Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez
 

  Cours n°1 des 6èmes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeDim 6 Avr - 19:53

Sixième année
Cours sur le Polynectar

Le lundi 17 janvier 2000 :

    En ce lundi matin où la motivation des élèves à venir en cours de Potions ne serait certainement pas la meilleure, l'actuelle professeur de Potions de Poudlard avait décidé de modifier un peu son programme pour faire étudier aux sixièmes années une potion un peu particulière. Sa préparation, assez complexe, nécessitant un mois, elle ne leur ferait bien sûr pas travailler en classe mais avait décidé au moins de les amener à réfléchir sur ses effets. Ainsi, elle leur présenterait simplement un chaudron plein de la potion qu'elle avait elle-même préparé, avant de leur faire circuler les étapes de préparation et de leur donner les consignes de l'exercice du jour. Ils étaient en avance dans le programme et un peu de divertissement ne serait donc pas un mal. Du moins, c'est ce qu'elle espérait.
    La potion en question était en fait le Polynectar et elle se doutait qu'un tel sujet d'étude attiserait l'intérêt des plus curieux d'entre eux.

    S'approchant du tableau, elle n'indiqua pas le nom de la potion du jour, comme à son habitude, mais y traça pour commencer un grand point d'interrogation.

    ?

    Alors que les huit heures approchaient, elle entendit les pas d'élèves se rassemblant devant la porte de la salle et s'approchant de cette dernière pour l'ouvrir et leur faire signe d'entrer. Elle nota les regards surpris de certains d'entre eux en ne voyant qu'un simple point d'interrogation sur le tableau et les laissa à leur stupéfaction sans répondre aux questions qui fusaient. Se replaçant devant son bureau, elle laissa le temps à chacun d'entre eux de s'installer avant de commencer son cours. Elle jeta ensuite un dernier coup d’œil à sa montre. Parfait. Il était huit heure pile. Le cours pouvait donc commencer. Sans attendre, le professeur Grindelwald prit donc la parole.

    « Bonjour ! Comme vous pouvez le voir, je n'ai indiqué le nom d'aucune potion au tableau. Tout simplement parce que le cours d'aujourd'hui sera un peu différent des précédents. En fait, vous n'aurez aucune préparation à faire mais je vous demanderai simplement de laisser libre cours à votre imagination en rédigeant une petite histoire mettant en scène la potion que je vais vous indiquer. »

    Elle croisa alors des regards à la fois surpris et perdus mais ne se départit pas de son enthousiasme. Ce n'était certes pas un cours classique. Mais cela pourrait être amusant.
    Commençant à circuler dans les rangs, les mains croisées dans le dos, sans se rendre compte que cela lui donnait un air Severus Rogue qui ne lui allait pas du tout, elle se mit à tenter de leur faire deviner la potion dont il était question.

    « Mais avant tout, j'aimerais tester un peu votre culture en voyant si vous arrivez à deviner de quelle potion je parle... Comme je vous l'ai dit, c'est une potion que vous ne préparez pas à Poudlard car elle demande un mois de préparation et sa recette se trouve dans un livre conservé dans la réserve de notre bibliothèque. C'est de plus une potion dont vous deviez connaître les effets pour l'épreuve théorique des BUSEs et qui pouvait donc faire l'objet d'une question. Dernière indice, elle contient deux chrysopes. »

    Voyant déjà une main se lever vers le fond de la salle, l'enseignante pensa que quelqu'un avait trouvé la réponse et indiqua d'un signe de la tête encourageant à l'élève en question qu'il pouvait donner sa réponse.

    « C'est le Veritaserum ! »

    Un peu déçue par cette réponse mais contente quand même de voir que certains élèves se prêtaient au jeu, elle tenta d'apporter la réponse la plus complète possible.

