le cours.

« Pas de Travaux Pratiques M’sieur ? » demanda un élève.
« Non pas tout de suite. »

Citation :
La Tentacula Vénéneuse.

La Tentacula Vénéneuse fut découverte aux alentours de 1230. C’est un Druide du nom de Berg Duck qui a déniché cette superbe plante au cœur d’un marécage. Elle pourrissait, selon ses dires, car l’endroit n’était pas adapté à son développement. Il étudia cette nouveauté pendant quelques mois, jusqu’au jour où celle-ci eu atteint son troisième cycle, pour lui arracher le bras. Bien sûr, Berg ne fit pas long feu, se vidant de tout son sang.
On ne sait pas d’où vient cette plante. Certains disent qu’elle est originaire des pays de l’Est, d’autres d’Asie. Qu’importe, la seule chose à savoir, c’est que la plante est une hybridation. Soit le croisement entre deux parents génétiquement différents. Comme chez certains végétaux, des espèces morphologiquement bien distinctes peuvent fournir des hybrides fertiles, la Tentacula Vénéneuse est l’équivalent d’une troisième espèce. On ne connait pas ses parents. Les Botanistes émettent un tas d’hypothèses, tant l’ADN de cette plante est complexe à comprendre …

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle se développe par elle-même. Une fois mature et en phase final de cycle, elle projette un tas de petites boules argentés tout autour d’elle. Ce sont des « grappes argentiques », ou plus communément appelés des graines. Possédant une dose d’acide élevée, elles s’enfoncent dans la terre par elles-mêmes et germent au bout d’une à deux semaines. Autant dire que ça prolifère assez vite.

Comment se nourri-t-elle ?

Comme toutes les plantes, elle possède un système conducteur adapté. Un réseau qui permet de relier le système racinaire (les racines) au système caulinaire (les feuilles et la tige). On l’appelle le xylème et le phloème.
Le xylème achemine les ions et l’eau jusqu’aux feuilles. Le Phloème quant à lui continent des cellules riches en celluloses qui circulent des feuilles aux racines.

Cependant étant une plante carnivore, la Tentacula Vénéneuse a besoin de chasser. Elle utilise donc ses lianes rouges pour attirer ses proies et s’enroule entour du corps qu’elle a repéré. Sa force est la même qu’un serpent. Elle peut étouffer sa victime, ou l’attirer dans sa gueule béante et l’avaler sans mâcher. Son système digestif est plus corrosif que le nôtre. Et son acidité est très prisée par les Médicomages et Maitres des Potions.
Contrairement à son deuxième cycle (quand elle a atteint une taille adulte), lors de son premier cycle la tentacula ne se nourri que sève brute (qui contient eau et sels minéraux) et de sève élaborée ( qui contient du saccharose, des acides aminés et des vitamines).

- Bien ! Voilà je pense que tout est dit. Maintenant je vous demanderai de commencer votre TP et ensuite de rédiger votre devoir. Pour les travaux pratiques, soit vous bossez seuls, soit en binôme, comme vous le sentez. Je vais vous demander de récupérer les « grappes d’argentines » et de les broyer dans un mortier pour récupérer son jus acide. Faites bien attention à ne pas vous faire mordre, car les grappes se trouvent au fond de la bouche de la tentacula. Pour éviter qu’elle se referme sur votre bras, lancez-lui un sortilège de chatouillis. Ca sera plus pratique.
Je vous demande donc de remplir cinq fioles, ça devrait être suffisant. Essayez d’être le plus propre possible, même si je sais que ce n’est pas évident. Mais bon, le jus de ces graines revient cher, alors évitez le gaspillage, ça vous permettra de ne pas être trop pénalisé dans votre note. Vous avez une heure et demi pour vous battre avec vos bébés Tentacula !


Citation :
Nom Prénom
Classe Maison


Devoir de Botanique : La Tentacula Vénéneuse

Questions :

1/ Selon vous, combien de cycles de croissance possède la Tentacula Vénéneuse ? Décrivez chaque cycle.
QCM
(une ou plusieurs réponses possibles)
2/ Le xylème :
a) Est constitué de cellules vivantes mais sans noyau
b) Est un tissu conducteur qui transporte la sève brute des racines vers les feuilles
c) Transporte de l’eau, des sels minéraux et des substances organiques.

3/ Le phloème est un tissu conducteur qui :
a) Transporte la sève élaborée des feuilles aux racines
b) Transporte la sève élaborée des racines aux feuilles
c) Transporte la sève élaborée aussi bien des feuilles vers les racines que dans le sens inverse.

4/ Comment la Tentacula Vénéneuse prolifère-t-elle ?

5/ Que veut dire être un hybride ?



HJ : Bon en gros vous arrivez en cours, vous faites le TP et vous répondez au devoir comme d'hab Smile ! Attention, le TP sera noté sur 10 points et le devoir sur 20. Ensuite je ferai la moyenne des deux pour avoir votre note final Wink Voilà je vous laisse 1 mois pour répondre ! (soyez créatif dans votre TP, si je rigole j'peux vous rajouter des points haha !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeLun 20 Oct - 21:53

Morgan bailla avant de claquer des dents. Le froid était mordant en ce moment. Lui comme plusieurs élèves grelottaient en attendant l'arrivée du professeur de Botanique dans la serre n°2. Il finit par arriver et à les faire entrer. Morgan se précipita au deuxième rang et s'installa prêt d'un radiateur. Par tous les dieux possibles et inimaginables, que ne donnerait pas Morgan pour se trouver dans son lit, sous des couettes biens chaudes avec un bon thé à la menthe sucré dans lequel on aurait rajouté un peu de miel. C'était limite s'il n'en remplissait pas la serre de bave.

Il se reprit rapidement et sortit un parchemin neuf, une plume et de l'encre. Comme à son habitude il inscrivit son nom en haut à gauche, la date à droite et le titre au milieu "BOTANIQUE :". Il compléta le titre en regardant ce qui était inscrit au tableau. "La Tentacula Vénéneuse". Ou la la, ça ne s'annonçait pas facile tout ça. Un pot avec un chou atterrit alors sur son bureau. Le Né-Moldu le regarda et se demanda ce qu'il devait en faire. Une soupe peut être ? Son ventre gargouilla, il avait faim. Mr.Mortimez leur indiqua alors de chatouiller la plante... Peut être que cela l'attendrirait et qu'elle serait plus facilement digérable ?[justify]


*Wow Clowford, tu te calmes, ton estomac peut attendre*


[justify]Morgan s'exécuta donc et grattouilla la base de la plante. Celle-ci s'ouvrit et des crocs apparurent. Morgan repoussa doucement le pot, révulser en imaginant manger un chou avec des crocs. Il prit en note ce que racontait le prof. Il inscrivit quatre tirets pour les quatre cycles de la plante. C'est alors qu'une tentacule rouge lui chipa une plume posée à côté du pot.
*Hey, reviens la toi !*


Le Jaune et Noir attrapa une extrémité de la plume et commença à la tirer avant qu'elle ne se fasse dévorer. Mais la plante était assez costaude et Morgan du y aller avec ses deux mains. Elle n'en démordait pas. Il tira un grand coup, et la plante joueuse, décida de lâche prise, laissant Morgan chuter en arrière.
-Aïe-euh !

Il se releva à la hâte et remit ses affaires en place. Les tentacules de la plante s'agitèrent, comme si elles se moquaient de lui. C'est alors que le professeur commença la partie théorique. Désireux de pouvoir prendre des notes tranquillement, Morgan stupéfixia la plante avec un sourire moqueur, et il prit en note tout ce que racontait le prof. Il écrivait brièvement, raccourcissant les mots pour être sûr de tout pouvoir prendre. Vint alors le moment de la partie pratique :
-Bien ! Voilà je pense que tout est dit. Maintenant je vous demanderai de commencer votre TP et ensuite de rédiger votre devoir. Pour les travaux pratiques, soit vous bossez seuls, soit en binôme, comme vous le sentez. Je vais vous demander de récupérer les « grappes d’argentines » et de les broyer dans un mortier pour récupérer son jus acide. Faites bien attention à ne pas vous faire mordre, car les grappes se trouvent au fond de la bouche de la tentacula. Pour éviter qu’elle se referme sur votre bras, lancez-lui un sortilège de chatouillis. Ca sera plus pratique.
Je vous demande donc de remplir cinq fioles, ça devrait être suffisant. Essayez d’être le plus propre possible, même si je sais que ce n’est pas évident. Mais bon, le jus de ces graines revient cher, alors évitez le gaspillage, ça vous permettra de ne pas être trop pénalisé dans votre note. Vous avez une heure et demi pour vous battre avec vos bébés Tentacula !

