Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 What's new in Hogwarts ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 2019

MessageSujet: What's new in Hogwarts ?   Lun 16 Mar - 22:40


What's new in Hogwarts ?
Le 6 mars | Avec Robert Owens
Minerva,

Suite aux événements tragiques survenus à Londres, vous n'êtes pas sans savoir que les mesures de sécurité ont été revues. Des failles évidentes nous mettant en danger ont été révélées.

Aux vues des récentes cibles, il semble évident que Poudlard sera prochainement visé. À nos yeux, rien n'est plus important que la sécurité de nos jeunes sorciers et les incidents ayant frappé l'école en début d'année ont démontré que votre personnel, bien que très compétent, n'est pas de taille à lutter. Nous ne pouvons prendre le risque de voir l'école se faire attaquer à nouveau, subir encore des pertes aussi dramatiques.

Minerva, je connais et comprends votre position à propos d'une protection du ministère sur votre école, mais je vous sais également assez sage pour ne pas mettre inutilement vos élèves en danger. Les circonstances ne sont plus les mêmes et j'espère qu'au nom de notre amitié, vous accepterez l'aide apportée en la personne de Robert Owens comme responsable de la sécurité de l'école. J'ai toute confiance en lui et en son équipe.

Amicalement,

Kingsley Shacklebot, Ministre de la magie


Minerva reposa la missive d'un geste sec, son regard acéré se porta sur l'enveloppe, puis sur le hibou qui hululait tranquillement, répandent des plumes sur son bureau. Kingsley devait lui faire une mauvaise blague, il n'y avait pas d'explication plus rationnelle. Il la connaissait, il mettait d'ailleurs l'accent sur ce point dans sa lettre, il la connaissait et elle le connaissait également. Il avait même été l'un des premiers à s'insurger contre la décision de Fudge quand celui-ci avait envoyé cet abominable batracien rose ! Et ce n'était pas uniquement à cause de la personne elle-même, mais bien sur la démarche du ministère visant à s'insinuer dans l'école. La directrice de Poudlard se leva pour faire les cent pas, oui, la situation avait changé. Pendant la guerre, ils avaient un ennemi bien défini, il avait un nom, certes, qu'on ne prononçait pas, mais il en avait un. On savait qui il était, qui étaient ses partisans, qui étaient à surveiller. On savait d'où venait la menace. A présent ils avaient affaire à un groupe dont ils ne connaissaient que le nom. Kinglsey avait été enlevé, dans le ministère qu'il dirigeait, sous le nez des aurors alors que tout le monde pensait la paix revenue. Il semblait clair que cette expérience l'avait particulièrement secoué.

La vieille dame enleva ses lunettes qu'elle posa à côté du parchemin avant de se pincer l'arête du nez, soupirant profondément. L'ex-membre de l'Ordre du Phénix était bouleversé et son jugement était altéré. Elle allait lui répondre poliment en lui demandant de se rencontrer avant toute décision et ils en discuteraient sereinement autour d'une bonne tasse de thé et des biscuits au beurre. Elle pourrait le raisonner et tout irait bien… Elle reprit sa place derrière son bureau, remit ses lunettes, se saisit d'un parchemin et de sa plume, repoussa le hibou qui tentait d'aller picorer le contenu de son encrier et posa la pointe de sa plume sur le papier.

*Toc toc toc*

Elle quitta le parchemin des yeux et remonta ses lunettes, les sourcils froncés. "Oui ?" La porte s'ouvrit pour laisser passer un homme qui se présenta comme était Robert Owens, accompagné de son équipe. "Je ne vous attendais pas si tôt." Déclara la directrice de Poudlard avec raideur.