    « En effet, la préparation du Veritaserum prend environ un mois puisqu'elle nécessite un cycle complet de la lune avant d'atteindre maturation, son état finale et complet de composition si vous voulez. Cependant, cette potion faisant l'objet d'une réglementation assez stricte de la part du Ministère, il met impossible de vous la faire étudier, ou juste voir, aussi légèrement. Donc non, ce n'est pas le Veritaserum... »

    Bien sûr, le Polynectar n'était pas non plus une potion ne présentant aucun danger. Et notamment, en vue des événements récents où elle avait parfois fait l'objet d'une utilisation funeste d'un côté et utile voir indispensable de l'autre. Qui ne connaissait pas l'utilisation qu'en avait fait Barty Croupton Jr. pour prendre l'apparence du célèbre auror et ancien professeur de défense contre les Forces du Mal Alastor Maugrey. Mais, d'une manière plus positive, l'avantage énorme que cette potion avait offert à l'Ordre du Phénix.
    Mais Thalie estimait, de plus, que les élèves devaient être capables de pouvoir réaliser cette potion une fois qu'ils auraient obtenu leurs ASPIC. Et puis, les élèves devaient savoir. Ils devaient être informés de ce qui s'était passé et notamment en raison des événements troubles s'étant déroulés dans l'école fin décembre. Et cette prévention passait aussi par l'apprentissage des effets de certaines potions. Certainement, de telles pensées pouvaient être interprétées comme naïves car bon nombre des étudiants présents dans cette salle connaissaient, comme conséquence de la guerre récente, les conséquences de potions bien plus dangereuses et obscures. Alors, la professeur de Potions n'avait pas jugé nécessaire de développer plus cet état de fait.
    La main de l'élève qui avait participé un peu plus tôt se leva à nouveau, mais cette fois avec plus d'hésitation, et Thalie attendit de voir si d'autres élèves souhaitaient s'exprimer avant de finalement lui laisser la parole. Certaine que, cette fois, il répondrait juste ou se rapprocherait au moins de la réponse exacte.

    « Alors, peut-être que c'est le Polynectar ! »

    Bon, cela se voyait qu'il avait un peu répondu au hasard mais au moins il avait la bonne réponse et s'était donné la peine de participer. Impatience de passer à la suite, l'enseignante entreprit donc de confirmer sa répondre.

    « C'est exacte ! Il s'agit bien du Polynectar. Une potion dont on a beaucoup entendu parler au cours des dernières années...»

    Revenant vers son bureau, elle fit disparaître d'un coup de baguette le point d'interrogation écrit au tableau pour y inscrire à la place l'objet du cours. A savoir :


    Le Polynectar


    Ensuite, elle se détourna vers ses élèves et se remit à les interroger.

    « Maintenant, l'un de vous pourrait-il présenter les principaux effets de cette potion ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeSam 12 Avr - 18:02

Natanaël n'a pas bien dormi la nuit dernière, ils avaient tous un peu fait la fête dans les dortoirs et quand il avait enfin pu s'endormir, les ronflements de ces camarades de chambrée l'en avait empêché.
Alors oui, il est d'une parfaite humeur exécrable et ne s'en cache pas. D'ailleurs certains en ont déjà fait les frais de si bonne heure.
D'abord celui qui a eu le malheur de le bousculer dans le couloir alors qu'il se rendait dans la grande salle pour prendre son petit déjeuner. Il est reparti en subissant le sortilège du croche-pied, ce qui a eu pour résultat de faire rire les camarades qui étaient avec lui.
Puis à la table du petit déjeuner, quand un seconde année, en faisant de grands et brusques mouvements, lui a renversé son café sur lui. Il s'est retrouvé avec le sien de café sur le haut du crâne.
Où comment aggraver son humeur en à peine un quart d'heure.

Alors commencer la journée avec un cours de potions ne l'enchante pas vraiment, il a beau s'en sortir plutôt bien avec cette matière, il y a des jours comme celui-ci où il n'a juste pas envie de se concentrer, de faire des exercices ou tout simplement d'écouter ce que raconte le professeur.
Et c'est le cas, il écoute sans vraiment écouter, jusqu'à ce qu'il entende un idiot de Poufsouffle sortir le mot "Véritasérum". Il en féliciterait presque, presque j'ai dit, le Pouffy pour réussir à connaître le nom d'une telle potion.

Alors toute son attention se focalise sur la bouche du Professeur pour écouter la suite jusqu'à ce "non ce n'est pas ça". Une réponse décevante mais pas inattendue.
Mais si ce n'était pas celle-ci, c'était forcément l'autre, le Polynectar.
*gagné !*
Le professeur confirma et il soupira d'ennui.

Pour lui, l'étude de cette potion est stupide puisque de toute façon il n'allait pas avoir le droit de la préparer ni même de la tester en personne. Alors à quoi cela pouvait-il bien leur servir ?
Cela n'avait aucun sens, c'était un cours théorique ni plus ni moins, un sujet qui n'avait aucun intérêt.
Il repart dans ses pensées, ce cours l'ennui, il déteste la théorie dans toutes ses formes.

