Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez
 

 Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] R_profs
Pedro Mortimez
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Hugh Dancy
Messages : 132
Points rp : 1901
Localisation : Serre n°3

Identité du Sorcier
Age: 38 ans
Affiliation: Neutre
Métier: professeur de Botanique

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeDim 9 Nov - 17:53

Encore un jour se lève sur la planète Fran … ok non. Pedro s’étira de tout son long dans un grand bâillement animal. Plus les journées passaient, plus elles se ressemblaient, lui donnant une mine des plus maussade. Ca lui manquait presque de se faire taillader en pièce par un Bourgeon du Diable. Mais il avait promis à Shae de ne plus recommencer. Du moins, pas de sitôt. Il enroula sa lourde écharpe en laine noire autour de son cou et au quatrième coup de cloche, il ouvrit la porte de la serre de Botanique. Les élèves pénétrèrent la vaste serre, agréablement chauffée, leur permettant ainsi d’échapper au froid mordant de l’hiver.

Après quelques minutes de brouahah insupportable, Pedro se racla la gorge et dévisagea les élèves dans leur ensemble, d’un air circonspect. Mouais … toujours cette équipe de bras cassés. Il s’attendait au pire venant de leur part. A vrai dire, il ne voyait pas en eux l’âme d’un futur botaniste mondialement reconnu. Et Poudlard disait accueillir l’Elite du monde de la sorcellerie ? Pedro en rigolait fortement, mais intérieurement. Il distribua tout d’abord les anciens parchemins. Pas fameux, fameux tout ça.

« Casey … j’ai été généreux dans la notation … j’attends mieux pour le prochain devoir, alors un peu plus d’écoute cette fois ! Miss Adams … passez moins de temps le nez plongé dans votre sorcière hebdo et peut-être que quelque notions rentrerons dans votre crâne. C’est un piètre et ma générosité n’a jamais été aussi débordante ! »

Après avoir rendu toutes les copies de ses merveilleux élèves, le professeur se retourna au tableau. D’un coup de baguette magique, il fit apparaitre des pots dans lesquels se dressaient d’étranges cactus. Mais à la place de pics, ceux-ci possédaient de grosses pustules sur le point d’exploser. De plus, les pousses gesticulaient dans un bruit de caoutchouc bizarre, comme si elles gémissaient au moindre mouvement.

« Bien aujourd’hui nous allons étudier le Mimbulus Mimbletonia ! Oui Graham, cette année j’ai décidé de faire dans le dégueu ! Après le bubobulble, voilà un cousin bien éloigné. Pourtant, ce sont les plantes les plus dérangeantes visuellement, qui sont les plus fascinantes aux yeux de la science ! »

Le professeur disparut dans l’arrière pièce située derrière le bureau et réapparut avec un énorme pot qui contenait un Mimbulus d’environ un mètre de haut. Il le posa lourdement sur le bureau et la plante émit comme un grognement sourd.

« Voici l’un des plus grands spécimen du siècle ! Et oui, cette plante peut vivre très longtemps. Bien, je vous donne quelques notions de cours que vous allez noter attentivement et ensuite on passera à la partie pratique, comme d’habitude ! »

Citation :
Le Mimbulus vient d’Assyrie, un pays du Moyen Orient.

Le Mimbulus Mimbletonia ressemble étrangement à un cactus, mais n’en possède absolument pas les mêmes propriétés. Il possède de grosses pustules sur ses extrémités qui contiennent de l’empestine. Si vous brusquez trop le végétal ou que vous le piquez à l’aide d’un objet pointu, celles-ci vous explosent à la figure.

Qu’est-ce que l’empestine ?
L’empestine est une substance verdâtre, visqueuse et malodorante. Elle se situe dans les pustules du Mimbulus. Cette dernière n’est pas dangereuse pour la santé. Bien au contraire, une fois récoltée et chauffée, on peut en extraire des propriétés très intéressantes qui seront utilisées dans la confection de médicaments efficaces contre la Verula (maladie infectieuse grave).
En effet, l’Empestine se fixe sur les récepteurs des cellules virales infectées (les antigènes) par la Verula. Ainsi elle permet de détruire les cellules contenant l’ADN viral. La Verula affecte les cellules immunitaires de l’ensemble d’un organisme. Ainsi les cellules s’auto-détruisent. L’action de l’empestine permet d’agir efficacement et de manière ciblée sur les cellules atteintes.
L’empestine est également utilisée comme infusion avec un mélange d’orties pour lutter contre le sommeil. On dit que sa durée maximale d’efficacité est d’environ 2h, mais tout dépend de l’individu.
Certains prélèvent la viscosité de l’empestine pour gélifier une potion ou un antidote. Cela permet de mieux la conserver.