*****

Il régnait dans la grande salle le traditionnel brouhaha du repas du soir. Un mélange confus mais euphorique des élèves se restaurant, célébrant la fin de la journée de cours. Si certains avaient bien remarqués qu'il y avait un inconnu à la table des professeurs, l'attention n'était pas concentrée sur lui. Après tout, il n'était pas rare de voir des nouvelles têtes à cette table, ces derniers temps. En revanche, quand Minerva McGonagall se leva en fixant la salle de son regard acéré, ce fut remarqué et le bruit sourd des conversations animées s'atténua pour cesser totalement. Telle était la magie de leur sévère directrice, elle pouvait obtenir le silence et une pleine attention d'un simple regard. "Bien. Mes chers élèves, j'ai quelques annonces à vous faire. J'ai tout d'abord le plaisir de vous dire que le Professeur Birgerjarl est pleinement rétablit, par conséquent les cours de sortilèges reprendront dans les jours à venir. Oh, pour l'amour de Merlin, ne faites pas cette tête Miss Viridian ! Il s'agit d'une bonne nouvelle !" Gronda-elle en lançant un regard glacé vers la Serdaigle qui grimaçait. Elle laissa un peu de temps pour laisser aux élèves l'occasion de se réjouir ou de sombrer dans le désespoir le plus total, avant de poursuivre. "Je vous annonce également la prise de fonction de Miss Black, en apprentissage de medicomagie, qui vient prêter main forte à Mme Jones à l'infirmerie." La jeune femme encore un peu pâle, nouvellement revenue à Poudlard, adressa un petit signe de la main aux élèves qu'elle avait côtoyé dans sa scolarité.

"Enfin." Repris le professeur McGonagall. "Vous êtes sans doute au courant des attaques survenues sur le Chemin de Traverse. Le ministère nous a donc accordé une protection supplémentaire en nous envoyant des membres de la brigade magique, supervisés par Mr Owens ici présent." Malgré son ton neutre et son sourire, ce dernier était clairement feint et tendu. "Bien entendu, nous espérons que cela ne sera pas nécessaire longtemps et que, bientôt, toute menace sera définitivement écartée. Une fois de plus, je ne peux que vous encourager à la prudence et à la vigilance. Mais surtout, de ne pas céder à la peur, de rester unis et forts en ces temps de nouveau troublés." Le silence régnant à présent sur la grande salle semblait plus lourd. Minerva acheva enfin sur une note plus légère. "Je vous rappelle d'ailleurs que le Club de Duel est toujours en activité, pour ceux qui se sentiraient désireux de s'exercer ou de simplement se détendre un peu. Nous avons eu certaines demandes pour avoir le droit de provoquer vos professeurs en duel, la réponse est encore et toujours non. Ce qui, entre nous, vaut bien mieux pour vous." Cette fois, son sourire ce fit plus bienveillant et amusé, avant de retrouver son air grave. "Mr Owens, vous vouliez dire quelques mots il me semble ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : James McAvoy
Messages : 12
Points rp : 1379

Identité du Sorcier
Age:
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Superviseur de la sécurité à Poudlard

MessageSujet: Re: What's new in Hogwarts ?   Ven 20 Mar - 20:10


Bienvenue à Poudlard !
Le 6 mars | Avec Minerva McGonagall et Poudlard.

Les grilles s'ouvraient assez lentement pour que Robert ait le temps de plier délicatement le parchemin qu'il parcourait quelques instants plus tôt. Il aurait dû l'avoir bien avant, mais la précipitation dans laquelle s'était organisée cette mesure du Ministère ne lui avait pas permis de faire les choses correctement. Et l'on ne pouvait bien sûr espérer compter sur des supérieurs compétents ou une administration assez bien huilée pour avoir tout prévu. Robert Owens n'avait donc que sa valise pleine de vêtement et sa baguette comme soutien logistique. Si on oubliait les 7 gros bras qui le suivait en formation serrée. De noir vêtu, des pieds à la tête, ils avaient le teint cireux et des cernes prononcées. Certains venaient de loin, bien trop loin. Pour avoir le meilleur personnel possible, Owens avait rappelé ses collaborateurs, en mission ou non, dans la nuit de l'avant-veille. Prévenus au dernier moment, pour éviter les fuites. Cette opération était un coup de poing sur la table. Un sursaut héroïque du Ministre, et personne ne devait gâcher ça, pas même un fonctionnaire un peu trop bavard. La petite troupe rassemblée là était composée d'hommes de confiance. Leur loyauté envers ce pays n'était aucunement prouvé, il importait peu en réalité. Mais ils étaient fidèle à Robert. C'était le principal. Il voulait un corps soudé et uni. Car il savait pertinemment qu'obtenir un soutien dans l'enceinte de Poudlard ne serait pas chose aisée. On parlait d'un personnel qui n'avait jamais réellement apprécié l'ingérence ministérielle, en vérité. Mais un homme comme Owens aimait les défis et les tâches ardues. Dominer et organiser Poudlard allait être une mission épineuse, et il ne saurait y parvenir sans subir quelques vexations. Il en trépignait d'avance.