Pourtant, il y en aurait des choses à faire ici avec une telle potion. En y réfléchissant bien, il n'aurait aucun mal à convaincre certains de ses camarades et avec eux, ils prendraient chacun l'apparence d'un élève d'une autre maison. Ce serait tellement facile et drôle d'écouter les conversations, de faire des critiques et de tout rapporter aux concernés.
Ce serait tellement, mais tellement amusant de monter ces trois maisons les unes contre les autres. Cela ferait redescendre les Gryffondors de leur piédestal, eux qui se croient tellement meilleurs que les autres, ça réveillerait enfin les Poufsouffles et qui sait peut-être qu'on arriverait enfin à entrevoir un soupçon de caractères chez ces êtres endormis à longueur de temps et surtout, ça ferait les pieds aux Serdaigles qui s'imaginent être les rois du monde avec leurs connaissances.
Oui, cela serait marrant de mettre tout le monde au même niveau d'égalité avec une simple potion. Et puis, vu les dégâts que ça engendrerait dans leur soi-disant amitié à tous, il tripperait à regarder ça.

Dommage que ce ne soit qu'un simple fantasme, parce que ce n'est pas aujourd'hui qu'un professeur leur donnera carte blanche pour l'utilisation de cette potion. Et puis, il n'est pas question de prendre le risque de se faire choper à la faire illégalement, cette coincée de directrice ne ferait pas de cadeau à un Serpentard.
Parce que oui, tout le monde peut bien dire ce qu'il veut, la plupart des Mangemorts venaient de la maison Serpentard et maintenant nous sommes tous catalogués alors on nous attend au tournant et on ne nous fera certainement pas de cadeau.

Et sur ses pensées, il se déconnecte totalement du cours, laissant les "favoris" lécher les bottes du professeur, ils savent tellement bien le faire qu'ils ont élevé cela au rayon d'art.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeMer 16 Avr - 14:42

Harmonie arriva  dans la classe tout en saluant le professeur nonchalamment. Elle pu noté qu'elle fût la deuxième dans la classe, le premier étant un Pouffy, quelle surprise, mais elle s'aperçu aussi que sur le tableau n'était noté qu'un "?", elle n'en fut pas plus intrigué que ça, après plus rien ne la choquait depuis plusieurs années.

Elle s'assis le plus loin possible du tableau, ainsi elle ne générai personne, et serait seule, comme d'habitude. Un garçon arriva, lui, il était de Serpy le jeune homme s'assis devant Harmonie qui se demanda, comment un garçon qui plus est à Serpentard et connaissait forcément les rumeurs l'accaparant, pouvait se placer à moins de trois mètre d'elle.

Le regard des autres élèves qui arrivait, la conforta dans sa méditation sur le sujet, ce garçon était complètement fou ou alors il était nouveau.

Le professeur commença son discours, et expliqua aux élèves la raison du point d'interrogation afficher au tableau. Après quelques minutes d'explication, un Pouffy leva la main sûr de lui. Cependant Harmonie était certaine que la potion en question était le Polynectare. Ce qui accidentellement lui échappa à voix basse, mais, le seul qui aurait pu l'entendre était le Serpentard.

Mais... Il c'était fait jeté.

Harmonie ce mis à sourir elle avait eut raison. Un autre lèche botte leva le doigt, mais celui-ci trouva la réponse.

*Encore heureux, c'est pas moldu pourtant! Je vous jure!*

L'héritière James, se déconnecta, et repensa au jour où ses parents avaient disparu.

La moitié des sorciers c'étaient présentés chez eux, pour faire valoir leurs condoléances. Avant d'achever leurs phrases, il avaient tous été mis dehors, elle n'arrivait pas à se faire à l'idée de leurs décès. Puis son esprits divagua sur le Polynectar, elle serait tenté de l'utiliser pour savoir ce qui leur étaient arriver.

Un lèche botte leva le doigt pour répondre à une autre question de Mrs. Grindelwald.

"Le Polynectar est une potion qui permet à un sorcier de prendre temporairement l'apparence d'un autre être humain. Ses effet peuvent duré de dix minutes à douze heures, selon les compétences du sorciers la préparant." répondit l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Préfet de Serdaigle
Rhiannon Gray
Préfet de Serdaigle
Feat : Annika Backes
Messages : 399
Points rp : 1314
Localisation : Près de lui.