Comment tailler un Mimbulus ?
C’est une opération très délicate vu que la plante est sensible au moindre objet tranchant et à la moindre secousse. Il faut donc se montrer le plus doux possible, la rassurer et la persuader qu’il ne lui arrivera rien de grave. En fait, soit vous lui expliquez le pourquoi de la taille, soit vous essayez de la rassurer.

Mais pourquoi tailler le Mimbulus ?
Dans chaque pustule se trouve des hormones. On appelle ces hormones végétales des phytohormones, qui est une substance synthétisée par le végétal lui-même, agissant sur une cellule cible spécifique, sensible à son action et dont elle influence le fonctionnement. En gros, si vous coupez les pustules du haut, votre Mimbulus aura tendance à s’élargir vers le bas, car l’activité hormonale sera moins importante vers le haut de la plante. Si vous tailler les pustules du bas, alors inversement, la plante aura tendance à croitre en hauteur. Cette hormone est appelée l’auxine, que l’on retrouve dans tous les végétaux, magiques ou normaux.
La taille permet donc à organiser au mieux la pousse de la plante ou d’un arbre. Elle se fait seulement dans un but ornemental, mais elle modifie la production, la répartition et l’action des hormones végétales.

Tailler un Mimbulus :
Rassurez la plante.
A l’aide d’un sécateur ou d’un bout pointu, percer délicatement les pustules du bas ou du haut de la plante en fonction de votre taille.
Récolter le liquide verdâtre.
A l’aide d’un rasoir, couper le résidu de « peau rouge » tout en délicatesse afin que les autres pustules n’explosent pas.
Déposez une pommade à base de lichen sur les stigmates de la plante.
Arrosez la et rajoutez un peu de terreaux noir, ainsi qu’une bonne dose de fumier de bouse de dragon.

Une fois le cours terminé, Pedro frappa dans ses mains pour capter l’attention de ses élèves. Un sourire torve se dessina sur ses lèvres. Il avait hâte de voir comment ils allaient se débrouiller avec la plante terriblement susceptible.

« Bien ! Votre objectif est de me tailler le mieux possible votre Mimbulus et de récolter l’Empestine dans des flacons que vous pouvez trouver sur votre paillasse. Attention, je vous demanderez d’être délicat dans vos actions, à moins de vouloir vous retrouver avec de l’Empestine sur le visage. Sachez que les pustules ont une peau souple et humide. Ne percez que celles qui sont rouges ! Les vertes sont acides et il est quasi impossible d’éviter qu’elles vous giclent à la figure … et vous causeront une poussée d’acné assez terrible dans les minutes à venir.
Ce travail demande de la concentration et surtout de l’organisation ! A vos sécateurs, vous avez une heure ! »


Pedro passa dans les rangs afin d’aider les moins doués. Bien sûr, Ludovic Brown qui était l’un des élèves les moins doué, perfora deux pustules vertes et se retrouva en quelques minutes avec la tête couverte de boutons prêts à exploser.

A la fin du cours, le Professeur adressa un soin à Ludovic qui pleurait toutes les larmes de son corps et distribua le devoir à rendre pour la prochaine fois.

Citation :
Nom Prénom
Maison
Année

Devoir de Botanique n°2

1/ D’où vient la Mimbulus ?
2/ Qu’est-ce que l’empestine et à quoi sert-elle ?
3/ Une hormone végétale :
a) Est comparable à une hormone animale mais ne circule pas dans l’organisme végétal.
b) Agit sur des cibles toujours proches du lieu de leur production.
c) Modifie le fonctionnement de ses cibles.
4/ A quoi sert la taille des végétaux ?
5/ Expliquez moi avez vos propres mots la façon de tailler un Mimbulus.
6/ Comparez hormones animales et hormones végétales (phytohormones). (travail de recherche)