Alors qu'ils s'avançaient sur le sentier, guidés par le garde chasse, Robert eut tout le plaisir de faire mûrir son ressentis sur ce qu'il venait de lire. C'était la liste du personnel de Poudlard qu'il venait soigneusement de ranger dans la poche de son long manteau. Il n'y avait rien lu d'étonnant. Jusqu'à la fin de la liste. Un nom en particulier avait retenu son attention. Un nom qu'il n'aurait jamais pensé lire ici. Cela importait peu, mais il allait devoir régler certains contentieux dès son arrivée, et cela n'était pas forcément favorable au succès de sa mission.

Ils avançaient dans le parc, et de la végétation surgit soudainement une silhouette familière. Un franc sourire se dessina sur le visage pâle de Robert, qui découvrait l'imposante architecture de l'école qu'il s'apprêtait à investir. Un souffle de nostalgie souffla sur le groupe d'hommes, et leur leader s'arrêta un instant, le temps d'admirer la vue. C'était la première fois qu'il foulait ces terres depuis maintes années. C'était une sensation étrange que de reconnaître un endroit qu'on avait oublié et qui portant avait marqué sa vie d'une empreinte indélébile. C'était le lieu de l'adolescence et des passions. Il eut un rire cynique, se remémorant une jeunesse tumultueuse et morte prématurément pour laisser place à une maturité forcée.

Le plus amusant était que leur arrivée était elle aussi prématurée, d'où le manque de préparation de Robert qui devrait être compensé d'ici quelques jours et l'arrivée de matériel pour l'exécution de sa tâche. Sur la route, deux membres de son équipe s'éclipsèrent de sorte qu'ils ne furent que cinq à pénétrer véritablement dans l'école avec Robert. Les deux autres bouclaient simplement le périmètre. L'enceinte était désormais close.

Les cinq acolytes se figèrent subitement, devant une porte de bois bien trop austère. Robert préparait son plus beau sourire avant d'en faire craquer les battants, pénétrant d'un air théâtral, bientôt suivis de ses hommes. Le visage lugubre qu'arborait la directrice était sans équivoque et l'écossais se mordit la langue pour ne pas hurler de rire. Fidèle à lui-même, son visage ne trahissait aucunement ses sentiments, si ce n'est un sourire charmeur et sûr de lui.

« - Robert Owens. » dit-il avant même qu'elle n'ouvrit la bouche. Puis, désignant la lettre posée sur son bureau, d'où le cachet du Ministre, brisé, trahissait sa provenance : « Je suppose que vous avez pris connaissance de ma venue ». Ne laissant transparaître aucune émotion, McGonagall eut une réponse des plus cassantes, mais le délégué du ministère ne se découragea pas, lui tendant même la main : « Je suis certains que notre collaboration sera des plus fructueuses », avant d'insister d'un regard pressant. Oui, aucun doute, il allait adorer se jouer de cette femme. Et elle n'avait encore aucunement conscience de son impuissance, car il comptait bien lui faire comprendre que son mandat lui donnait tous les droits. Il savait en user, et en abuser.