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Bleue

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeMer 7 Mai - 17:04

Point d'interrogation ; il n'en fallait pas plus pour attiser le feu ardent de sa curiosité, bien qu'un regard suffît à Rhiannon pour constater que tous autour ne ressentaient pas le même enthousiasme. Les toutes premières heures du lundi matin n'étaient jamais propices aux effusions de bonne humeur parmi ses camarades, mais force était de constater pour aujourd'hui que l'assemblée se montrait particulièrement somnolente. Les regards discrets dont elle avait balayé les alentours avant que le cours ne commence lui avait surtout valu une récolte de moues blasées, de mines hagardes et autres trop fréquents soupirs d'ennui.

Cela l'agaçait prodigieusement. Rien ne justifiait à ses yeux que l'on puisse aborder les cours dispensés à Poudlard avec autant d'indifférence, quand tout lui paraissait, à elle, un véritable trésor de savoir qu'il lui fallait posséder à tout prix. Certes, les matières pratiques qu'étaient les Potions ou la Botanique l'attiraient moins que les Runes ou l'Histoire de la Magie, mais Rhiannon ne rechignait jamais à s'y investir, pas plus qu'elle n'avait décidé comme certains de ses camarades de détester certaines matières par principe uniquement.

Ainsi s'était-elle levée d'un pied aussi léger que d'ordinaire, ce matin-là, quand bien même l'aube pâlotte de Janvier signifiait la fin d'un week-end bien mérité. Cela faisait à présent une semaine qu'elle s'était attirée les foudres de Natanaël Strugatsky, et Rhiannon avait passé ses deux précieux jours de repos à éclairer sa Salle Commune du roux de ses cheveux, loin des railleries du Serpentard. Elle n'avait quitté le refuge des Bleu-Argents que pour déjeuner de repas rapides, et n'avait occupé ses heures restantes qu'en compagnie de ses livres chéris.

Pourtant, malgré la répugnance que lui inspirait l'idée d'un cours commun avec Strugatsky, la jeune fille était résolue à l'affronter avec toute l'impassibilité dont elle était capable.

L'indifférence est le plus profond des mépris, souviens-toi de ce que dit maman, se morigéna-t-elle en s'efforçant de rester stoïque.

Ce n'était pas la première fois que la couleur de ses cheveux, tressés ce matin-là en une longue natte cuivrée mêlée d'un ruban bleu, lui valait les moqueries de guignols comme Natanaël. La véritable tristesse dans le comportement de Strugatsky, c'était qu'il n'y avait aucune différence entre les surnoms qu'il avait élu pour Rhiannon et ceux dont on la gratifiait déjà en maternelle.

Evolution spirituelle manquée pour le Serpentard, donc.

Alors que le cours commençait, Rhiannon s'absorba dans le discours du professeur Grindelwald en tâchant distraitement, sans même y prendre garde, d'atténuer l'encre qui noircissait ses doigts. Tandis qu'elle sentait peser derrière elle, juste quelques rangs plus loin, le regard de celui qui l'avait choisie pour toute nouvelle cible...




_________________
"Si j'avais su que tu existais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeJeu 8 Mai - 21:40




Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit


Une nouvelle semaine de cours commençait à Poudlard. Elie qui venait de se réveiller mit quelques instants avant d'émerger totalement de son sommeille. Il sortit de son lit et se dirigea vers la salle de bain commune où il s'empressa de prendre une douche pour bien se réveiller. Aujourd'hui nous étions lundi et il commençait la journée par une de ses matières favorites... Les potions. Une fois sa douche finie il s'habilla et pris son sac dans lequel il fourra son manuel de potion et tout ce dont il avait besoin pour le cours et il fila dans la grande salle pour prendre son petit déjeuner. Une fois qu'il eut fini de manger il prit la direction des cachots pour assister à son cours de potions. Il s'assit dans un des coins de la classe et attendit que le cours commence. Les autres élèves ne tardèrent pas à entrer eux aussi, il les regarda s'installer jusqu'à ce qu'une élève de Serdaigle vint s'asseoir devant lui. Il soupira bruyamment, elle avait de longs cheveux roux et il n'attendit pas pour lui faire savoir qu'elle le gênait...

Hey psst ... c'est pas que tu me gâches la vue mais... t'a touffe de cheveux ... Enfin si on peu appeler ça des cheveux ... Obstrue mon champs de vision ... je ne vois plus que ça ... un truc orange ...