Morgan avait une revanche à prendre sur la plante et déclina toutes les propositions de binômes qu'on lui offrit. Il rangea ses notes dans son sac et mit la plante au milieux de son bureau. Celle-ci était toujours stupéfixiée avec la bouche fermée.
*Allez mon chou, on va jouer au dentiste.*[center]

Il murmura un Enervatum et la plante reprit ses esprits. Il ne semblait pas heureuse d'avoir été si malhonnêtement conviée au cours. Ses tentacules s'agitèrent mais elle semblait attendre le bon moment pour passer à l'attaque. Il formula un Avis, et des petits oiseaux tournèrent autours de la plante. Les tentacules étaient donc occupée à tenter de choper les petits piafs. Pendant se temps, Morgan se munit d'un gant pour éviter de se faire piquer et donc empoisonner par le chou-bientôt-farci. Il tendit ses doigts en direction de la bouche, mais les crocs se refermèrent d'un coup avant qu'il est pu faire quelque chose.
[center]*D'accord mon beau, tu veux jouer, alors on va être deux. Je vais t'arracher toutes tes bouboules moi tu vas voir*

Morgan se racla brièvement la gorge avant de tenter quelque chose. Il prit sa baguette et murmura un "Accio grappe argenté". Il sentit alors le flux de magie s'évacuer, et vit les crocs opposer une résistance. La bouche n'avait pas envie de s'ouvrir. Il vit alors qu'une tentacule avait attrapé un oiseau et qu'elle avait envie de le manger. Morgan prépara alors son bol et le plaça au dessus de la bouche.


"Allez ma belle, je sais que tu as terriblement faim.. Regarde moi cet oiseau, bien gros, bien gras, de quoi te faire tenir une bonne journée, je sais que tu la veux... Allez, soit gentille !"

C'est alors que la plante ouvrit la bouche et y balança l'oiseau qui disparut car Morgan brisa l'enchantement. La grappe vint s'écraser dans le bol que Morgan reposa. Il commença à la piler jusqu'à obtenir suffisamment de jus pour remplir une fiole.
"Bon, on a fini de rigoler maintenant."


Il lança un Rictusempra et vint récupérer les grappes une par une en priant pour que le sortilège perdure. Une fois les cinq grappes dans le bol, Morgan libéra la plante d'une Finite Incantatem. Celle-ci, boudeuse, se referma totalement et Morgan pu écraser ses grappes et remplir ses fioles en paix. C'est à ce moment que le prof indiqua la fin du cours. Morgan inscrivit son nom sur les cinq fioles et les déposa sur le bureau de Mr.Mortimez. Elles étaient nickels.

Il retourna ensuite sur son bureau et sortit ses notes. Cette fois, il visait l'Optimal. Il s'était démené comme un diable pour avoir une bonne note et priait pour que ses efforts soient récompensés. Il se mit alors à répondre au devoir, sur un parchemin neuf d'une écriture claire mais un peu brouillon. Il n'écrivait pas très bien, mais au moins son orthographe était correcte et il était lisible.[justify]


Spoiler:
 

[justify]Une fois fini, il plia son devoir et alla le déposer sur le bureau de son professeur. Il rangea ses affaires et sortit de la salle en le salua. Il se rendit alors dans la Grande Salle où il prit un copieux dîner composé... De choux.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeDim 26 Oct - 18:54


La Tentacula Vénéneuse
Mi février | P. Pedro Mortimez & les élèves de 6ème et 7ème années
L'entre chien et loup arrivait à sa fin. L'hiver était toujours là et ne toucherait à sa fin pas avant un bon mois. Qu'elle idée d'avoir botanique en hiver, si le but était de travailler sur des vieilles branches autant aller s'adresser directement à certains membres du corps professoral. Un sourire se dessina sur les lèvres du Cordell, il était particulièrement enthousiaste à l'idée d'assister au cours de botanique. Comme quoi certaines addictions ont des effets surprenants sur l'assiduité de certains étudiants.

A sa connaissance, il n'y avait pas de transplantation hivernale, donc aucun risque que certains élèves ne viennent à s'évanouir ou se faire grignoter les doigts. Lorsque le professeur Mortimez arriva, il semblait en joie, si l'on peu qualifier de joyeux un air qu'Ambrose qualifierait de légèrement crispé. Une fois la serre ouverte, Ambrose se faufila vers les places qui longeait la structure de verre et d'acier, le but de l'opération consistait à conserver un maximum de chaleur dans son corps afin de ne pas rater une quelconque manipulation.

Le sujet du jour, enfin de la soirée venait de tomber, la tentacula vénéneuse. Ambrose haussa un sourcil ainsi que le coins de ses lèvres en voyant l'enseignant montrer le végétal qui allait subir quelques supplices. Ambrose roula des yeux lorsqu'il entendit le botaniste magique statuer l'évident, oui ça ressemble à un chou, venez en aux faits au lieu de vous promener avec votre nouvelle beauté dans tes bras. Et accessoirement arrêtez de charmer, tout le monde sait que vous êtes charmant ...

Il lâcha un léger soupir d'ennui avant de continuer d'écouter le Don Juan des racines sur le chou croqueur. Son regard brilla d'intérêt en entendant les propriétés du venin de la tentacula. Sait on jamais, ça pourrait toujours servir. Et c'est après une question à la formulation douteuse que le cours commença véritablement.

Ce que l'on ne pouvait reprocher au cours théorique, c'est qu'il y avait des informations et peu à jeter. Ambrose en profita pour griffonner les informations qui ont été données durant l'introduction, au cas où. Il se rendit compte que le chou croqueur était définitivement une plante exigeante, la partie pratique allait être vraiment intéressante.

Travailler seul ou en équipe ? Pour ce cours travailler seul semblait la meilleure option, surtout quand il dévisagea son voisin de paillasse, clairement le travail seul était la meilleure option qui lui vînt à l'esprit. Il considéra le chou avec une moue partagé entre la fascination et l'excitation ; il allait devoir se jeter dans la gueule du chou. Une heure et demi pour jouer au dentiste ? Pas de problème, c'était dans ses cordes.

Première étape, sécuriser la zone : Ambrose éloigna donc son matériel d'écriture et ne garda que le pot et les ustensiles nécessaire à la manipulation. Il retira sa cape non sans un léger frisson, ainsi que son écharpe. Il hésita quelques instants à la remettre, mais se dit que finir étrangler par un chou, c'était très ridicule. La deuxième étape consistait à ouvrir le chou et à le neutraliser pour faire une cueillette fructueuse. Le jeune Cordell dégaina sa baguette et sourit au chou avant de lui lancer un impedimenta. Et voilà un chou qui sera un peu plus long à la détente. Suite à cela il suivit le conseil du professeur et titilla le chou à l'aide d'un rictusempra. Naturellement avec le sortilège de ralentissement précédant le chou mit plus de temps à s'ouvrir, mais ce n'était pas grave, surtout quand il vit une tentacule s'avancer vers lui.

« Même pas en rêve. »

Glissa t-il avant de se déplacer vers la gauche. Il se retint cependant de lui jeter un stupefix et alluma sa baguette avec un lumos et la pointa vers la gueule désormais béante de la tentacula vénéneuse.