Vous répondrez par un RP, d'abord votre TP, comment celui-ci s'est déroulé, si vous avez eu besoin d'aide, si vous vous êtes fait gicler de l'empestine à la figure, etc ... puis à la suite le devoir ! Voilà, vous avez 1 mois =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeVen 14 Nov - 23:50






TP de Botanique n°2 – Mimbulus Mimbletonia
Février
Siobhan I. Fairbank ft.  Poudlard




L’hiver se faisait de plus en plus véloce en cette mi-février, l’air glacial avait tôt fait de bleuir les lèvres et de rougir le nez et les oreilles des jeunes sorciers et sorcières. Siobhan ne faisait pas exception et c’est avec un certain soulagement qu’elle se précipita à l’intérieur de la serre. Cette dernière comme ses deux autres jumelles étaient constamment chauffées l’hiver afin que les variétés de Pedro Mortimez puissent croître dans des conditions optimums, indifféremment des saisons.  Les cours de Botanique gagnaient en popularité à mesure que les températures chutaient à l’inverse du cours de Potions, dispensés dans les froids cachots de Poudlard.

Contrairement à d’habitude Mortimez semblait d’une bien sale humeur ; tandis que les élèves s’installaient à grand renfort d’éclat de voix il les dévisagea froidement. Comme s’il se demandait ce qu’il faisait là, à dispenser un cours que les trois quarts des adolescents ci-présents oublieraient à peine la porte franchie. Tout en retirant son écharpe Siobhan réceptionna son optimum avec un sourire, sans surprise. C’était un devoir facile. Lyra et Casey s’en tirèrent moins bien, avec des notes moins florissantes et surtout avec un commentaire un peu aigri. Désolée pour son ami et connaissant son engouement pour la matière elle se rapprocha de lui.

«  Et bah, Andouille, tu te ramollis ? Lui chuchota-t-elle doucement, jetant un petit coup de coude dans ses côtes pour lui rendre le sourire.

Au tableau l’enseignant venait de faire apparaître une ribambelle de pots, tous garnis de drôle de plantes grouillantes qui rappelaient les Bubobulbs et que Siobhan identifia comme des Mimbletonia, le nom complet lui échappait mais elle était persuadée d’en avoir déjà vu un exemplaire dans son manuel. C’était une plante plutôt rare et dès ses premiers mots Mortimez obtint toute son attention. Pendues à ses lèvres elle prit quelques notes sur un brouillon pour le devoir qu’il ne manquerait pas de leur donner à la fin du cours. Le spécimen centenaire était encore plus écœurant que ses petites sœurs, haut de presque un mètre l’énorme cactus exhibait de grosses pustules rougeoyantes pour  la plupart et ne paraissait pas vraiment enchanté d’être baladé de pièce en pièce à en croire son râle.

Le cours fut un peu plus fastidieux qu’à l’accoutumée ; la chaleur dans la serre avait tendance à devenir légèrement assommante et la voix de Mortimez moins entraînante que d’ordinaire. Le Mimbulus Mimbletonia n’était pas non plus une plante fascinante. Elle ressemblait beaucoup aux Bubobulbs, du pus visqueux qui risque de vous éclater au visage, une odeur peu ragoutante et des clapotis repoussants. Siobhan ne fut pas étonnée lorsque, avec un sourire sadique, le professeur leur annonça ce qui les attendait… C’était à se demander ce qu’il avait aujourd’hui, elle n’aurait pas été étonnée de le voir se réjouir quand quelques minutes plus tard l’un des élèves glapit brusquement le visage recouvert d’Empestine.

De son côté Soibhan progressait avec une certaine… prudence. Son Mimbulus paraissait particulièrement susceptible, à moins que tous aie hérité de ce mauvais caractère ? La taille d’une telle plante nécessitait une certaine…patience. Et un peu de volonté. Le cactus faisait peine à voir, deux ou trois excroissances peinaient à pousser vers le haut et le végétal s’étalait en largeur, formant une sorte de grosse poire mal dégrossie. Certaines parties menaçaient même de finir sur la table tant le poids était mal réparti. Il ne faisait aucun doute, conformément aux explications, qu’il faudrait couper les pustules du bas afin de lui permettre de gagner en hauteur. Cependant… à chaque fois que Siobhan approchait son sécateur de la plante celle-ci émettait un couinement anxieux. Elle faisait mal au cœur et elle s’estima bien contente de n’avoir qu’à travailler sur de petits arbustes. …