Elle se retourna pour lui faire face et la, il la reconnut ... C'était la fille qui c'était étalé de tout son long dans le couloir et qui avait proféré des menaces contre les sorcier de sang pur. Il plongea son regard froid dans celui de la jeune fille et fini par dire

Ah mais c'est toi ... la fille qui a trébucher dans le couloir l'autre jour ... tu es sûr que ça va ? T'as le visage tuméfier tu devais peut-être aller à l'infirmerie...

Il fronça les sourcils comme pour mieux l'observer puis il se redressa et lui dit.

Ah non excuse moi ce n'est que t'es taches de rousseurs... on aurait vraiment cru ... enfin tu vois ce que je veux dire...

Il lui fit un large sourire avant d'essayer de reporter son attention sur le cours.





mocking jay.


Dernière édition par Elie McGregor le Mar 17 Juin - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Préfet de Serdaigle
Rhiannon Gray
Préfet de Serdaigle
Feat : Annika Backes
Messages : 399
Points rp : 1314
Localisation : Près de lui.

Identité du Sorcier
Age: 16
Affiliation: Neutre
Métier: Bleue

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeDim 15 Juin - 16:20

Bien qu'elle connaisse les effets principaux du Polynectar comme ceux les plus indésirables en cas de mauvaise utilisation, Rhiannon n'en leva pas la main pour autant. Son tempérament réservé ne l'incitait jamais à partager spontanément des réponses qu'elle savait pourtant correctes, et elle avait depuis toujours plutôt laissé la place à d'autres pour ce genre d'aventures. Prendre la parole en public n'avait jamais été sa tasse de thé, pas plus que de sentir rivé sur elle toutes les paires d'yeux du restant de la classe. Bien sûr, il lui était déjà arrivé comme chaque élève dans cette école d'être directement sollicitée par le professeur du moment ; dans ces cas-là, la Bleue-Argent s'acquittait rapidement et sans y prendre aucun plaisir de son épreuve et replongeait dans le silence qui feutrait tout son quotidien.

Elle accueillit avec un soulagement certain la réponse d'une élève quelque part sur sa gauche, dont elle entendit le début avant que ne vienne tout parasiter la voix de McGregor...


"Hey psst ... c'est pas que tu me gâches la vue mais... ta touffe de cheveux ... Enfin si on peut appeler ça des cheveux ... Obstrue mon champ de vision ... je ne vois plus que ça ... un truc orange ..."

La jeune fille haussa un sourcil perplexe. Vraiment ? C'était tout ce qu'il était capable de mettre sur pied en matière d'insultes ?

"Ah mais c'est toi ... la fille qui a trébucher dans le couloir l'autre jour ... tu es sûre que ça va ? T'as le visage tuméfié tu devrais peut-être aller à l'infirmerie...Ah non excuse moi ce n'est que tes taches de rousseurs... on aurait vraiment cru ... enfin tu vois ce que je veux dire..."

Prête à lui décocher une répartie qui aurait fait glisser de son visage le sourire trop narquois qu'elle y savait niché, Rhiannon opta plutôt pour une toute autre réaction ; une qui saurait faire sentir à Elie tout ce qu'il lui inspirait. De la tristesse, aucune.

De la pitié, beaucoup.

Elle fit doucement volte-face, désireuse de ne pas troubler le cours, et dévisagea le visage goguenard du Serpentard d'un oeil où perçait sans retenue la peine qu'elle ressentait par empathie pour la pauvresse de son niveau intellectuel. Elle prit le temps de détailler la mâchoire carrée, les pommettes moqueuses, le regard satisfait d'Elie... et le gratifia enfin de ces sourires gênés qu'on ne réserve qu'aux abrutis profonds, à la fois indulgent et gorgé de pitié, qui ne livrait aucun autre message que "Mon pauvre ami..."

Sans plus perdre son temps avec un tel guignol, Rhiannon pivota de nouveau et griffonna distraitement des arabesques dans un coin de son parchemin, plus attirée par les tâches d'encres qui salissaient tout son pupitre que par la personne ridicule de McGregor.