Au moins il y avait des graines, hélas avec des tentacules et des dents acérés, mais des graines argentées tout de même. Il éteint sa baguette tout en réfléchissant sur comment il allait procéder. Clairement rendre la plante confuse pourrait lui faciliter la tâche, sachant qu'elle était déjà ralentie. Il détourna le regard pour savoir où se situait le professeur, il faisait des rondes imperturbables et semblait content de lui. Il y a quelqu'un qui s'amuse, c'est déjà ça.

« Rictusempra. »

Chatouiller qu'il avait dit, chatouiller il fera. La plante devait bien être assez perturbée, à bouger ses tentacules de manière désorientée, il patienta que la voie au gouffre mordant soit dégagée et il lança un stupefix avant de commencer la cueillette des billes d'argent. Il se demanda si ces billes affectaient différemment les espèces et si les consommer avait des propriétés secrètes ... Qu'importe ce n'était pas la question du jour, une vingtaine de minutes venait de passer et il devait encore récupérer le jus, de l'embouteiller et de l'annoter de "Chateau Cordell" et de rendre le papier qui allait avec.

Pour faciliter la collecte du jus il rendit le mortier imperméable, en espérant que ce n'allait pas gicler partout lorsqu'il broierait les perles. Il attrapa le pilon et se mit à l'œuvre. Une fois que la quantité lui sembla suffisante il embouteilla sa "cuvée 2000" et n'eut aucun mal à résister à l'idée de la goûter, le jus était clair comme du jus de carotte, mais en moins fluide. Et ne dégageait pas spécialement une odeur très conviviale.  

Le brun aux yeux clairs commença à ranger ses instruments de tortures et songea à libérer la pauvre plante du stupefix. Il lui rendit même deux graines qu'il n'avait pas utilisé. Sans rancunes pensa t-il. Il poussa prudemment le pot vers le coin de sa table et commença à rédiger le devoir sur la tentacula.

1/ Selon vous, combien de cycles de croissance possède la Tentacula Vénéneuse ? Décrivez chaque cycle.

Ambrose sourit à la facilité de la question, sans ses notes il ferait sans doute moins le malin, preuve en est de son résultat aux BUSE. Il nota une réponse succincte, néanmoins assez précise pour attraper quelques points. Il continua ainsi jusqu'à la dernière question. Il jeta régulièrement des coups d'œil au chou croquant ; ce qui lui rappela sa chère Viviane qui l'attendait chez lui, enfin s'il rentrait chez lui. Il se demanda si elle avait passée l'hiver ou non, il devrait contacter sa mère pour le savoir.

Ambrose chercha du regard Mortimez afin de lui faire savoir qu'il avait terminé. Il restait une dizaine de minutes avant la fin de l'épreuve et le brun en avait marre de dévisager la boule fendue sur une mer de crocs et de tentacules. Il se demanda si le végétal repérait ses proies à la chaleur ou au mouvement. Il devrait allait réclamer des informations complémentaire au botaniste ou plonger dans la gueule du loup une autre fois pour en savoir plus.

Une fois l'heure et demi achevée, il rapporta sa copie et son cobaye au professeur avant de quitter la salle, non sans demander au professeur s'il pourra rendre visite à Candice, car oui il avait décidé de baptiser la Tentacula au dernier moment, juste histoire de. Il s'en retourna donc dans le froid hivernal avant d'atteindre la salle commune de Serpentard.

Le devoir de botanique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
Shae Viridian
Sorciers
Feat : Freya Mavor
Messages : 500
Points rp : 1618
Localisation : Pérou

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Commentatrice de Quidditch délurée et géniale

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeVen 7 Nov - 19:37

Tu me bouffe la main, je te bouffe le chou


Mi février | Avec Pedro et les ratés


Est-ce que je vous ai déjà dis que Shae déteste l'hiver du plus profond de son âme ? J'ai dû le faire voyons, au moins un demi milliard de fois déjà. Par Merlin, vous m'écoutez quand je parle franchement ? Chaque jour d'hiver était un jour détestable de toute façon. Qu'elle ait cours, ou non, cela restait insupportable de voir la nuit arriver trop tôt, et le froid mordant s'infiltrer par tous les moyens possibles sous vos pulls, jupes et autres futilités d'habillement vous empêchant de vous déplacer avec votre fluidité et votre grâce habituelle. Pour résumer, la descendante de Vindictus Viridian avait grande hâte de voir le mois de Février se terminer, que la neige fonde et que les putains de bourgeons éclosent, qu'on ait enfin un temps à peu près décent dans ce foutu pays qu'est l'Écosse. Shae ruminait toutes ces sombres pensées en dévalant les escaliers mouvant, sautant avec agilité les marches tordues et piégées. C'était là le point positif d'avoir vécu six années à Poudlard : on finissait par en connaître les moindres recoins.

Évidemment, la Serdaigle n'imaginait pas une seule seconde qu'en réalité, elle ne connaissait qu'une partie des secrets de Poudlard ; elle ignorait en effet l'existence de nombreuses choses intéressantes à Poudlard, dont la Salle sur Demande, et de nombreux passages secrets. Fou était celui qui pensait tout connaître de Poudlard, mais Shae se fichait comme d'une guigne d'être folle. Au moins, y'avait de l'ambiance avec elle. Relevant le nez quand elle arriva dans le Hall, elle pesta une nouvelle fois, resserrant son écharpe et abaissant mieux son bonnet. Pedro avait omis de lui apprendre le fameux sort réchauffant, et voilà qu'elle allait de nouveau devoir se cailler les fesses à sortir jusqu'aux Serres pour un foutu cours en plein milieu de la nuit glaciale et la tempête. Dieu ce qu'elle haïssait ce prof qu'elle adulait tout autant. Après tout ce qu'ils avaient vécu, elle attendait de sa part un comportement exemplaire, et surtout, pas un mot plus haut que l'autre. Maintenant que leur relation avait subi l'attaque d'une gigantesque plante tueuse, elle espérait que le professeur se montrerait encore plus ... disons.. encore plus souple qu'il ne l'était déjà avant tout ça.

Il faut dire qu'elle appréciait être sa chouchoute. C'était avantageux, grandement, et en plus c'était agréable de se savoir appréciée. Elle songeait souvent à inviter le professeur à une soirée Tour d'Astronomie, déboucher une petite Bièraubeurre et discuter de tout et rien jusqu'au petit matin. Mais elle doutait grandement de réussir à inviter le professeur sans que personne ne l'apprenne, ce qui à coup sûr déchainerait les ragots. Par le slip d'Ephrem que le cerveau des petites gens se focalisaient sur les choses sans importance ! Souriant narquoisement, et revigorée à l'idée de profiter de la bonne humeur de Pedro à son égard, la Serdaigle traversa la neige et le froid pour se réfugier dans la Serre, pestant car avec la nuit tombante, on n'y voyait rien dans ce putain de bled.

Pedro arriva ne serait-ce qu'une poignée de secondes après pour leur ouvrir la Serre et Shae poussa du coude et rua pour chopper une place collée à l'un des radiateurs, quoi que le plus proche du bureau du professeur. Fallait pas déconner, elle allait lui envoyer plein de petits regards en cours pour se marrer. Finalement tous installés, Pedro, aussi concentré et jovial qu'une tombe qu'à son habitude, qui se frotta les mains pour les réchauffer tout en annonçant la couleur :

« Bien le bonsoir à tous ! Aujourd’hui nous allons étudier la Tentacula Vénéneuse ! »

La jeune femme se redressa, intéressée. De toute façon, dès qu'il y avait le mot : vénéneux, mortel, dangereux, interdit, tueur... c'était intéressant. Pedro fit léviter une grosse boule verte en pot, et brusquement, un exemplaire de celui-ci se trouva sous le nez de Shae qui l'observa avec méfiance. On aurait dit un gros chou moche.