– Euh…je, é-écoute, il faut le faire d’accord ? murmura Siobhan avec hésitation il faut bien… regarde à quoi tu ressemble, ça sera rapide. P.. Promis. Je te mettrais un peu de pommade, tu vois ? Et après tu pourras grandir et un jour tu seras aussi grande que la plante qu’on voit là-bas. C’est un bon deal non ? Un petit coup de sécateur et hop on en parle plus. »

Le Mimbulus sembla entendre raison, du moins autant qu’un végétal le peut, puisqu’il cessa de couiner et se contenta de frémir à chaque coup de ciseau. Fairbank évita avec soin les pustules vertes et récolta le pus des rouges avec facilité, ce n’était pas très différent des Bubobulbs. Le bas de la plante rigoureusement taillée elle appliqua l’onguent avec générosité – peut-être un peu trop ? - et observa avec une certaine affection le cactus se détendre.  Elle était si appliquée dans sa tâche qu’elle dû se dépêcher de rajouter le terreau et la bouse pour finir dans les temps. Elle nettoyait tout juste ses gants lorsque la cloche retentie et annonça la fin du cours.

Devoir de Botanique n°2:
 



Fiche par (c) Miss Amazing ♦ Modifié par Siobhan
Revenir en haut Aller en bas
Préfet de Serpentard
Maeja V. Branwen
Préfet de Serpentard
Feat : Allie Gonino
Messages : 307
Points rp : 2714
Localisation : Derrière une bonne farce

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Petit serpent

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeJeu 18 Déc - 20:10

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia
Maeja V. Branwen | Élèves de 3ème - 4ème - 5ème année

Comme à mon habitude, j'attendis la dernière minute avant d'entrer en cours de botanique. Pourtant, j'étais ponctuelle, on ne pouvait pas me le reprocher. Seulement il me fallait toujours quelques minutes de préparation psychologique devant la porte des serres avant de me décider à entrer. Plus les années s’enchaînaient, plus nous avions affaire à des plantes agressives, caractérielles et franchement flippantes. Salazar merci, la botanique ne faisait pas partie des métiers prérequis pour devenir auror, mes connaissances théoriques applicables en potions seraient amplement suffisantes après les BUSEs, c'était ma dernière année à supporter cette torture que de passer des heures en compagnie de ces choses versatiles et sans aucun savoir vivre. Bref, j'attendis les dernières secondes avant d'entrer dans la serre de tous les périls, tout en jetant des regards attentifs autour de moi. A croire que ces bestioles sentaient que je ne les aimais pas, j’avais déjà été victime d'une paire d'agressions végétales en ces lieux.

Je gagnais ma place, appréciant tout de même la chaleur humide des lieux et cette bonne odeur de terre qui m'aurait probablement bien plus enchantée si elle ne s’accompagnait pas des plantes offensives tant affectionnées par notre prof. On avait des profs assez étranges à Poudlard, mais à mes yeux, nul n'était plus suspect qu'un type qui vouait sa vie à ce genre de spécimens. Il ne fallait vraiment pas être bien dans sa tête. Je me cachais derrière ma plume alors qu'il rendait le dernier devoir concernant les bubobulbes. Ce cours m'avait laissé un mauvais souvenir, dès le début j'avais réussi à me brûler la moitié de la main avec le pus non dilué qui avait trouvé le moyen de se glisser sous mon gant et avais dû filer à l'infirmerie. Aussi, n'ayant pas assisté au reste du cours, j'avais dû rattraper mon devoir sur seule base de mes recherches. J'avais tout de même réussi à décrocher un petit A plutôt sympathique, vues les circonstances. Aujourd'hui, il était question du Mimbulus Mitruclita, au nom pas possible mais visiblement moins dangereux que le bubobulbe. De ce que j'en savais, en tout cas, ses secrétions puaient, mais ne massacraient pas l’épiderme, c'était un sérieux plus. Prenant des notes, je me rassurais : si elle ne pouvait pas m'attaquer, je pourrais potentiellement être copine avec celle ci... Les mauvaises odeurs, j'avais l'habitude, j'étais dans la même maison qu'Aristide après tout. J'eus un peu plus de mal à appréhender le concept de phytohormone et le notais sur un coin de parchemin pour affiner mes recherches. Je connaissais deux-trois trucs sur les hormones humaines, le mot avait éveillé une certaine curiosité. Dans tous les cas, le pire qui pourrait m'arriver était de l'acné, pas de quoi fouetter un flerreur.