_________________
"Si j'avais su que tu existais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeMar 17 Juin - 21:37




Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit


Un sourire narquois était perché sur mes lèvres après la douce interpellation que je venais de faire à Rhiannon. Je ne pouvais m'empêcher de rire intérieurement. Le cours se poursuivait et je préférais laisser répondre quelqu'un d'autre à ma place bien que je sache évidemment les effets du polynectar. Je gardais les yeux fixer sur la chevelure couleur rouille de Rhiannon. Lorsque celle-ci se retourna vers moi pour ne m'adresser qu'un simple sourire plein de condescendance mon sang ne fit qu'un tour. Je lui lançais un regard noir, froid et tout aussi rempli de condescendance. Lorsqu'elle se retourna je ne pus m'empêcher de marmonner.

Saleté de sang mêlée tu ne perds rien pour attendre.

Discrètement je sortis ma baguette magique d'une des poches intérieures de ma robe de sorcier avant de la pointer sur Rhiannon. Jetant un rapide coup d'oeil pour m'assurer que personne ne me voyait. Profitant du bruit que faisait d'autres élèves je dis dans un souffle ...

Rictusempra ...

Un léger jet de lumière sortit de ma baguette et se posa sur Rhiannon discrètement. Un sourire sournois se dessina sur mes lèvres contentes du résultat de mon petit sortilège. Les ricanements que la rousse commençait à pousser eurent tôt fait d'attirer sur elle le regard de toute la classe qui commençait à se moquer de son état. Et moi je la regardais toujours avec mon sourire sournois et cet air condescendant avec lequel elle m'avait regarder quelques instants avant. Je me penchais légèrement pour que seul Rhiannon m'entende.

Prochaine fois qu'il te prendra l'envie de me regarder de cette façon évite de me tourner le dos après Gray ...




mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeJeu 10 Juil - 12:44

    Le cours avait déjà bien commencé mais aucun élève ne semblait décidé à répondre à la première question de la professeur de Potions. De toute évidence, la plupart des élèves présents semblaient trouver ce cours soit trop facile, soit inutile. Malheureusement, leur enseignante n'était pas de cette avis et ce n'est pas la vanité déplacé d'adolescents de 16 ans qui la découragerait. Elle attendit donc les bras croisés que quelqu'un veuille bien répondre, ce qu'un poufsouffle finit par faire, presque à contrecœur. Bien heureusement, en tout cas, sa réponse était juste. Mais, alors que Thalie avait l'habitude de sauter au plafond à chaque fois qu'un élève répondait avec autant de justesse, elle resta aujourd’hui assez neutre et se contenta d’acquiescer. Il lui en faudrait plus pour qu'elle puisse attribuer des points de maison. Toute cette classe manquait bien trop d'enthousiasme à son goût. Retournant vers la tableau, elle ne prêtait pour le moment pas attention aux bavardages qui avaient lieu dans un coin de la classe entre Elie McGregor et Rhiannon Gray. Heureusement pour le premier sinon il se trouverait déjà dans le bureau du professeur McGonagall. Le brouhaha provoqué par les élèves qui étaient toujours entrain de discuter ou de s'installer semblait ne pas vouloir cesser. Pourtant, il n'était plus en première année ! Ce qui ne les empêchait pas de mettre une éternité pour sortir leurs affaires...
    Imposant le silence d'un claquement de doigts sec contre le tableau, Thalie reprit la parole.

    « Cette réponse est juste. Comme vous devez le savoir, le Polynectar est une potion réservée exclusivement pour les métamorphoses humaines. C'est à dire qu'un humain ne pourra pas l'utiliser pour devenir un animal, par exemple. De plus, c'est une potion assez complexe puisqu'elle nécessite un mois de préparation suivant deux étapes importantes et qu'il faut suivre avec précision. La préparation du Polynectar, contrairement à d'autres potions, n'est pas susceptible de faire l'objet de variations au risque d'être inefficace ou, au contraire, capable d'empoisonner. Mais l'aspect final de cette potion, ainsi que son goût, sont également variables. Par aspect final, je désigne l'état de la potion une fois que l'on a rajouté l'élément du corps de la personne en laquelle on souhaite se transformer. »

    Inscrivant d'un coup de baguette magique ses précisions au tableau, Thalie jeta un rapide coup d’œil à l'ensemble de la salle. Elle remarqua alors, sans difficulté, que tous n'étaient pas occupés à prendre des notes, ni même concentrés. Détournant son regard du serpentard qui devait causer l'exaspération de bien des professeurs, en plus des élèves, Thalie attrapa sur son bureau une pile de parchemins, tout en surveillant toujours Elie McGregor du coin de l’œil. La fin de la guerre était encore toute récente et les événements récents, à Poudlard mais aussi à Londres, prouvaient en fait que ce n'était peut-être pas complètement le cas. Alors, il paraissait inimaginable que certaines personnes, et notamment des élèves, osent encore et puissent clamer haut et fort des idéaux semblables à ceux qui avaient permis la montée de Voldemort. Elle se méfiait donc du petit groupe de serpentards qui était en train de se former depuis quelques temps.
    Sa pile de document toujours dans les mains, elle expliqua leur objet avant de les distribuer.