« Comme vous pouvez le constater, la Tentacula Vénéneuse a pour premier assez l’allure d’un simple chou. Du moins, c’est l’aspect qu’elle montre lors de son premier cycle de mutation. Adulte, la Tentacula est bien plus volumineuse et ne se referme quasiment jamais sur elle-même. Je vais donc vous demander de chatouiller la base de votre plante. Bien comme vous pouvez le constater, on voit progressivement la plante s’ouvrir et montrer ses magnifiques crocs. Je vous déconseille vivement d’y mettre les doigts, elle vous les couperait en un seul coup. »

Obéissant, la jeune demoiselle, sans retirer ses gants, passa les doigts sur la base de la plante en de petits mouvements pour la chatouiller, dubitative. La plante s'ouvrit pourtant, tel que le professeur l'avait prédit et elle haussa les sourcils en observant les crocs. Et ben dis donc, ça déconnait pas.

« Vous voyez maintenant apparaitre de longues tentacules rouges. Faites attention, celles-ci sont couvertes d’épines ! Une fois les tentacules sorties, restez à l’écart, n’essayez pas de vous amuser avec. Les épines qui se trouvent à la pointe de ces tentacules sont venimeuses et je ne pense pas que vous songiez à vous retrouver à l’infirmerie avec une semaine de nausée et de gastro … »

Elle recula donc vivement et Pedro, passant dans les rangées, lui accorda un beau sourire auquel elle répondit par un petit signe de tête et un sourire en coin. C'était trop bien d'être la chouchoute, voilà. Elle comprenait mieux pourquoi Rhiannon léchait des bottes. Mais être la chouchoute sans avoir rien fait pour, c'était encore mieux !

« Bien, maintenant décalez votre pot vers le bord de votre table et attrapez une plume et un parchemin. Nous allons commencer le cours. »

Une fois de plus, la Serdaigle poussa la plante, obéissant. Le froid la congelait et la rendait plus calme, bizarrement. C'était sans doute pour ça qu'elle haïssait le froid. Prenant des notes, ses doigts se retrouvèrent vite tâchés d'encre, et elle renifla en observant ses parchemins barbouillés. Cela ferait l'affaire, le devoir écrit ne devrait pas lui poser plus de problèmes que cela. Mais l'heure était à présent aux travaux pratiques, et ça c'était un peu plus délicat. La blonde plissa le front, peu convaincue par les explications de son cher Pedro. Elle allait perdre une main, voir le bras entier dans l'affaire, elle le sentait gros comme une maison. Néanmoins, avec un profond soupir, elle s'arma de gant et de sa baguette, observant la Tentacula d'un air mauvais.

- Si tu m'bouffes, jte fais cuire et jte rends la pareille, compris monstruosité ?

Il paraît que les plantes réagissent quand on leur parle, alors Shae espérait simplement que celle là comprenait parfaitement ce qui l'attendait si elle tentait de la bouffer. Brandissant sa baguette, elle marmonna avec conviction :

- Titillando !

Et voilà ! La plante se tortillait, morte de rire, et ses tentacules couverts d'épines s'écartaient, laissant entrevoir ses grosses graines argentées qu'elle devait récupérer, tout au fond de la bouche. Inspirant profondément et cachant son dégoût profond, Shae émit un BANZAIII d'encouragement à sa propre personne, continuant de parler à haute voix pour menacer la plante de mort lente et douloureuse.

- Et puis c'est dégueulasse quand même, tu pouvais pas avoir la même technique que les fraises, les graines à portée de mains ? Ben non tu t'crois maligne, t'es une Tentacula Vénéneuse toi ! Tssk !  Ben c'est con, mais moi j'suis Shae Viridian, et j'vais pas rater ce cours !

Elle ferma la main sur deux grappes et sortit le bras, rejetant un Titillando par réflexe, au cas ou son sortilège ne s'épuise trop vite. Elle gonfla ensuite les joues et repartit à l'aventure tout du long de la longue heure et demie qu'ils avaient pour réaliser ce TP. Elle finit échelevée, les cheveux partant dans tous les sens, et son lexique de jurons à demi épuisé.

- ET BIM ! Prends ça !

Elle écrasa avec hargne les graines dans son mortier et parvint à remplir trois fioles et la moitié d'une quatrième. Bon, c'était pas si mal, et au moins elle avait rien fait tomber, alors on allait pas lui casser les pieds, nom d'une pipe ! Elle repoussa la plante maudite en lançant un Finite, et rapporta précieusement les fioles avant d'attaquer le devoir écrit en lançant un regard furieux à Pedro au passage, tout amour pour lui évaporé. Quelle idée de leur donner autant de boulot aussi ! Grommelant et boudant, elle sortit sa plume, bien décidée à ne faire que le minimum syndical.

Devoir génial:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moodyshae.tumblr.com/
[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année R_serdaigle
Lucas Garcia
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Feat : Will Higginson
Messages : 108
Points rp : 1825

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Etudiant

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeDim 9 Nov - 22:56

Froid. Il faisait froid. Lucas ne sentait plus le bout de ses doigts et pestait parmi tant d'autres d'attendre dans le froid. Ca lui manquait presque de Graham ne soit pas là pour sortir une connerie. A force de donner des claques, il aurait fini par se réchauffer la main droite, non ? S’emmitouflant un peu plus dans sa lourde écharpe à l'effigie de Serdaigle, Lucas aspirait grandement à rentrer dans la serre de botanique et commencer le maudit cours. Enfin ! Enfin le professeur Mortimez se fraya un chemin parmi le groupe d'étudiants et ouvrit la porte. Lucas se précipita dans la serre, manquant de glisser sur le carrelage humide. La terre et la neige ça ne fait pas un bon mélange en général.

Il suivit Shae vers les paillasses qui se trouvaient non loin des radiateurs. Non pas qu'il soit frileux, mais il savait qu'avec les doigts frigorifiés il serait encore plus mauvais en pratique qu'il ne l'était en théorie. D'ailleurs, Lucas se demandait toujours comment il pouvait être bon en pratique alors qu'il n'arrivait pas à assimiler la théorie. Les deux n'étaient pas censés être reliés ? Enfin, il se débarrassa de sa cape et de son écharpe puis attendit le plus sagement possible que le cours débute.

Le professeur de Botanique fit apparaitre des pots sous le nez de chaque élève. Chaque pot contenait un énorme chou. Etrangement, Lucas avait l'horrible envie de toucher le sommet du chou juste pour voir ce que ça faisait. C'était con, mais souvent, il avait des attitudes un peu con. Il tapotait le sommet de la boule à l'aide de sa baguette tout en regardant Shae avec un sourire idiot. Ce sourire typique d'adolescent qui pense qu'un rien est amusant, tant qu'on n'écoute pas en cours. Mais Pedro déplaça le pot sous son nez, l'empêchant de commettre l'irréparable. D'une moue clairement déçue, Lucas se contenta d'écouter le cours, tandis que Shae se foutait littéralement de sa gueule.

Après un long discours des plus ennuyant, Lucas arqua un sourcil circonspect. Ces choses là étaient dangereuses ? Vraiment ? Il pivota sur son tabouret et regarda Shae d'un air blasé.

- Il se fout de notre gueule nan ? Tu ne vas pas me faire croire qu'un chou c'est ... heeeey ! C'est quoi s'bordel ?!

Une liane rouge venait de s'agripper à son oreille et commença à tirer, tirer et tirer si fort que Lucas en perdit l'équilibre. Il attrapa sa baguette et lança un diffindo sur la liane. Le chou s'ouvrit en deux, laissant apparaitre de larges dents, tandis qu'un nombre affolant de lianes s'élevèrent dans les airs, claquant comme des fouets. Lucas se recula d'un bond. Qu'est-ce qu'il devait faire maintenant ? Il pointait sa baguette magique vers le chou diabolique qui avait essayé de le manger quelques secondes plus tôt. Shae se marrait, même si elle le cachait plutôt bien.

- M'sieur y'a ma plante qui a pété un plomb !

D'un coup de baguette magique, Pedro calma la créature diabolique et soupira lourdement en demandant à Lucas de reprendre place et d'essayer de rester attentif. Ok ... ok, ok; ok ! Lucas poussa délicatement le pot en avant et écouta les consignes .............