Je me trouvais donc face à une plante qui semblait calme, en tout cas, elle ne semblait pas vouloir me balancer d’emblée des substances, épines ou autres lianes. C'était presque triste, ces plantes c'était comme s'occuper de créatures magiques, c'était passionnant et assez attachant, mais j'avais toujours tellement tendance à m'en méfier que cela gâchait tout le plaisir. D'une main pas très assurée, je vins lui frôler une feuille délicatement. "Bon, alors, soyons copines si tu veux bien la plante. Je suis à peu près aussi flippée que toi dans la situation mais si t'es cool avec moi, y'a pas de raisons que ça se passe mal." Dis-je tout en disposant méticuleusement la pommade, engrais, pot de terreau et de l'eau bien fraîche à proximité. Bien, premier contact établi et elle n'a pas encore essayé de me tuer, voilà qui se présentait assez bien. Je vérifiais que mon sécateur était bien affûté (me coupais légèrement au doigt au passage) et examinais patiemment la plante. Ses excroissances semblaient concentrées d'un côté et moins de l'autre, elle avait dû passer beaucoup de temps avec le même côté exposé et du coup elle était déséquilibrée. "Bah ma vielle, on dirait que tu vas tomber sur le côté si on ne t'aide pas un peu. T'es d'accord ? Tu auras encore plus de bons photons à manger après." Puis j'enfilais mes gants tout en allant jusqu'à fredonner "Ai confiance, crois en moi" du livre de la jungle. Pas certaine qu'elle comprenne la référence, mais mon chant semblait la mettre en confiance, j'aurais pu jurer la voir frémir. Bien, la bête semble calme... Je commençais mon œuvre par les pustules du bas, côté où elles étaient les plus drues et bien rouge. Elle émit un petit couinement alors que je perçais la première, je me mis donc à lui chanter "Hakuna Matata" d'une voix pleine d'entrain tout en récupérant le jus et soignant son bobo à renfort de pommade. Chanter semblait réellement lui plaire étant donné qu'elle ne protesta plus quand je m'attaquais aux autres pustules. La moitié de mon répertoire de chant Disney y était passé quand je terminais enfin de déblayer le côté trop chargé de la plante et récupéré quelques flacons puants. S'il suffisait de chanter pour apaiser les plantes, je le saurais pour la prochaine fois où l'une d'elle tenterais de me tuer. Soulagée, je m'occupais de la terre en ajoutant, comme promis, un peu de terreau neuf, de la bouse de dragon (après l'empestine, ne j'étais plus à une odeur nauséabonde près...) et l'arrosais en lui rechantant Hakuna Matata qu'elle semblait avoir particulièrement aimé. "Bah tu vois, je m'entends rarement bien avec les plantes mais toi tu étais plutôt cool, puisses-tu pousser en paix et ne jamais m'attaquer" Déclarais-je d'un ton théâtral avant d’ôter mes gants et de jeter un œil au devoir qui venait de nous être distribué.

Devoir de Botanique N°2:
 

_________________
~ Maeja Verdandi Branwen ~ 5eme année ~ Serpentard ~ Préfète ~


Dernière édition par Maeja V. Branwen le Lun 5 Jan - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeMar 23 Déc - 19:17



❝Cours de Botanique❞
 

Cours de botanique. Bien, au moins je ne risquais certainement pas de chuter sur Ameria comme en cours de sortilèges... de plus, qui dit botanique dit pratique et donc j'étais franchement motivé. C'est d'un pas de gai luron que je me dirigeais vers les serres, enfin... avec des couches et des couches de vêtements quand même. Oui, j'étais un grand sensible au froid et alors ? Ce n'est pas pour autant que j'avais froid aux yeux. J'avais envie d'action, de sueur, de stress... et je fus servi au cours. Le professeur distribua les derniers devoirs avec un air suffisant et un tel regard que limite j'aurais pu entendre mon voisin de serre marmonner 'Je ne suis qu'un cafard'. Ma note n'était pas mauvaise, je glissais un regard sur celle d'Améria tout aussi bonne, petite grimace, j'aurais bien aimé lui sortir mon sourire colgate si j'avais eu plus qu'elle... ce serait pour une prochaine fois.