    « La préparation du Polynectar n'étant pas présente dans vos manuels scolaires, je vous en ai fait une copie ici. Cette potion, bien qu'étudiée seulement d'un point de vue théorique à Poudlard, présente bien des aspects qui pourront vous être utiles lors de la préparation d'autres potions et de leur compréhension. Sachez aussi, que, comme pour les BUSEs l'an passé, elle pourra faire l'objet d'une question théorique lors de vos épreuves d'ASPIC l'an prochain.»

    A ce mot, elle vit quelques têtes se relevaient. Et oui, dès que l'on parlait d'examens et de résultats, cela semblait comme réveiller un bon nombre d'élèves. Et, tant pis si elle les stressait à l'avance. Ça ne pourrait leur faire que du bien. Toujours consciente de l'agitation qui régnait à certains endroits de la classe et plus particulièrement du côté de Miss Gray, elle ne pouvait cependant pas entendre les propos que ces élèves échangeaient. Elle n'entendit donc pas l’infâme insulte que prononça Elie McGregor, certainement inconscient de la portée que « Saleté de sang mêlée » pouvait avoir dans le contexte actuel.
    A l'aide de sa baguette, Thalie commença alors à faire valser à travers la salle les parchemins qu'elle avait préparé ; parchemins contenant les étapes de la préparation du Polynectar.

    « Avant que vous ne commenciez la rédaction de votre histoire, j'aimerai... »

    Mais soudain, tous les parchemins encore dans les airs s'effondrèrent au sol avant même que chaque élève ait pu recevoir le sien. Quelqu'un d'autre qu'elle venait d'user de la magie dans cette salle. Elle n'était pas sotte et ce n'était pas non plus une piètre sorcière. Avec le temps, elle commençait à connaître parfaitement cette salle au point de ressentir la moindre petite variation magique qui la parcourait. De plus, l'auteur de cet acte s'était peut-être montré discret dans ses gestes mais beaucoup moins dans l'exécution de son sort. Ce qui montrait qu'il était encore inexpérimenté. De surcroît, le sort avait été lancé de manière très grossière et avec une haine perceptible.
    Des ricanements lui parvinrent et Thalie tourna sans attendre la tête en direction de l'élève émettant ses rires. Ces derniers furent alors suivis par une vague de gloussements provenant du reste de la classe. Sans leur laisser le temps de se propager trop vite, la professeur de Potions prit tout à fait mesure de ce qui venait de se passer et se rua en direction de Miss Gray.

    « Ça suffit ! Le prochain que j'entends rire ira en retenue ! »

    Les rires se stoppèrent immédiatement, ne laissant plus place qu'à ceux, incontrôlables, de Rhiannon. La professeur de Potions lança vers cette dernière le contre-sort d'usage afin de la libérer de l'enchantement. A présent proche de la table de la serdaigle, elle reporta sans attendre son attention sur la personne qui se trouvait derrière elle. Elle était tellement en colère qu'elle paraissait transformée de la tête au pied. Le sourire habituel que l'on voyait sur le visage de la sorcière spécialiste des Potions n'était à présent plus qu'un rictus sévère. Comme prête à imploser, elle paraissait telle une furie. User d'un sort en plein cours, même si ce n'était qu'un enchantement, était à la fois une insulte envers l'élève contre lequel il était adressé mais aussi le professeur. Mais, plus important encore, Mr McGregor avait-il la mémoire aussi courte ? Se fichait-il des conséquences que pouvaient avoir ses actes ? Le Monde de la Magie se trouvait dans un contexte délicat où chacun tentait, même les pires, de ne pas trop se faire remarquer ni de faire démonstration d'actes répréhensibles. Il rirait moins quand il se trouverait dans le bureau du professeur McGonagall ou en retenue pour le reste du mois avec Rusard.

    « Et bien, voilà un comportement qui plaira sans doute beaucoup à votre directeur de maison, le professeur Birgerjarl , Mr McGregor. »

    Pour le moment, elle semblait calme.