WHAT ? Plonger sa main dans ce truc pour récupérer des graines ? Mais ... mais il voulait leur mort ou quoi ? Lucas déglutit péniblement. Shae avait déjà commencé. C'était bien simple, le Serdaigle n'avait jamais entendu son amie proliférer autant d'insultes à la suite. Epuisera-t-elle son registre un jour ? Lucas n'en était pas convaincu.

Bien, il fallait chatouiller la plante. Lucas se dévissa la tête pour voir comment Ambrose s'y prenait. Ce mec était plutôt doué en Botanique, alors autant prendre exemple sur ce qu'il faisait. Un rictusempra ? Ouais, c'était pas mal comme idée. Le Serdaigle s’y employa. La plante s'ouvrit et les lianes ne frappaient plus l'air comme des furies en pleine période de règles. Il plongea son bras dans la gueule du truc, fouilla à l'intérieur et senti une substance visqueuse et désagréable. Heureusement, il avait son gant en peau de dragon. Alors qu'il retirait une belle grappe de graines, les dents se refermèrent comme un piège sur sa main.

- AIEUH ! BORDEL DE ...

Lucas tira de toutes ses forces, mais plus il exerçait une pression, plus la plante se contractait. Il était très étonné qu'une si petite plante puisse avoir autant de force. Qu'en était-il s'il s'agissait d'un adulte ? Il n'osait l'imaginer.

- Rictusempra !

Baguette en main, Lucas avait réagit assez vite avant que la plante ne lui torde le poignet. La gueule s'ouvrit, lui permettant de retirer vélocement sa main qui empoignait une belle grappe de graines. Mécontant, le Serdaigle pétrifia la plante, puis broya avec le plus de soin les graines dans le mortier. Il avait terriblement mal à la main ce qui ne l'empêcha pas de rendre un travail à peu près soigné. Quelques taches sur la paillasse qu'il s'empressa de nettoyer à l'aide du sortilège Recurvite. Cependant, les fioles n'étaient pas dans leur meilleur état. Bien remplies certes, mais pas vraiment propres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet de Serdaigle
Rhiannon Gray
Préfet de Serdaigle
Feat : Annika Backes
Messages : 399
Points rp : 1325
Localisation : Près de lui.

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Bleue

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeLun 10 Nov - 21:58

Les frimas virulents d'hiver avivaient un peu plus le rouge des joues de Rhiannon. De rose elles s'étaient empourprées à mesure que le vent en mordait les pommettes, et l'étudiante ne lui offrait désormais plus pour cible que le bout congelé de son nez retroussé. Ses iris bleu marine furetaient alentours dans l'espoir de cerner la silhouette de leur professeur, impatiente qu'elle était de s'échouer enfin entre le murs protecteurs de la serre. Des flocons de neige épars étoilaient le peu de ses cheveux qui n'était pas englouti dans les mailles de son écharpe large, que Rhiannon avait enrubanné sans souci d'élégance tout autour de son cou. Il faisait décemment trop froid pour endurer un cours de Botanique à la nuit tombée - son thé, la salle commune et ses livres n'attendaient qu'elle pour qu'une soirée agréable débute, mais l'historienne en herbe désespérait si fort du cours qui s'annonçait que la soirée lui semblait trop lointaine.

Le parc de Poudlard sommeillait sous le givre, et le Lac Noir s'était laissé prendre au piège d'un verglas qui rendait sa surface aussi blanche et brillante qu'une Mornille fraîchement forgée. Le peu de ses camarades qui n'avaient pas cédé à l'appel de l'écharpe exhalaient des nuages blanchâtres, qui se fondaient dans l'air comme un brouillard évanescent ; Rhiannon quant à elle s'efforçait de marcher pour obliger ses pieds à ne pas geler, eux qui subissaient de plein fouet la caresse froide du sol gelé. Ses bottines en cuir souple la protégeaient moins qu'elle aurait aimé, et l'étudiante se mit en tête d'embellir la situation par l'imagination à défaut de pouvoir le faire vraiment. Tous les recoins de son esprit s'emplirent de ces héros qui avaient parcouru de vastes étendues de neige pure en y survivant à chaque fois, de batailles titanesques qu'avaient remporté un roi oublié sur des champs de bataille glacés, de ce dragon qui avait réduit en cours d'eau toute une barrière de glace pour en délivrer une princesse...

Les choses se firent soudain plus supportables, et un éclair de plaisir illumina les yeux de Rhiannon le temps qu'une branche lourde de neige tressaille, et déverse sur elle un flot d'ivoire. Elle retint un cri en sentant le froid dégouliner dans son cou et jusque dans sa nuque, asséchant à l'instant même où Pedro arrivait l'objet du crime d'un coup de baguette. Tous les élèves se ruèrent en une vague dans la serre agréablement chauffée, et quitte à endurer les rigueurs hivernales quelques secondes de plus, Rhiannon laissa s'infiltrer le gros de la foule avant de pénétrer à son tour dans la salle de botanique. Elle s'était au moins épargnée les coups de coude trop francs dont Shae gratifiait tout le monde allègrement dans l'espoir de s'asseoir auprès de radiateurs ; la présence de sa camarade dans cet endroit de la serre participa en grande partie à la convaincre de s'en éloigner le plus possible. Et lorsqu'elle vit Lucas y élire lui aussi résidence pour les prochaines heures, la Bleue et Bronze prit sagement place près de la porte d'entrée. Bien loin des radiateurs, mais loin aussi de la gêne que Lucas distillait en elle en lieu et place de leur complicité habituelle...

Rhiannon s'obligea à se délester de sa cape, et déroula les longueurs de laine qui calfeutraient alors le bas de son visage. Tout comme Pedro, elle frictionna ses mains pour en atténuer la raideur, grimaçant légèrement en les sentant picoter de passer soudainement du froid à une chaleur plaisante.


"Bien le bonsoir à tous ! Aujourd’hui nous allons étudier la Tentacula Vénéneuse !"


C'était une blague ? "Bonjour ! Aujourd'hui, après s'être arraché au confort du château, nous allons essayer de ne pas nous faire dévorer par une plante sanguinaire !" aurait eu le même effet sur Rhiannon. Ravalant son appréhension, elle accueillit sur son plan de travail, avec un regard soupçonneux, le berceau de terre cuite qui accueillait une Tentacula encore bambine, s'il fallait en croire Pedro Mortimez. Tout en écoutant Pedro débuter l'introduction au cours, Rhiannon prit bien garde de ne pas s'approcher outre-mesure de leur objet d'étude. Ses doigts anxieux avaient chatouillé sans trop de conviction la base de la Tentacula, après qu'elle les ait d'ores et déjà emmitouflé dans d'épais gants en peau de dragon pour tenter l'expérience ; aucune prudence n'était de trop en matière de plante venimeuse et agressive... ses mains lui étaient bien trop chères pour qu'elle les risque dans une simple leçon de plantes.

Elle ne niait pourtant pas l'importance de la Botanique au sein du monde sorcier ; elle en savait tous les enjeux et même l'omniprésence dans le monde des potions, les ressources infinies, mais n'en appréciait même pas pour une noise la manipulation. La pulpe de ses doigts chérissait bien plus tendrement le grain du parchemin que du terreau gras et humide, et Rhiannon tâchait plus volontiers ses mains d'encre bleu sombre que de fluides en tout genre. Elle ne possédait pas l'aisance de leur mentor avec les plantes, et l'on pouvait affirmer sans se tromper que l'étudiante n'avait pas la main verte. Ou bien le vert d'un Avada Kedavra spécialement créé pour le monde végétal, songea-t-elle en se mordillant la lèvre...