Je m'installais face à une plante, la dite Mimbulus Mimbletonia, la zieutant dans son ensemble je ne pu cacher un sourire goguenard en voyant des élèves plus jeunes non loin tirer la tronche et émettre des 'Beurkkkk' voir des hauts le cœur. Ce serait marrant. Bon aussi dégueulasse mais c'était toujours fun d'apprendre a péter des boutons des autres... non sérieusement c'était dégoûtant mais rien que la réaction de ma petite voisine de gauche me mettais en grande forme et grand sourire. J'avais hâte. Le professeur Mortimez expliqua la suite du cours et alla même chercher un exemplaire de Mimbulus Mimbletonia d'une taille assez généreuse. Cette dernière refit émettre des hauts le cœur à des voisines lointaines... tant qu'elles me vomissaient pas dessus c'était tout bon.

C'était enfin à nous de jouer. Je me frottais les mains, me raclais la gorge et fis mine de charmer mon magnifique binôme de pustules. Je m'accoudais à la table de travail, sourire charmeur en veux tu en voilà, sécateur à la main, l'autre frottant son pot. Bref la scène était à gerber. Salut, moi c'est Maverick. Je te trouve sincèrement charmante tu sais... un chouilla trop de pustules sans vouloir t'offenser mais néanmoins fascinante. Je continuais mon charme tout en effleurant une feuille de temps en temps. Si tu me permet, j'aimerais t'embellir en te perçant de ci de là... histoire que tu deviennes encore plus plante fatale que ton aînée plus loin là. Petit coup de tête vers le spécimen du professeur. Non, je n'attendais pas qu'elle acquiesce mais l'air de rien elle ne semblait pas insensible à mes avances... si j'avais su, je me serais entraîner à conquérir des plantes plutôt que de partir à la conquête de cette conne qui me fit être la risée de tous en deuxième année.

C'est avec appréhension néanmoins que je perçais la première pustule rouge du bas, puis la suivante et ainsi de suite avec plus d'assurance. Récoltant le liquide verdâtre et puant, rasant la peau rouge, appliquant de la pommade, l'arrosant pour finir par remettre du terreaux et de la bouse le tout avec gants bien entendu ! Je continuais de chantonner 'Elles sont toutes belles belles belles comme le jourrrrrr'. La fin du cours approchait déjà. Magnifique. Tu es superbe. Finis-je en m'écartant de la table de travail pour l'admirer avant de 'tilter' que quelqu'un m'observait. J'haussais un sourcil puis fini par poser mes yeux sur ma petite voisine d'à côté qui me regardait les joues rouges avec un air effrayé, embarrassé, dégoûté. J'haussais les épaules. Réconforter ou charmer c'est parfois le même tu sais. Lui fis-je tout en m'approchant pour regarder son Mimbulus Mimbletonia qui s'était laissé faire jusque là... oui jusque là parce que cette cruche, saisie de ma proximité avait pété la mauvaise pustule ! Le liquide aspergea au 3/4 ma voisine... le reste je vous laisse deviner sur qui. Huu gémis-je quelque peu alors que la voisine hurlait comme si elle avait vu le sinistros... ouais ok elle était plus arrangé que moi j'avoue. Je sentais un picotement, une démangeaison et je sentais et voyais surtout trois quatre pustules éclorent doucereusement sur ma joue gauche. C'était infecte. Améria pouffa de rire. Mauvaise graine va. Le professeur Mortimez arriva bientôt alarmé par les cris hystériques de la miss d'à côté, s'occupa d'elle puis de moi.

Enfin le devoir fut donné et la cloche sonna la fin du cours.