L'entrevue fut rapidement écourtée. Minerva – car il l'appelait désormais par son prénom, comme une première provocation – avait à faire, et elle pria son concierge de mener Robert et ses acolytes à leurs quartiers. Ils s'y installèrent avec discrétion, prenant soin de ne pas paraître avant le soir. Leur arrivée serait en effet annoncer lors du traditionnel dîner dans la salle commune de l'école. L'heure de gloire approchait, et Robert en frétillait d'avance. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas déclaré quelques mots devant une assemblée si importante. Ce n'était que des gamins, mais cela restait tout de même flatteur. Ils le regarderaient tous de leurs yeux admiratifs, bercés par ses paroles rassurantes. Il en était sûr.

Ses hommes étaient chargés de faire un tour de l'école pendant le repas, profitant du rassemblement de la majeure partie des habitants dans la grande salle afin de faire du repérage et être prêts pour le débriefing qui suivrait avec leur chef. Car dès ce soir, les choses allaient bouger à Poudlard.

Il fut l'un des premiers dans la salle. Il souhaitait éviter d'avoir à croiser immédiatement certaines personnes ainsi s'assura-t-il d'être assis entre deux inconnus. Une jeune femme en particulier attira son regard lorsqu'elle vint s'installer à quelques mètres de lui. Il lui adressa un regard discret, légèrement anxieux. Il n'aimait pas que des connaissances soient liées à son travail. Il savait pertinemment qu'elle comprendrait l'intérêt particulier qu'elle avait à être discrète quant à leur lien mais il comptait bien l'intercepter au détour d'un couloir. Pour l'instant, excepté ce premier regard inquisiteur, il feignait de ne pas la connaître, ignorant totalement sa présence. Les élèves s'installèrent et le dîner fut servis. On mangeait bien, il fallait l'avouer, et Robert se surpris à se resservir plus que de raison.


Minerva finit enfin par interrompre le repas de ses tendres chérubins, mettant fin à l'attente de Robert qui avait cesser de se servir, plus proche de l'indigestion que d'autre chose désormais.

Après quelques annonces dénuées d'intérêt comme le retour de professeur ou l'annonce de la venue d'une assistante pour l'infirmière, elle se mit à parler des sujets cruciaux du moment. Sa venue, en somme. Avec son expression habituellement tendue traduisant un profond mépris, elle feignit d'annoncer la nouvelle avec une bonne humeur qui ne dupa personne. Le visage de Robert était quant à lui barré d'un grand sourire tandis qu'il dévisageait l'assemblée d'un regard bien plus sérieux. Il attendait patiemment son tour jusqu'à ce qu'elle se décide enfin à lui céder la parole. Il se redressa vivement, ajustant sa cravate et remettant ses cheveux en place.

« Merci, Minerva. » dit-il poliment en lui adressant un regard courtois. Pouvait-on imaginer à l'entendre qu'il y avait une quelconque amitié entre ces deux personnages ? Au vue du discours qu'avait tenu la directrice, on pouvait en douter. Il n'était pas dans les habitudes de l'école de laisser le ministère venir gérer ses affaires. Pourtant cette fois l'homme à l'origine de cette mesure était quelqu'un de confiance qui s'était battu aux côtés de feu Dumbledore. Il ne s'agissait pas d'un vulgaire despote ou bureaucrate. Il s'avança légèrement, regardant quelques élèves de manière aléatoire, adressant un plus large sourire encore à la maison Serpentard, avant de se racler bruyamment la gorge.

« Chers élèves ! Laissez-moi me présenter. Robert Owens. Non, mon nom ne vous dit certainement rien, car je ne suis pas un homme du pays. Je suis né de l'autre côté de l'Atlantique, mais cela, c'est une autre histoire. Celle qui m'amène ici est bien plus lugubre. Je ne pense pas que ma présence vous réjouisse, et vous avez raison. Elle ne me réjouit pas non plus. Vous n'êtes pas sans savoir que des choses se trament dans l'ombre de notre monde, et je ne vous prendrai pas pour des enfants, ne serait-ce que durant ce repas. Car vous êtes appelés à devenir les futurs adultes de notre monde. Les futurs grands sorciers de notre société, je n'en doute pas – sourire charmeur, sa main venant tirer de nouveau ses cheveux en arrière, l'oeil malicieux – et vous devez donc être lucides, informés de la réalité. Le monde n'est pas une cour de récréation ou une salle de cour sûre où l'on exerce la magie de manière fantaisiste. Le monde est en réalité un espace de tensions et de jeux complexes, mais aussi d'harmonie et d'amour, parfois, croyez moi ou non... Le fait est que ces derniers temps, nous avons plus de tensions que d'amour. Et quand les tensions montent encore et encore... »