    « Avant que vous ne vous amusiez à nier que c'est vous qui avez lancé ce sort à Miss Gray, donnez-moi votre baguette, s'il vous plaît. »

    Elle tendit sa main ouverte vers le sixième année, attendant qu'il s'exécute.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitimeVen 11 Juil - 22:50

Ce matin-là, Anthea s'était réveillée en même temps que ses camarades de dortoir mais elle avait traîné au lit, une sorte de lassitude engourdissant ses membres. Elle n'avait pas eu envie d'aller en potions, même si ce cours, dans lequel elle évoluait avec aisance, était sans conteste l'un de ses préférés. Après avoir somnolé pendant ce qui lui avait semblé quelques minutes, elle avait levé le poignet pour consulter sa montre aux aiguilles en forme d'étoiles filantes qui avait annoncé sept heures trente. Elle avait sursauté et avait renversé les couvertures. Prise de panique -elle n'avait pas le temps de prendre son petit déjeuner, ce qui allait la rendre exécrable parce qu'elle avait besoin de manger le matin pour bien commencer sa journée-, elle s'était habillée en vitesse, attachant sa cravate de travers, puis s'était ruée dans la salle de bains commune pour arranger ses cheveux presque convenablement, se brosser les dents, nettoyer son visage et tant pis si elle ne se maquillait pas ce jour-ci. Elle avait ensuite descendu la tour Serdaigle le plus vite qu'elle pouvait sans s'emmêler les pieds dans les marches, oubliant sa démarche gracieuse et aérienne. Le chemin vers les cachots lui avait paru tellement long qu'elle avait regardé sa montre plus souvent que nécessaire. Quelques Serpentard ricannèrent lorsqu'elle arriva dans un couloir aux murs de pierre orné d'appliques qui soutenaient des bougies. Finalement, elle réussit à entrer dans la salle de potions parmi les quelques retardataires. Elle s'assit à côté d'une fille de Gryffondor et entreprit de sortir ses affaires de son sac qui avait heureusement été fait la veille. Relevant la tête, elle aperçut le point d'interrogation au tableau et fronça les sourcils puis haussa les épaules. Ce n'était décidément pas son jour.

Le professeur Grindelwald commença son cours et leur demanda de deviner quelle potion ils allaient étudier. On proposa du Veritaserum. Non. Du Polynectar. C'était la bonne réponse. Le professeur demanda ensuite quels étaient les effets de cette potion. Anthea en connaisait quelques uns, mais elle ne leva pas la main pour autant. Elle était encore un peu endormie et fatiguée. Finalement, on interrogea quelqu'un de Poufsouffle et il donna sa réponse. Anthea n'écouta que d'une oreille discrète la tirade du professeur qui décrivait les effets du Polynectar et s'amusa à dessiner de petits personnages dans un coin de parchemin.

Elle entendit vaguement le mot ASPIC et se redressa d'un coup. Il fallait qu'elle mette toutes les chances de son côté pour les examens, et donc qu'elle écoute chaque information qu'on lui donnait à leur propos. Des parchemins, sûrement guidés par le professeur de potions, tombèrent au sol et elle entendit des ricannements dans un coin de la pièce. Grindelwald les fit cesser et Anthea aperçut Rhiannon rire. Elle haussa les sourcils à cette vue. Jamais, ô grand jamais sa camarade de chambre interromperait un cours d'une telle façon. C'était contre tous ses principes. Le professeur lui lança un sort qui la fit s'arrêter.

On lui avait jeté le sortilège Rictumsempra. Elle serra les dents et compris bien vite que c'était ce McGregor qui en était à l'origine. Le professeur Grindelwald lui demanda sa baguette et Anthea rit intérieurement en espérant qu'il ait une retenue. Souhaiter du mal aux autres n'était pas dans ses habitudes mais là il le méritait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

 Cours n°1 des 6èmes années Empty
MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6èmes années    Cours n°1 des 6èmes années I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours n°1 des 6èmes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours n°1 - 5èmes, 6èmes et 7èmes années
» ¤ Cours #1 [1ère à 5ème année] - La Verveine ¤
» 1er cours: chiffre nominal et compagnie (année 3 et+)
» DCFM Cours n°1 ¤ Toutes années confondues ! ¤
» Les cours de techniques marchombres (1ère année) (RP inachevé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Cours-