Devoir de Botanique n°2:
 


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeSam 17 Jan - 18:29

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] HerbologyGreenhouseCours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Tumblr_inline_nhdb0zBAMn1sbv10b

~~ Cours de botanique ~~



Cette journée était une bonne journée, pour une fois je m'étais levé à l'heure et motivé pour entamer les tâches qui m'attendaient. Aujourd'hui on avait botanique, j'avais raté le cours précédent car j'avais passé ma journée à l'infirmerie, encore et toujours à cause de cette tendance que j'avais à chercher les problèmes là ou il ne devait pas y en avoir. Mais passons, j'étais assez heureux de remettre les pieds dans la serre et de voir ce que le prof nous aurait concocté cette fois-ci. En arrivant dans la serre j'aperçus des visages familiers j'allais donc les saluer avant de me trouver une place. Il faisait nettement plus chaud ici que dans le reste du château, c'était réconfortant en un sens.

Fin prêt j'écoutais le professeur parler, une fois qu'il eu fini d'énoncer les propriétés du  Mimbulus Mimbletonia je me mis à regarder autour de moi. C'était assez drôle de voir comment chacun apréhendait la chose. Les plus jeunes avaient l'air dégoutés, et se plaignaient, les plus vieux tentaient pour certains de trouver un angle d'attaque, pour d'autres de converser avec les dites plantes, et les derniers n'avaient pas l'air plus à l'aise que leurs cadets. Quant à moi c'est l'air joueur que j'observais ce Mimbulus, je n'avais jamais vu un truc pareil, c'était à la fois dégeux et alléchant. Je saisissais alors mes instruments de façon à percer les pustules. Il allait falloir être méthodique pour ne pas s'en foutre partout ! Mais c'est un défis que je relève avec plaisir.

Je décidais donc de jouer avec la plante, de la chatouiller comme si c'était un petit animal afin d'établir une forme de relation de confiance, si on peut appeler ça comme ça, étant donné qu'on parle d'un végétal. Et étrangement ça avait l'air de fonctionner, après quoi je me décidais à lui parler comme d'autres l'avaient fait avant moi : Tu sais mon vieux, il y a pas mal de gens atteint d'une maladie infectieuse grave appelée la Verula, et grâce à toi et à tes petits compagnons, on va être en mesure de les aider. Je la levais devant moi comme pour la regarder dans le blanc des yeux et j'ajoutais :Alors dis moi est ce que tu es prêt à sauver des vies ? La plante avait l'air détendue et coopérative j'attaquais donc l'exercice.

Moi qui avait l'habitude d'être un désastre ambulant avec une baguette, j'étais au contraire assez doué de mes mains, les travaux manuels j'aimais ça. C'est donc comparé à certains, avec une certaine facilité que je m'éxecutais. Enfin, facilité tout est relatif nous parlons tout de même de Mimbulus Mimbletonia, une plante sensible et capricieuse, au milieu de l'exercice je dû m'arrêter pour la laisser souffler avant de reprendre. Quand j'eû fini, je jetais à nouveau un coup d'oeil rapide aux autres élèves, et je me mis à aider mon voisin de table qui visiblement s'y prenait mal, à cause de quoi je me pris de ce liquide maudit sur le bras après qu'il ait brusqué sa plante. ça m'apprendra a essayer d'aider les autres pensais-je.


Devoir:
 







.
Revenir en haut Aller en bas
Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] R_profs
Pedro Mortimez
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Hugh Dancy
Messages : 132
Points rp : 1901
Localisation : Serre n°3

Identité du Sorcier
Age: 38 ans
Affiliation: Neutre
Métier: professeur de Botanique

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitimeJeu 19 Fév - 15:37

Correction du devoir

Pedro Mortimez a écrit:
1/ D’où vient la Mimbulus ?
Du moyen Orient, en Assyrie.

2/ Qu’est-ce que l’empestine et à quoi sert-elle ?
C’est une substance produite et contenue dans les pustules du Mimbulus. Une fois chauffée et bien préparée, elle peut être utilisée comme composant pour des médicaments efficaces contre la Vérula. L’action de l’empestine permet d’agir efficacement et de manière ciblée sur les cellules atteintes de la Vérula. On peut l’utiliser également en tisane contre les insomnies.

3/ Une hormone végétale :
c) Modifie le fonctionnement de ses cibles.

4/ A quoi sert la taille des végétaux ?
Certains arbres de jardins sont taillés uniquement pour leur donner une apparence esthétique. Cette taille modifie la production, la répartition et l’action des hormones végétales.