Il s'interrompit quelques secondes, mimant une escalade rapide avec sa main, jusqu'à la dresser au-dessus de sa tête avant de l'écarter subitement, son sourire disparaissant subitement.

« Boom ». Il eut un léger rire avant de se reprendre, devant l'absence de réaction de l'assemblée. « Bon. Nous sommes ici pour éviter cette escalade qui a déjà commencée. Inutile de s'enticher de détails : vous êtes en sécurité et nous voulons que cela continue comme cela. C'est l'unique raison de ma présence et de celle de mes coéquipiers. Car le Ministère se soucie de vous et du bon déroulement de votre scolarité ».

Il se tut, attendant quelques secondes que le message pénètre les esprits avant de reprendre, tandis que deux de ses hommes n'entrent discrètement, se plaçant chacun d'un côté de la grande porte, symboliquement.

« Dans les jours à venir, certains aspects de votre vie quotidienne vont changer. Des broutilles, je vous assure. Pour commencer et dès aujourd'hui, le couvre-feu prendra effet dès la fin du dîner. Les préfets seront chargés de raccompagner leurs camarades dans leurs dortoirs. Aucune exception ne sera tolérée, si ce n'est pour les élèves du cours d'astronomie, qui seront accompagnés en permanence par un de mes hommes. De plus, afin de libérer les professeurs, ce seront désormais mes subordonnés qui assureront la garde toutes les nuits. Ne me remerciez pas, chers professeurs, vos heures de sommeil me sont chères », dit-il en leur adressant un clin d’œil complice. « Qui plus est, soyez informés que nous arpenterons les couloirs de l'école tous les jours, toute la journée, et nous ferons respecter le règlement tout en restant à votre disposition en cas de besoin. De nouvelles mesures seront libres d'être prises unilatéralement par moi-même, et ce sans le contre-seing de Minerva McGonagall. De même, vous comprendrez que toute sortie prévue en dehors de l'enceinte de Poudlard est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Vous devrez désormais avoir une autorisation spéciale pour quitter l'établissement, que vous soyez un élève... Ou un membre du personnel. Ce sera tout pour aujourd'hui. Je vous souhaite une heureuse fin de soirée. »

Sans plus attendre, il regagna sa place, mais avant, de s'asseoir, glissa une dernière phrase à l'attention de McGonagall, assez forte pour que tous les adultes puissent l'entendre.

« Je souhaiterai me réunir d'ici demain soir avec tout le personnel pour me présenter plus formellement à eux. Oh, et, d'ici la fin de semaine, j'ai demandé la venue d'un inspecteur qui assistera à certains cours pour vérifier que leur contenu n'a rien de périlleux pour l'état d'urgence décrété par le Ministre de la Magie. »

Il s'assit enfin, et soulevant sa coupe de vin, il eut un léger rire qu'il eut du mal à contenir en observant le visage de la directrice, avant de lancer : « A la votre ! Et au ministre ! » et d'engloutir d'une traite l'alcool qu'il aimait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Matt Smith
Messages : 64
Points rp : 1980
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 29
Affiliation: Bien
Métier: Professeur d'étude des runes

MessageSujet: Re: What's new in Hogwarts ?   Jeu 2 Avr - 12:53


 