Le professeur embraya rapidement sur toute une partie théorique qui eut au moins le mérite de la rassurer ; une fois rédigées noir sur blanc, les choses possédaient à ses yeux une valeur bien plus forte, et replacer la plante maudite dans son contexte de naissance, saupoudré d'agréables dates d'Histoire et d'un nom célèbre, immergea Rhiannon dans un milieu qu'elle connaissait bien mieux que la pratique. Mais lorsque Pedro les propulsa tous dans le vif du sujet en exigeant d'eux qu'ils récoltent quelques grappes argentines, la jeune fille déchanta. Le réflexe lui vint de proposer à Lucas un binôme, mais elle se contenta de lui jeter un vague regard sans trop oser le solliciter.


"Faites bien attention à ne pas vous faire mordre, car les grappes se trouvent au fond de la bouche de la tentacula. Pour éviter qu’elle se referme sur votre bras, lancez-lui un sortilège de chatouillis. Ca sera plus pratique."

Bien sûr, titillons le monstre pour mieux lui faire ouvrir sa gueule et y plonger le bras, excellente idée. Rhiannon rangea précautionneusement son matériel de prise de note, et noua d'un geste tourbillonnant sec ses cheveux en chignon serré. Les longues mèches cuivrées qui dévalaient sa nuque et son dos jusqu'alors s'entremêlèrent avec la souplesse de rubans.

A peu de choses près, elle passa le premier quart d'heure à tourner autour de la plante comme un fauve autour de sa proie, indécise quant à la stratégie à adopter pour être sûre qu'elle ne lui échappe pas - et ne lui cause aucun dommage. Un séjour d'une semaine au sein de l'infirmerie à déverser ses tripes à cause d'un chou vicieux ne la tentait pas outre-mesure - sa dignité avait été assez égratignée ces derniers temps par les manoeuvres de McGregor et Strugastky, il était inutile de rajouter à l'épisode des cheveux vinaigrés celui de la Tentacula mordeuse.

D'un geste ferme, Rhiannon commença par lancer à la jeune Tentacula un sort qui ouvrirait la voie.


"Rictusempra !" lança-t-elle à voix haute, trop absorbée pour se lancer dans un Informulé.

L'étudiante hasarda une main au-dessus du gouffre béant qu'était la gueule de la Tentacula, toute hérissée de crocs trop aiguisés et tentacules avides qui tressautaient sous le coup du Rictusempra. Une bouffée de sueur froide l'envahit soudainement en imaginant leur morsure dans sa peau tendre, et elle passa une paume anxieuse contre son front, certaine de ne pas sortir indemne de la séance.

Ce n'est qu'un bête amas de sève et de fibres, reprends-toi ! s'intima-t-elle en fronçant les sourcils. Sa main s'aventura une nouvelle fois au-dessus de la bouche de la Tentacula, et Rhiannon hésitait encore à l'y engouffrer lorsqu'une des nombreuses bagues qui garnissaient ses doigts se perdit au fin fond de la plante venimeuse.


"Non !"

Les yeux écarquillés, la jeune Serdaigle se sentit soudain prise d'un accès de colère pour ce chou méprisable qui non content d'être indiciblement laid, pourrissait à peu près entièrement sa fin de journée. Entre quatre grappe argentines, sa bague scintillait faiblement en jetant ça et là les reflets métalliques de ses ciselures fleuries. Morgane savait que Rhiannon n'était pas de nature violente, mais elle n'avait jamais eu tant envie de meurtrir un portrait que celui de Berg Duck. Si elle en trouvait un seul exemplaire dans tout Poudlard, un seul, il entendrait certainement parler d'elle.

"Je te préviens sale bestiole, tu vas me rendre ça tout de suite !"

Sa peur de voir sa bague désintégrée par l'acidité virulente de la Tentacula l'emporta sur le reste, et Rhiannon enfila de nouveau ses gants. L'épaisseur de la peau de dragon rendaient ses gestes plus maladroits qu'elle ne le souhaitait, et c'est d'un coup de baguette rageur qu'elle transforma une branche qui traînait à ses pieds en tige métallique - ça, au moins, lui était accessible en matière de métamorphose. Elle s'en servit pour le coincer dans la gueule rougeoyante de la Tentacula, renforçant l'effet du Rictusempra afin de la maintenir résolument ouverte ; la tige endommagea clairement les chairs fibreuses dans un bruit écœurant. S'ensuivit une bataille longue et épique entre une jeune Serdaigle et un végétal tout bambin, dont Rhiannon n'emporta comme butin que deux fioles à peine de grappes argentines broyées et sa très précieuse bague. A la fin de son épopée, la malheureuse Tentacula arborait deux béances au niveau de la tige métallique, et nombre de ses tentacules avaient été tout simplement coupés par les Diffindo de Rhiannon. Il avait suffi que l'une d'entre elles cherche à s'accaparer ses cheveux pour que toute pitié la déserte. La plante agonisait sur son plan de travail ; si jeune, et déjà en fin de vie après être passée aux mains de la Bleue et Bronze.

Elle posa les deux fioles sur le bureau du professeur avec les yeux fiévreux du soldat qui émerge de sa bataille la plus féroce, et s'en alla panser ses grandes blessures d'orgueil auprès d'une théorie réconfortante. Deux fioles, c'était un résultat grotesque pour une lutte si farouche ; mais si Pedro ne pouvait s'en satisfaire, il ne tenait qu'à lui de n'accepter en cours que des élèves ayant au moins eu Acceptable. Pas les Piètre comme elle, songea la jeune rouquine en s'attelant au devoir rédigé.



Devoir :
 

_________________
"Si j'avais su que tu existais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeMer 19 Nov - 12:01

Je suis pas Tom Pouce !

 

 
L'humanité est une chose bien trop difficile à définir. Sommes-nous des animaux et rien d'autre? Je suis qui je suis, nous sommes qui nous sommes, et dans ce décor où nous sommes les marionnettes, j'ai décidé d'en faire qu'à ma tête.
 
 
Un long soupir franchit les lèvres de la blondinette provoquant un nuage de vapeur qui s’évapora avec une lenteur exaspérante… Lenteur, tout n’était que lenteur autour d’elle comme ce satané professeur qui ne semblait vraiment pas décider à bouger ses fesses plus rapidement et commencer enfin ce satané cours. Etait-il vraiment obligé de prendre tout ce temps pour arriver ? En plus, c’est pas comme s’il faisait un grand soleil et que les températures auraient pu adoucir ce calvaire pour rendre le moment agréable. Au contraire, il faisait un froid polaire… Moi dramatiser ? Jamaiiiiis… Malgré ma grosse écharpe tricotée à la main, mon pull en laine passé au dessus de ma robe de sorcière et mes gants, je claquais des dents incapable de ne pas sentir la morsure du froid. Je suis sûre que j’avais le bout du nez rougi et les mains blanches sous le tissu. Enfin, le professeur arriva nous ouvrant cette satanée prote qui se permit en plus de résister prolongeant un peu plus le calvaire. Je ne pus retenir un sarcastique « C’est pas trop tôt… » en franchissant la porte ne sachant si le professeur m’aurait entendu ou non. Une fois à l’intérieur, ses muscles se décontractèrent doucement tandis qu’elle sentait une douce chaleur en comparaison de l’air glacé du dehors. A l’intérieur, il ne faisait pas sombre comme dehors où à la fin du cours, il ferait nuit noire. Le sentier mal éclairé serait un vrai désastre, elle s’était déjà étalée en venant, ayant glissé sur une plaque de verglas, incident ayant fortement influencé son humeur maussade. Allez Camille, on se reprend. Prends une grande inspiration, enlève écharpe, gants, pull et observe ce qui t’entoure, tente d’anticiper ce qui va se passer. Mais aux mots du professeur, un froncement de sourcil contrarié la fait grimacer tandis qu’elle s’exclame plus fort que voulu :

« Oh non tout mais pas ça... »

Un pot se pose devant moi et je ne peux retenir un regard dégoûté, écœuré… Yiark… Je n’aime vraiment pas cela du tout… Bon je dois avouer que pour l’instant, la plante semble bien inoffensive et limite, elle pourrait être mignonne avec une pointe de couleur mais je savais que ce spectacle ne durerait qu’une seconde… J’écoute les directives du professeur mais pas question de réveiller ma plante tout de suite, il serait bien assez temps plus tard car je n’étais pas impatiente de prendre le risque de me faire piquer ou pire sectionner un doigt. Je dis dans un murmure :