5/ Expliquez moi avez vos propres mots la façon de tailler un Mimbulus.
Cf cours

6/ Comparez hormones animales et hormones végétales (phytohormones). (travail de recherche)
Hormones animales : Le lieu de production se situe dans les cellules ou glandes appelées endocrines. Elles circules dans le sang. Son action s’effectue sur des cellules cibles possédant des récepteurs à l’hormone et dont le fonctionnement est modifié par l’hormone. Exemples d’hormones animales : Insuline, glucagon, testostérone.

Hormones végétales (phytohormones) : Lieu de production se situe dans des régions entières du végétal (apex). Les phytohormones circulent dans la sève. Son action se déroule sur des cellules cibles possédant des récepteurs à l’hormone et dont le fonctionnement est modifié par l’hormone. Exemples de phytohormones : auxines, cytokinines.



Citation :
Nom : FAIRBANK
Prénom : Isobel Siobhan
Année : 5ème
Note générale : 16/20 (32 points pour Gryffondor)
Remarque du professeur : Optimal
TP : 7/8 Excellent travail, tout dans le respect de la plante. Attention toutefois à ne pas poser à la va vite le terreau, la plante risque de ne pas apprécier. Très bonne initiative de nettoyer ses outils de travail.
Devoir : 9/12 Excellent devoir ! Dommage pour la comparaison Hormones animales/Phytohormones. J’attendais un exemple et tu n’as pas parlé du lieu de production des hormones.
Question 1 : 1/1 point
Question 2 : 1,5/2 points
Question 3 : 1/1 point
Question 4 : 2/2 points
Question 5 : 2,5/3 points
Question 6 : 2/3 points

Citation :
Nom : BRANWEN
Prénom : Maeja
Année : 5ème
Note générale : 17/20 (34 points pour Serpentard)
Remarque du professeur : Optimal
TP : 6/8 Très bon travail, de bonnes initiatives que j’ai apprécié. Cependant, vous avez oubliez quelque chose de formel, que je ne cesse de répéter en Travaux Pratiques. Toujours nettoyer ses outils et sa paillasse !
Devoir : 11/12 Excellent devoir ! Continuez ainsi ! Bravo
Question 1 : 1/1 point
Question 2 : 1,5/2 points
Question 3 : 1/1 point
Question 4 : 2/2 points
Question 5 : 3/3 points
Question 6 : 2,5/3 points

Citation :
Nom : MEYERS
Prénom : Maverick
Année : 5ème
Note générale : 17/20 (34 points pour Poufsouffle)
Remarque du professeur : Optimal
TP : 5/8 Assez bon travail, mais l’état de votre paillasse était vraiment execrable. Quand une chose explose à côté de vous, prenez la peine de nettoyer en partant …
Devoir : 11,5/12 Un excellent devoir, beau travail !
Question 1 : 1/1 point
Question 2 : 2/2 points
Question 3 : 1/1 point
Question 4 : 2/2 points
Question 5 : 3/3 points
Question 6 : 2,5/3 points

Citation :
Nom : HARKNESS
Prénom : Evan
Année : 5ème
Note générale : 18/20 (36 points pour Gryffondor)
Remarque du professeur : Optimal
TP : 7/8 Excellent travail et bonne maitrise. Bonne initiative d’aider les camarades après avoir fini son travail. C’est très appréciable et engageant !
Devoir : 10,5/12 Excellent devoir. Cependant la taille des végétaux ne permet pas seulement une organisation du plant, mais modifie également la production, la répartition et l’action des hormones végétales.
Question 1 : 1/1 point
Question 2 : 2/2 points
Question 3 : 1/1 point
Question 4 : 1/2 points
Question 5 : 3/3 points
Question 6 : 2,5/3 points


REMARQUE GENERALE DU PROFESSEUR : J'ai été agréablement surpris par votre niveau et votre investissement. De très bons devoirs, j'ai pris beaucoup de plaisir à les lires et je vous remercie d'avoir participé au cours ! Faudra que je corse les choses au prochain TP haha ! A la prochaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] Empty
MessageSujet: Re: Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]   Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours théorique n°2 Le Mimbulus Mimbletonia [5ème, 4ème, 3ème année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mimbulus Mimbletonia
» [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année
» ♦ Mimbulus Mimbletonia
» [3ème année et +] #Cours 2# Le sortilège d'Alegresse
» Premier cours de Duel pour les élèves de premières et deuxièmes années. [Cours de Duels]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Cours-