Évidemment, les événements datant d'une dizaine de jour ne m'étaient pas étranger. Pour sûr, j'étais là et j'avais moi-même libéré les Aurors de leur cage runique. Cela n'avait pas été une mince affaire, mais j'y étais arrivé. Je ne connaissais pas tous les tenants et aboutissants de l'histoire, mais assez pour savoir qu'une période sombre commençait. Peut-être pas aussi sombre que la fois passée, mais quand même, il fallait rester méfiant. Cependant, les cours continuaient comme prévu et il n'y avait absolument aucune raison de s'arrêter... Enfin... Je repensais au mois de Fevrier dans son intégralité... Il avait été un mois plutôt mouvementé pour ma part. Entre un jeu de piste dont je n'avais toujours pas trouvé la finalité, la malédiction de Rhiannon et cette attaque, je n'avais pas eu le temps de m'ennuyer. Heureusement que les élèves étaient là pour me remonter le moral, j'avais bien besoin d'eux, et eux aussi avaient besoin de moi.

Le repas commença dans le calme, bien qu'une nouvelle tête fit son apparition à côté de McGonagall... Un nouveau professeur ? Moi qui aimait connaître tout les petits potins du personnel pour les retransmettre aux élèves, je n'étais pas du tout au courant de cela. Je lançai d'ailleurs des regards empli de question à certains élèves avec qui nous partagions toujours des informations, ils ne semblaient pas en savoir plus que moi. Tiens, tiens... Mais qui était-ce ?

C'est alors que McGonagall se leva pour faire un petit discours... Elle souhaita la bienvenue à un professeur, des applaudissements de bienvenue retentirent comme d'habitude. La venue d'une nouvelle personne à l'infirmerie, applaudissement également... La suite fut beaucoup moins joyeuse, elle parla des attaques au chemin de Traverse et... QUOI ? Une brigade magique ? Le nouveau venu était donc Mr Owen qui supervisait tout cela. Je n'aimais pas quand le ministère de la magie se mêlait des affaires de l'école, mais Kingsley avait fait partie de l'ordre du Phénix, j'espérais donc qu'on pouvait lui faire confiance. Minerva invita le nouveau venu à faire un discours. Celui-ci se leva et commença à parler.

Plus il parlait, plus mon visage devenait blême... Un couvre feu ? Des gardes dans les couloirs ? Le respect des règles ? Mais qu'est-ce que c'était que tout ça ? Ils se fichaient de nous ou quoi ? Et en plus il pouvait prendre de nouvelles mesures sans rien demander à Minerva... Et le pire, ce fut quand il annonça que toute personne, y compris le personnel, devait avoir une autorisation spéciale pour sortir. C'était impensable... Je fis le tour de la salle d'un regard inquiet, prenant la tension au niveau des élèves. Certains me fixèrent en criant du fond des yeux : au secours. Oui, au secours... Cela ne me rappelait que trop le discours des jumeaux Wesley quand ils me racontaient le règne de terreur de Dolores Ombrage.

Lorsque l'envoyé du ministère se rassit, il glissa quelques mots à Miverna... Je tendis l'oreille et quelques mots arrivèrent jusqu'à moi. Comment ça ? Ils voulaient vérifier le contenu des cours ? Impossible... Si je devais suivre l'enseignement indiqué par le ministère, les cours de Rune deviendrait d'un ennui mortel que même moi je ne pourrais pas supporter.

Il fallait agir, et vite ! Mettre cet homme hors d'état de nuire ! Dolores Ombrage avait peut-être eut son heure de gloire, mais les Weasley s'était chargé de saquer son autorité. Je n'étais sûrement pas le seul dans cette école à vouloir qu'il parte... Il fallait monter un plan, une équipe !

Le Plan d'Action Special Owen allait bientôt commençait : Le P.A.S.O... Rempli des meilleurs élèves trouble-fête... Les S.O.R.B.L.A (Stratagème Outrageant Rendant Barjo L'Autorité) allaient pleuvoir sur la brigade !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What's new in Hogwarts ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

What's new in Hogwarts ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TOTALLY AWESOME | get myself to Hogwarts
» Back to Hogwarts...
» Réouverture d'Hogwarts Treasons
» The Hogwarts Library • Livres et restrictions PV.
» Epic Hogwarts, more than a school

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Poudlard :: Le château :: Grande Salle-