« Reste bien endormie toi… Si tu fais mine de te réveiller, de sortir de ta bulle, je te coupe à même la racine ! »

Menace en l’air ? Non pas vraiment ! Je dois avouer que quelques mois plus tôt, même si j’avais du me sentir profondément révulsée par ce qui m’attendait en botanique, je n’aurais jamais avoir ce tel regard de défi qui se pose sur le professeur, je n’aurais pas osé. Mais depuis janvier, les choses avaient changé et j’y prenais un certain plaisir au fond. Si je n’avais pas obéi à la première consigne, je me saisis de ma plume et un parchemin lorsque le professeur le demanda et concentrée, je pris des notes. Que j’aime le cours ou non, que j’aime le professeur ou non, pas question d’avoir une note catastrophique aux examens. Lorsqu’arrive le moment des travaux pratiques, je lance un regard désespéré autour de moi avant de soupirer… Pas de héros sauveur autour ! Bon alors éveillons cette petite merveille…

Chatouiller la base ? Facile à faire… Mais oui bien sûr ! Je lève les yeux au ciel tandis que par cinq fois, j’avance une main tremblante sans oser toucher cette saleté qui semble me défier bien endormie. Je regarde autour, je suis la seule encore à ce stade. Pas question de me ridiculiser, je ne suis pas une peureuse. Je finis par chatouiller la plante restant fascinée les yeux grands ouverts tandis qu’elle me révèle des crocs bien pointus. Elle semble me sourire, machiavélique, prête à me torturer avec ses dents bien acérées… Oh non, cette plante veut ma mort, c’est pas possible… Elle me fait penser au sourire du Chat du Cheshire dans Alice la version de Tim Burton. Je suis sûre que cette plante n’a rien de bienveillant à mon égard.

« Je te promets que si tu me touches avec tes crocs ou tes tentacules, je t’explose en millions de particules ! »

Voix peu assurée et inaudible, mains qui tremblent, genoux qui s’entrechoquent… Bref, crédibilité à zéro. J’inspire avant de lancer le sort ’’Titillando’’, je me souviens quand je l’ai utilisé sur Julian au cours de ce petit duel improvisé, cette pensée me fait sourire et je me détends lentement. Concentration maximale tandis que je glisse mon bras dans la gueule béante de la plante pour me saisir de son précieux contenu, le bras empli de ce que j’apparente à de la morve, je me sens gluante et collante. Beurk… J’aime vraiment pas cela… Mais j’ai ce que je voulais et je me détourne de la plante qui me glace le dos. Je broie les grappes d’argentines avec application avant de remplir les fioles : 4 complètes et la cinquième aux ¾. Je remplis rapidement le questionnaire. Enfin la torture prend fin et je regarde mon bras avec écœurement… Distraite, je sursaute quand la saleté donne un coup de dents juste à côté de mon bras et je recule dans un bond ne pouvant retenir un cri strident tandis que deux de mes fioles tombent au sol et que mon cœur bat la chamade, je lance rageusement un « Vermine, je vais te faire regretter… » mais la plante semble me défier et avale mon écharpe, les yeux brûlant de larmes de rage et de peur, je m’éloigne de cette satanée plante en tremblant et la tête basse, je me hâte de déposer mon travail sur le bureau du professeur, qui devait avoir trouvé cela bien amusant, pour enfin quitter la serre de botanique. Il me faut vraiment une douche chaude maintenant !

 
 


Devoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeMar 23 Déc - 14:45

Cours de botanique
Elysia Rosenwald




Mi Février 2000

Le froid était présent depuis le début de la semaine, bien que cela semblait se calmer de temps à autre aux alentours de midi. Ce qui, en ce moment même, n'était pas le cas le thémomètre devait avoisiner les -5 et visiblement, le professeur n'en avait pas conscience. Beaucoup grellottaient, mais pas Elysia, elle avait prévue le coup et avait acheté dès décembre une épaisse cape en peau de dragon ce qui lui permettait de tenir un minimum le coup. Quand enfin la personne attendue arriva on pu entendre les élèves pousser des soulagements, d'autres des insultes, basses certes, mais des insultes tout de même ! La jeune fille se pressa d'entrer et partit s'asseoir au dernier rang histoire d'être un peu seule.

Elle suivit patiemment le cours, la tentacula vénéneuse ressemblait vraiment à....à un chou...qui ne se mangeait pas, malheureusement... Elle chatouilla le chou bien qu'elle n'avait pas vraiment envie d'y laisser ses doigts et les enleva donc rapidement lorsque des tentacules epineuses en sortirent. Elle fut particulièrement heureuse en apprenant que, pour l'instant, ils ne feraient pas de travaux pratiques et commença à copier le cours, ayant auparavent trempé sa plume dans de l'encre.

Son bonheur fut vite réduis à n éant en entendant les paroles du professeur, elle décida donc de faire au plus vite et attendis le moment opportunt pour stupéfixer la plante afin de plongerson bras à l'intérieur et d'atteler à broyer le tout et d'en remplir 5 fioles. Lorsqu'elle regarda sa montre elle ne put que constater qu'elle avait mis une bonne heure, et se dépêcha de remplir son Tp, ayant juste le temps de poser son dernier mot, la sonnerie retentit, Elysia se hâta de rejoindre la sortie tout en déposant les fioles et son devoir.

«Je ne cherche pas la sympathie et je n'en ai pas besoin : les épines que j'ai cueillies viennent de l'arbre que j'ai planté elles m'ont déchiré mes mains saignent ; je devais savoir quel fruit naîtrait d'une pareille semence. » ► LORD BYRON

Devoir de Botanique:
 
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeMar 23 Déc - 19:11

Le cours de botanique avait toujours été la bête noire de Céleste. Elle avait d'ailleurs lamentablement échoué dans cette matière lors des B.U.S.Es, mais pour une raison qui lui échappait complètement elle avait été autorisée, plutôt forcée, en fait, à suivre les cours de sixième année. Pour faire quoi elle n'en savait rien, Céleste s'était en effet jurée de ne plus approcher ne fut-ce qu'un géranium une fois sortie de l'école. Elle se rappela douloureusement de ce qui était arrivé l'an passé, qui lui avait valu un certain nombre de moqueries, bien méritées avouons-le. Elle était de sortie des serres avec un oeil au beurre noir et le souffle coupé, fruits de sa rencontre avec un bulbe sauteur et un Filet du Diable. Sans parler du fait qu'elle avait VOMI sur l'examinateur lorsqu'elle avait du extraire le pus d'un Bubobulb. L'examen théorique n'avait pourtant pas été catastrophique, mais n'avait néanmoins pas suffi à faire décrocher à la jeune fille une autre note que "Piètre".

Ce qui avait eu le don de décevoir beaucoup sa mère, qui avait la main verte, et qui PARLAIT régulièrement aux plantes, dont les propriétés magiques étaient bien évidemment fabuleuses.

Mais Céleste était loin de partager son avis.

Sachant que la plupart étaient franchement laides et que les plus jolies d'entre elles pouvaient au choix vous étrangler, vous empoisonner ou vous tuer sur le coup si vous aviez de la chance, Céleste préférait rester loin des serres de Poudlard.

Mais elle n'avait pas eu le choix et c'était désormais avec une belle petite réputation qu'elle devait y entrer pour suivre ce fichu cours.  Tâchant de faire de son mieux pour passer inaperçue, Céleste se racrapota encore un peu plus quand elle entendit le nom de la plante à l'honneur aujourd'hui. Une Tentacula vénéneuse ? Sérieusement ?

La jeune fille recula de quelques centimètres lorsque l'un des pots lévita jusqu'à elle et eut tout de même le bon sens d'enfiler ses gants en peau de dragon. Elle chatouilla sans trop de convictions la base de sa plante et fut surprise de constater que tout se passa bien. Comme prévu, la Tentacula vénéneuse dévoila ses crocs, que Céleste n'aurait pas exactement qualifié de "magnifiques". Mais les professeurs de Poudlard avaient tous une acromantule au plafond, et tout ce qu'ils considéraient comme passionnant pouvait généralement mener à une mort certaine. Une fois que le machin se mit à frétiller de la tentacule, Céleste lui balança un sort pour immobiliser le tout. Puis, délicatement, elle récupéra les grappes d'argentines, puis les flanqua dans un mortier et se mit à les broyer sans ménagement.

Le peu de liquide qu'elle récolta remplit à peine une fiole, et avec la désagréable impression d'avoir tout juste passé un examen urinaire, elle alla poser sans mot dire le fruit de son dur labeur sur le bureau du prof, puis elle regagna sa place.

Satisfaite de l'absence de travaux pratiques ce jour-là, elle s'éloigna du gros machin vert qui elle en était sûre venait de roter, et prit une plume ainsi que son encrier et un bout de parchemin. Sans trop de motivation, elle se mit à rédiger son devoir :

Devoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année R_profs
Pedro Mortimez
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Hugh Dancy
Messages : 132
Points rp : 1848
Localisation : Serre n°3

Identité du Sorcier
Age: 38 ans
Affiliation: Neutre
Métier: professeur de Botanique

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitimeDim 4 Jan - 17:47

Correction devoir Botanique

Citation :
Réponse au devoir :

1/ Il existe 4 phases.
1ère phase ; la graine. 2ème phase ; le jeune chou (apparition des tentacules, peu dangereux). 3ème phase ; chou adulte (dangereux, apparition du venin). 4ème phase, le chou monte en fleur et projette ses graines argentées.

2/ b. Le xylème est un tissu conducteur qui transporte l’eau et les sels minéraux absorbés par les poils absorbants, de la racine jusque dans les tissus photosynthétiques comme les feuilles par exemple. Il est constitué de cellules mortes, rigidifiées par un dépôt de lignines.

3/c. Le phloème transporte la sève élaborée des feuilles vers les racines, dans un sens descendant, mais les sucres peuvent être stockés dans des organes souterrains (tubercules de pomme de terre par exemple) pour être ensuite redistribués aux organes en croissance (feuilles, fleurs …) dans un sens ascendant.

4/ Lors du dernier cycle, la Tentacula projette ses graines tout autour d’elle. Celles-ci qui sont particulièrement acides, s’enfoncent rapidement dans la terre et prolifèrent seules, en se nourrissant des nutriments de la terre et de l’eau. En quelques semaines seulement elles commencent leur pousse.

5/ Une hybridation est un croisement entre deux parents génétiquement différents. Elle se fait entre individus d’une même espèce et produit de la diversité, classiquement, par reproduction sexuée. La plupart des croisements interspécifiques produisent des hybrides stériles.

Citation :
Nom Eleve : Morgan Clowford
Note générale : 14/20 (28 points Poufsouffle)
Remarque du professeur : Effort Exeptionnel
TP : 8/10 Un bon travail dans l’ensemble Morgan. Le choix d’avoir mis les gants en peau de dragon était bien pensé et l’utilisation du sortilège Avis très original. J’ai apprécié voir que tu n’as pas utilisé la magie afin de heurter ou de blesser la plante, ce qui est très bien pensé. Un travail qui est propre. Cependant tu as oublié de ranger la paillasse en fin de travaux …
Devoir : 6/10 Attention à la précision de tes réponses. Pour un élève de 7ème année j’en attendait plus.
Question 1 : 3/4
Question 2 : 0/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 2/3

Citation :
Nom Eleve : Ambrose Cordell
Note générale : 16/20 (32 points Serpentard)
Remarque du professeur : Optimal
TP : 7/10 Bon travail dans l’ensemble et bonne maitrise de vos connaissances. J’ai apprécié l’utilisation de l’impedimenta, mais je n’ai pas compris pourquoi vous avez finalement utilisé le sortilège de stupéfixion, qui était selon moi à éviter. La Tentacula ne présentait aucun danger, sachant que les crocs ne sont pas à maturation. Donc il fallait éviter d’abimer la plante …
Devoir : 8.5/10 Très bon devoir !
Question 1 : 4/4
Question 2 : 0.5/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 3/3

Citation :
Nom Eleve : Shae Viridian
Note générale : 15/20 (30 points Serdaigle)
Remarque du professeur : Effort Exeptionnel
TP : 9/10 Un excellent travail comme d’habitude ! On sent votre volonté de bien faire et votre dynamisme en cours est très appréciable, continuez ainsi !
Devoir : 6/10 Des réponses plus que moyennes, qui je pense, mériterez plus d’approfondissement et surtout plus de sérieux !
Question 1 : 3/4
Question 2 : 0/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 2/3

Citation :
Nom Eleve : Lucas Garcia
Note générale : 13/20 (26 points Serdaigle)
Remarque du professeur : Effort Exeptionnel
TP : 7/10 Travail plutôt satisfaisant dans l’ensemble, mais essayez d’être plus à l’écoute des consignes. Vous êtes également le seul élève à avoir nettoyé son poste de travail.
Devoir : 5,5/10 Correct ! J’attendais des réponses plus élaborées de votre part !
Question 1 : 4/4
Question 2 : 0.5/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 0.5/3

Citation :
Nom Eleve : Rhiannon Gray
Note générale : 09/20 (18 points Serdaigle)
Remarque du professeur : Piètre
TP : 3/10 Tout semblait parfait jusqu’à ce que vous décidiez de détruire la plante … Votre maladresse et votre manque de concentration n’a fait que gâcher tout un travail qui semblait bien parti. Soyez plus vigilante la prochaine fois Miss Gray et je suis sûr que vous ferez des merveilles !
Devoir : 6/10 Correct, un devoir un peu juste cette fois-ci, mais poursuivez vos efforts !!
Question 1 : 3/4
Question 2 : 0/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 2/3

Citation :
Nom Eleve : Camille Morgan
Note générale : 13/20 (26 points Serdaigle)
Remarque du professeur : Effort Exeptionnel
TP : 7/10 Un bon investissement lors des travaux pratiques. J’apprécie votre franchise et votre travail. Dommage que la Tentacula ait fait des siennes … et qu’elle ait détruit votre travail.
Devoir : 6/10 Malgré des réponses développées et très intéressantes, vous ne cumulez pas assez de points pour viser l’optimal. J’apprécie cependant votre investissement, poursuivez vos efforts !
Question 1 : 3/4
Question 2 : 0/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 2/3

Citation :
Nom Eleve : Elysia Rosenwald
Note générale : 11/20 (22 points Gryffondor)
Remarque du professeur : Acceptable
TP : 4/10 Je ne peux pas vraiment juger votre travail. A vrai dire vous avez été tellement discrète pendant ce cours et tellement brève, que j’ai du mal à vous mettre la moyenne. Dommage. J’espère avoir la chance de vous voir plus à l’œuvre la prochaine fois !
Devoir : 7/10 Un bon devoir dans l’ensemble ! N’hésitez pas à développer un peu plus vos réponses.
Question 1 : 3.5/4
Question 2 : 0.5/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 1/1
Question 5 : 2.5/3

Citation :
Nom Eleve : Céleste Savage
Note générale : 06/20 (12 points Gryffondor)
Remarque du professeur : Désolant
TP : 4/10 Votre timidité et votre manque de volonté m’a subjugué !
Devoir : 1.5/10 De gros efforts de volonté à fournir … j’espère que le poil au creux de votre main ne pousse pas autant dans les autres matières …
Question 1 : 1/4
Question 2 : 0/1
Question 3 : 0/1
Question 4 : 0.5/1
Question 5 : 0/3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année Empty
MessageSujet: Re: [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année   [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?
» Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]
» Cours de potions o1 ♣ introduction à l'art des potions ♣ toutes années confondues
» Cours de sortilèges - 7ème année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Cours-